Disney cesse l'édition de jeux sur consoles, dont Infinity

Amiibo m'a tuer 17
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Si Skylanders a ouvert la voie aux jeux vidéo accompagnés de figurines, Disney Infinity est bien la première victime de ce récent marché. Le géant américain des médias a décidé de mettre un terme à l'ensemble de ses activités d'édition de jeux vidéo, laissant environ 300 personnes sur le carreau.

The Walt Disney Company a profité de la présentation de ses derniers résultats trimestriels pour annoncer une très mauvaise nouvelle. Si Mickey se porte très bien avec un bénéfice trimestriel net de 2,14 milliard de dollars, cela ne le dispense pas de devoir prendre des décisions parfois difficiles.

Adieu Disney Infinity

Hier, le géant américain a tout simplement annoncé via un billet de blog, que la franchise Disney Infinity allait être mise au placard. Plus aucun contenu ne sera développé, plus aucune figurine ne sera produite, à l'exception de ceux déjà annoncés en mars dernier. Avec le recul, la volonté affichée de l'éditeur de vouloir prolonger la durée de vie du dernier volet de la saga n'était en fait qu'une manière de reculer une dernière fois avant de mettre fin à l'aventure.

L'ensemble des personnes ayant travaillé sur ce projet devra trouver un autre emploi, ailleurs. Sont concernées les équipes de la branche édition, basées à Glendale, et celles du studio Avalanche Software, à ne pas confondre avec Avalanche Studio, le développeur de la saga Just Cause, qui aux dernières nouvelles se porte bien. Au total, cela représenterait environ 300 employés.

Dans la présentation de ses résultats financiers, Disney reste très discret sur la « cessation des activités d'édition de jeux vidéo pour consoles, notamment de Disney Infinity », reléguant l'information à une simple note en pied de page. On apprendra seulement que l'opération a un coût de 147 millions de dollars, dont 27 millions liés directement aux frais de rupture de contrats et aux indemnités versées aux ex-employés.

La nouvelle n'est pas si étonnante. Ces derniers mois, Disney a enchainé les promotions sur ses figurines et les packs de démarrage sur console, ramenant souvent leur prix à un niveau dérisoire. Une méthode de recrutement que pratiquent très rarement Nintendo sur ses Amiibo et Activision avec ses Skylanders.

Quid de Disney Interactive ?

Officiellement, Disney n'a pas annoncé la fermeture de l'ensemble de sa branche Disney Interactive, mais dans les faits, en dehors de Disney Infinity, aucun projet n'est connu publiquement. Le renvoi de 300 personnes n'est pas non plus un signe très encourageant d'une éventuelle reprise dans les mois à venir. Le géant américain pourrait éventuellement profiter de l'occasion pour se recentrer sur la production de jeux mobiles, mais pour l'instant aucun signe ne pointe dans une telle direction.

Le groupe devrait en effet se contenter de gérer son catalogue de licences et confier le travail de développement à des studios ou éditeurs tiers. Une pratique déjà ancrée profondément dans les habitudes de la marque, qui laisse EA travailler sur la saga Star Wars depuis plusieurs années déjà. Un contrat qui a plutôt porté chance à l'éditeur américain, notamment grâce au succès commercial remporté par Star Wars Battlefront.


chargement
Chargement des commentaires...