SFR lance la 4G+ jusqu'à 337,5 Mb/s à Brest, avant de l'étendre à plus de 20 villes

Merci les 1 800 MHz ! 33
En bref
image dediée
Crédits : hh5800/iStock
Téléphonie
Guénaël Pépin

SFR vient d'annoncer le lancement dans la ville de Brest de sa 4G+ sur trois bandes de fréquences, pouvant théoriquement atteindre 337,5 Mb/s. 20 grandes villes doivent suivre d'ici la fin de l'année. Les clients avec un forfait 4G sont directement éligibles à cette évolution.

Hop, voici encore plus de débit sur smartphone. SFR annonce ce matin le lancement de l'« Ultra Haut Débit mobile » à Brest. Cette évolution doit faire son apparition dans plus de 20 grandes villes d'ici la fin de l'année, dont Clermont-Ferrand, Dijon, Montpellier et Nantes cet été. En fait, il s'agit de 4G+, le nom commercial utilisé par les opérateurs pour la LTE Advanced qui permet d'agréger plusieurs bandes de fréquences. La nouveauté est que l'opérateur exploite maintenant trois bandes de fréquences.

Trois bandes de fréquences agrégées

Cette évolution de la 4G fournit logiquement des débits bien supérieurs à ceux de la 4G classique, SFR évoquant le théorique 337,5 Mb/s, qu'il faudra confirmer en conditions réelles. Le surplus de débit est donc obtenu en agrégeant trois bandes de fréquences, ici les 800 MHz, 1 800 MHz et 2 600 MHz. Cette annonce aujourd'hui n'est pas un hasard : SFR dispose officiellement des 1 800 MHz pour la 4G depuis hier seulement.

Pour bénéficier de cette amélioration, les clients 4G devront simplement s'assurer de disposer d'un téléphone compatible triple bande, comme les Samsung Galaxy S7 (Edge), commercialisés par l'opérateur. Pour ceux qui n'ont pas d'appareil compatible, SFR promet tout de même une amélioration des débits moyens avec l'arrivée des fréquences 1 800 MHz en 4G.

Bouygues Telecom déjà présent en 4G+

Rappelons tout de même que SFR n'est pas le premier opérateur à fournir de la 4G+ sur trois bandes. Depuis 2014, Bouygues Telecom exploite déjà les fréquences 1 800 MHz pour la 4G. En novembre dernier, l'opérateur l'a ouvert aux Lyonnais, avant une généralisation à toute la France sur le second semestre 2016.

Cela reste l'une des nombreuses solutions d'attente de la 5G (voir notre analyse), dont les premières incursions commerciales sont attendues à partir de 2020. La Commission européenne ne veut d'ailleurs pas manquer le coche, celle-ci demandant à l'ensemble des États membres la libération des fréquences 700 MHz (ex-TNT en France) pour la prochaine norme.


chargement
Chargement des commentaires...