Windows 7 : une mise à jour cumulative que l'on n'attendait pas

Ceci n'est pas un Service Pack 2 145
En bref
image dediée
OS
Par
le mercredi 18 mai 2016 à 09:45
Vincent Hermann

Surprise, Windows 7 vient de recevoir une mise à jour cumulative contenant la totalité des correctifs sortis depuis le Service Pack 1. Une installation pratique qui fera gagner du temps, mais qui n’est récupérable que manuellement.

Avec Windows 10, Microsoft a résolu un certain nombre de problèmes réguliers avec les mises à jour de son système. Chaque version du produit peut récupérer d’une traite tout ce qui lui manque, au sein d’un pack unique. Cette mise à jour cumulative est incrémentielle, permettant aux utilisateurs classiques de n’appliquer que le delta, tandis qu’une machine n’ayant que peu souvent accès à Internet pourra récupérer toutes les mises à jour d’une traite.

À l’inverse, Windows 7 est depuis ses débuts sur l’ancien modèle. Chaque correctif donne lieu à une mise à jour unique. Le rythme classique est de cinq à dix de ces téléchargements par mois. En quelques années, leur nombre a explosé, le Service Pack 1 étant désormais bien loin. Or, il s’agissait de la dernière mise à jour cumulative, réunissant d’un coup tout ce qui avait pu être disponible depuis la sortie commerciale du système en 2009.

L'odeur du Service Pack, mais pas le goût

Personne ne pouvait vraiment le prévoir, mais Microsoft a décidé quand même de donner un petit coup de pouce à ceux qui auraient encore des installations de Windows 7 à faire. Le support classique est en effet terminé depuis janvier 2015, laissant encore trois ans et demi de vie au produit. Dans les nombreuses entreprises qui l’utilisent encore, certains administrateurs seront donc heureux d’apprendre l’arrivée d’une « convenience rollup ».

Cette mise à jour de « commodité » (littéralement) contient l’ensemble des correctifs publiés depuis la sortie du Service Pack 1. Ce sont donc des centaines de mises à jour réunies en un seul téléchargement, simplifiant largement leur installation sur une machine neuve, avec le gain de temps que l’on devine. Les correctifs concernant aussi bien la sécurité que les autres bugs, faisant de cette mise à jour un exécutable à garder précieusement dans un coin.

windows 7

Un téléchargement à faire manuellement

Car c’est malheureusement l’inconvénient de cette « convenience rollup » : elle n’est pas récupérable dans Windows Update. Il faut aller la télécharger manuellement pour l’installer, ce qui ne profitera donc qu’à ceux qui connaissent son existence. En cas de réinstallation de Windows 7 SP1, si cette mise à jour cumulative n’est pas appliquée dans la foulée, Windows Update ira donc récupérer la très longue liste des correctifs disponibles. Notez par ailleurs que le téléchargement se fait depuis un site… qui réclame un contrôle ActiveX pour fonctionner. Il doit être mis à jour cet été pour supporter tous les navigateurs modernes (même Edge n'étant pas pris en charge).

Cette rollup reste tout de même une bonne nouvelle pour la gestion des parcs informatiques, ou même pour les fans de l’ancien système. Certains se demanderont cependant pourquoi ne pas l’avoir appelé directement Service Pack 2. Réponse simple : parce qu’un Service Pack n’a jamais été qu’un simple condensé de mises à jour. Ils introduisent des changements structurels nécessitant de tester la compatibilité des programmes, et réinitialisent surtout le support classique. Les Service Pack n’ont par ailleurs jamais été publiés en phase de support étendu (ce qui est le cas de Windows 7), sans parler de leur abandon par Microsoft dès Windows 8.


chargement
Chargement des commentaires...