Valve veut identifier les tricheurs grâce à leur numéro de téléphone

Portabilité du numéro et des sanctions ? 120
En bref
image dediée
Applications
Kevin Hottot

Valve vient de changer discrètement sa politique de bannissement des joueurs suspectés de tricherie. Désormais, le numéro de téléphone renseigné sur le profil Steam permettra à la plateforme d'appliquer ses sanctions sur plusieurs comptes en même temps.

Alors que la plateforme Steam attire mois après mois des millions de nouveaux utilisateurs – ils étaient plus de 125 millions d'utilisateurs actifs d'après le dernier pointage de Valve début 2015 –, elle doit faire face à un nombre grandissant de tricheurs. 

Tolérance zéro

Valve dispose pour cela d'une solution maison appelée VAC (Valve Anti-Cheat). Elle est utilisée sur les titres de l'éditeur mais aussi sur ceux d'autres studios, et permet de révoquer définitivement les licences de jeu acquises par les tricheurs ou de leur interdire l'accès aux serveurs de jeu officiels. Ainsi, si un joueur de Counter-Strike est pris dans les filets de VAC, sa clé du jeu pourra lui être retirée, et il lui sera impossible d'en racheter une avec le compte Steam auquel elle était attachée.

Il suffisait donc à un tricheur de recréer un nouveau compte Steam avec des identifiants différents pour pouvoir rejouer au titre, après avoir acquis une autre licence. Cette étape pourra devenir un peu plus compliquée. Dorénavant, Valve retient également le numéro de téléphone renseigné comme moyen de contact en cas de compromission du compte.

Valve numéro Téléphone Steam

« Si un compte avec un numéro de téléphone enregistré fait l'objet d'un bannissement VAC ou spécifique à un jeu, tous les autres comptes utilisant le même numéro au moment de l'infraction subiront la même sanction. Si les autres comptes ne disposent pas du jeu concerné, ils subiront quand même le bannissement, et ne pourront pas acheter le titre ultérieurement », précise Valve. En outre, le numéro de téléphone ne pourra pas être utilisé pour créer un nouveau compte pendant une durée de trois mois. Cette période de quarantaine pourra être étendue en cas d'infractions répétées.

Il est à noter que Valve ne va pas mettre en place cette forme de sanction sur l'ensemble des jeux utilisant VAC comme système anti-triche. L'activation de cette nouvelle arme de dissuasion contre les tricheurs se fera à l'entière discrétion des développeurs et éditeurs.

Dommages collatéraux ?

Quelques incertitudes restent de mise autour de cette fonctionnalité. Valve ne détaille par exemple pas de procédure spécifique en cas de faux positif. Un nouvel abonné malchanceux d'un opérateur de téléphonie mobile pourrait ainsi se voir attribuer le numéro de téléphone d'un tricheur et subir des dommages collatéraux.

Nous avons contacté Valve afin d'en savoir davantage à ce sujet. Un représentant de la société nous a expliqué que dans pareil cas, aucun recours n'est possible auprès du service client, qui n'a de toute façon pas la possibilité d'agir sur ces sanctions. La seule solution consiste a attendre patiemment que le blocage temporaire du numéro soit levé naturellement, ce qui peut réclamer plusieurs semaines.


chargement
Chargement des commentaires...