Bloctel : le service anti-démarchage téléphonique lancé le 1er juin, des sanctions dès juillet

Ne pas déranger 118
En bref
image dediée
Crédits : Douglas Craig/iStock
Web
Sébastien Gavois

Alors que Pacitel est mort depuis cinq mois, la nouvelle liste anti-démarchage téléphonique Bloctel prendra le relai à partir du 1er juin. La secrétaire d’État au Commerce promet d'être vigilante et d'infliger des sanctions aux contrevenants dès le mois de juillet.

Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce, vient d'annoncer officiellement le nom que portera la nouvelle liste « anti-démarchage téléphonique » : Bloctel. Pour rappel, celle-ci est confiée à la société OpposeTel et sera mise en place dès le 1er juin. 

Cinq mois après la fermeture de Pacitel, Bloctel prend le relai

Cette mission était auparavant confiée au service Pacitel qui était géré par des professionnels du démarchage, mais sur la base du volontariat uniquement. Elle a fermé le 1er janvier et le site n'est plus accessible depuis. La loi Hamon instaure un remplaçant qui revêt un caractère obligatoire cette fois-ci : Bloctel.

Dans les colonnes de nos confères de RTL, Martine Pinville ne cache pas son enthousiasme : « Je garantis bien évidemment que cela va marcher. S'il y avait dans certains cas un démarchage abusif, il faudra à ce moment-là relever le numéro de téléphone et, si vous pouvez, le nom de la société qui a appelé, nous le signaler sur Bloctel ou à la DGCCRF. Nous ferons les poursuites nécessaires ». Pour rappel, les sociétés contrevenantes s'exposent à une amende pouvant atteindre 75 000 euros.

Pour s'inscrire sur Bloctel, il faudra par contre attendre le 1er juin, date à laquelle le site dédié ouvrira ses portes. Vous pourrez y préciser votre numéro de téléphone fixe et/ou portable. Si vous étiez déjà sur la liste Pacitel, il faudra vous réinscrire aucune migration n'ayant été mise en place avec Bloctel. Par défaut, l'inscription sur la liste Bloctel devrait durer trois ans, mais ne concernerait que les appels, pas les SMS. Il sera dans tous les cas temps de faire le point une fois le site en ligne et les procédures actives.

Des « exemples » dès juillet pour les contrevenants

Il peut néanmoins exister une certaine latence entre l'inscription et la fin des appels commerciaux puisque les professionnels ne sont tenus de mettre à jour leur fichier de prospection qu'une fois par mois. Dans tous les cas, la secrétaire d’État au Commerce annonce que le gouvernement sera vigilant et elle promet « de faire des exemples, dès le premier juillet prochain » pour les contrevenants. 

Martine Pinville prédit un beau succès à Bloctel, ce qui ne serait pas surprenant. Il faut en effet bien avouer que les démarchages téléphoniques sont fréquents et agacent certains.


chargement
Chargement des commentaires...