Windows 10 : Microsoft teste ses propres logiciels Win32 dans le Store

Bon, il fallait bien commencer quelque part 79
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Lors de la Conférence Build, Microsoft avait annoncé son Desktop App Converter, capable de faire migrer une application Win32 vers le Store de Windows 10. Il semble que l’éditeur teste son outil sur plusieurs de ses propres logiciels Win32.

Le projet Centennial est sans aucun doute l’un des plus importants en cours chez Microsoft. L’objectif est de permettre à des applications Win32 de figurer dans le Store de Windows 10, en leur offrant au passage les mêmes capacités : désinstallation simplifiée (clic droit), vignette dynamique, notifications et ainsi de suite.

Wordpad en balade

Pour attirer les développeurs vers le Store, Microsoft a proposé dans la foulée la première préversion de son Desktop App Converter, qui « convertit » le logiciel en application UWP (Universal Windows Platform). Il s’agit en fait d’une encapsulation dans un paquets de type APPX, qui ne retouche initialement que l’installeur. Par la suite, le développeur aura la possibilité de relier son application aux nouvelles fonctionnalités citées plus haut, sans obligation de le faire immédiatement.

Or, soit parce qu’il faut montrer l’exemple, soit pour des tests internes, Microsoft dispose de plusieurs petits logiciels Win32 fraîchement débarqués dans le Store. On retrouve ainsi Wordpad, XPS Viewer, Windows Fax and Scan et Character Map avec leurs fiches respectives. Il est impossible de les télécharger, y compris avec la dernière build de Windows 10 dans le Fast Ring (14332). Cependant, le téléchargement ne fait sans doute pas partie des objectifs de Microsoft pour l’instant.

wordpad windows store centennial

De simples tests pour préparer le terrain ?

Il y a de fortes chances que ces ajouts, repérés par WalkingCat sur Twitter, soient de simples tests. Ils n’apparaissent pas dans les recherches et ne sont pas réellement disponibles. Le changement serait en tout cas intéressant, car tous les outils internes proposés par Windows 10 en version UWP ont une caractéristique commune : ils peuvent être désinstallés. Ce qui n’est pas le cas pour l’écrasante majorité des outils Win32.

Il y a de fortes chances pour que Microsoft prépare le terrain pour un plus grand nombre de fonctionnalités amovibles. Or, si l’éditeur veut laisser la possibilité aux utilisateurs de supprimer ces petits composants, ils doivent pouvoir les réinstaller si besoin, d’où les fiches dans le Store.


chargement
Chargement des commentaires...