Windows 10 : Microsoft recentre Cortana sur Bing et Edge

Question d'expérience (mais pas de parts de marché) 44
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Microsoft vient d’annoncer un changement assez important sur Windows 10 : l’assistant Cortana ne fonctionnera plus qu’avec Bing et Edge. Avec la stratégie multiplateforme actuelle de l’éditeur, la décision peut surprendre, mais elle est présentée comme « logique ».

Depuis environ deux ans, Microsoft étonne régulièrement avec les changements importants de sa stratégie. Le virage avait été amorcé sur la fin du règne de Steve Ballmer, mais la reprise des rênes par Satya Nadella a largement amplifié le mouvement. Ce dernier est particulièrement visible sur l’aspect multiplateforme des produits et services, les applications pour Android et iOS étant désormais nombreuses.

Au centre de cette stratégie, on trouve Cortana. À la base uniquement un assistant vocal conçu pour rendre des services à la manière d’un Google Now sur Android ou d’un Siri sur iOS, ses ambitions portent désormais bien au-delà. Avec la prochaine itération majeure de Windows 10 (Anniversary Update) viendra en effet une nouvelle version de l’application pour Android, capable de faire le lien pour transmettre les SMS, MMS, appels téléphoniques et notifications émises par les applications.

Cortana n'utilise plus que Bing et Edge

Aussi la décision annoncée hier soir avait de quoi surprendre : sous Windows, Cortana ne gèrera plus que Bing et Edge. Microsoft indique dès le départ que la fonctionnalité avait été prévue pour fonctionner avec ces deux éléments, les informations de recherche étant à la base fondée sur Bing. L’éditeur donne quelques exemples des scénarios imaginés : chercher Pizza Hut et obtenir automatiquement les adresses les plus proches, demander à Cortana plus d’informations sur une robe remarquée dans Bing Images et ainsi de suite.

Microsoft ajoute que ces scénarios de la vie de tous les jours sont amenés à se renforcer pour faire de Cortana un assistant capable de répondre à la plupart des requêtes formulées naturellement. Viendront ainsi bientôt des formulations telles que « trouve-moi des tickets pour le concert de Rihanna » ou « résume-moi les dernières informations sur les élections », Bing s’occupant de faire le travail en arrière-plan pour en afficher les résultats dans Cortana directement ou dans Edge.

Microsoft Cortana

« Une expérience compromise, moins fiable et moins prévisible »

Mais l’éditeur note que ces scénarios doivent emprunter un chemin préférentiel : « Malheureusement, pendant que Windows 10 grandissait en utilisation et en adoption, nous avons vu certains logiciels contourner la conception de Windows 10 et vous rediriger vers des fournisseurs de recherche qui n’étaient pas prévus pour fonctionner avec Cortana. Le résultat est une expérience compromise, moins fiable et moins prévisible. La continuité de ces types de scénarios impliquant la réalisation de tâche est rompue si Cortana ne peut pas s’appuyer sur Bing comme moteur de recherche ni sur Edge comme navigateur ».

Microsoft ajoute un peu plus loin que le paramétrage d’un navigateur et d’un moteur de recherche par défaut ne change pas, car il n’est pas lié à la décision, effective normalement depuis quelques heures. Le fait qu’un utilisateur déclare Chrome ou Firefox comme navigateur de choix se fait toujours dans les réglages du système, section Système, dans l’onglet « Applications par défaut ».

Et les parts de marché ?

On peut bien sûr comprendre que Microsoft cherche à préserver le lien avec Bing et Edge si Cortana a été conçu de cette manière. L’utilisation de l’assistant se faire normalement de manière « transparente » dans la mesure où l’utilisateur lance ses requêtes sans se préoccuper de ce qui se passe en arrière-plan. Par contre, il peut être dommage que ce soit Edge qui s’ouvre pour des résultats, plutôt que le navigateur par défaut.

D’un autre côté, difficile de ne pas penser à l’envie du géant de recentrer ce qui finira par devenir une fonctionnalité cruciale (car établissant le lien entre de nombreux autres services et plateformes) sur son moteur de recherche. Il y avait longtemps que la firme n’avait pas poussé Bing de cette manière. On ne peut pas nier qu’il s’agit d’un moyen « commode » d’installer dans l’esprit des utilisateurs qu’il existe des alternatives à Google et que d’autres peuvent tout à fait résoudre des problèmes du quotidien, ce qui était initialement le positionnement de Bing.


chargement
Chargement des commentaires...