Firefox Developer Edition 48 continue l'intégration de Firebug

... avant son décès définitif 20
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Mozilla propose depuis hier soir la version 48 de son Firefox Developer Edition. Les améliorations sont assez nombreuses, avec notamment l’arrivée d’un plus grand nombre d’outils hérités de Firebug, dont l’intégration se fait progressivement.

La Developer Edition de Firefox est une mouture spécifique du navigateur, essentiellement basée sur les Nightlies. Elle n’a donc pas la stabilité d’une Aurora, qui n’est elle-même pas aussi fiable qu’une bêta. Aussi, les développeurs profiteront en avance des derniers apports, mais ils peuvent s’attendre parfois à quelques surprises désagréables, le code n’étant pas encore passé à travers les différents processus qualité de Mozilla.

Les fonctionnalités de Firebug continuent de glisser

La nouvelle version 48 ajoute bon nombre de fonctionnalités. Plusieurs proviennent de Firebug, une extension particulièrement connue des développeurs, mais dont Mozilla prépare la retraite. Firefox DE fonctionne en effet par défaut avec Electrolysis (e10s), c’est-à-dire le multiprocessus. Une mécanique que ne supporte pas Firebug. Mozilla travaille donc sur une version 3 qui sert uniquement à tester les fonctionnalités en vue de leur intégration dans le navigateur.

Plusieurs des nouveautés sont donc des glissements de fonctionnalités. À commencer par le thème général de Firebug, pour redonner aux outils présents un aspect familier. Le panneau DOM a également été porté, permettant aux développeurs de parcourir et inspecter la structure du modèle. Enfin, la console permet d’étendre les logs réseau et d’afficher les mêmes détails que ce que Firebug permettait.

firefox developer edition

Les développeurs peuvent enfin modifier les éléments de stockage

Firefox DE 48 ajoute en outre l’une des fonctionnalités les plus demandées selon Mozilla : la possibilité de modifier le stockage. Depuis l’inspecteur idoine, les développeurs pourront donc modifier ou effacer les cookies, le stockage local ou encore l’ensemble des entrées de stockage de la session. Dans les tableaux, il suffira de double-cliquer sur une valeur pour la modifier, tandis que la suppression passera par le menu contextuel.

Autre ajout pratique, l’éditeur géométrique. Il permet de modifier le positionnement de tout élément disposant d’une position absolue ou fixe. Le développeur pourra donc changer à la volée les valeurs depuis les quatre bords de l’élément. Ce nouvel outil se trouve dans l’onglet Box Model.

firefox developer edition

Mémoire vive : une vue d'ensemble de la consommation

Aux côtés de ces nouveautés viennent également des améliorations des outils existants. C’est particulièrement le cas pour celui dédié à la mémoire, qui se dote d’une nouvelle vue arborescente permettant de résumer la manière dont la mémoire est consommée, les objets étant groupés par types. À noter qu’une nouvelle vue agrégée fait aussi son apparition, pour réunir toutes les instances du même type de nœud. Les développeurs pourront en outre supprimer manuellement les snapshots individuels dans la barre latérale.

D’autres améliorations ont été ajoutées pour simplifier l’utilisation globale des outils. Dans l’Inspecteur par exemple, l’autocomplétion de la vue Règles sélectionne automatiquement la propriété la plus utilisée par défaut. Mozilla donne en exemple background qui se sera sélectionné plutôt que backface-visibility. La vue Markup mettra également en avant la relation entre des nœuds parents et enfants.

La liste complète des changements peut être consultée depuis l’annonce de la nouvelle version du navigateur. Le téléchargement se fera quant à lui depuis le lien ci-dessous.


chargement
Chargement des commentaires...