Debian, Kali Linux, SUSE ou Ubuntu sous Windows 10 : comment ça marche ?

Et si on préfère FreeBSD ? 192
Accès libre
image dediée
OS TUTO
David Legrand

Il est désormais possible d'installer simplement un accès à un terminal via Debian, Kali Linux, SUSE ou Ubuntu au sein de Windows 10, et de profiter de certains avantages de Linux sans double boot ou virtualisation. Voici comment procéder.

Lors de la Build de mars 2016, Microsoft a dévoilé de nombreuses nouveautés qui attendaient Windows 10, dont une qui avait particulièrement étonné : l'arrivée du Bash Ubuntu. Pour faire simple, il s'agissait de proposer un terminal comme vous pourriez l'utiliser dans l'OS de Canonical, mais accessible directement depuis Windows.

Un fonctionnement natif

Comme cela avait été expliqué alors, puis détaillé quelques semaines plus tard (voir notre analyse), il n'est pas question de virtualisation ou même de conteneurs, mais bien d'un fonctionnement natif. Microsoft a ainsi travaillé sur un ensemble de composants qui constituent son sous-système Linux (WSL) afin d'arriver à ce résultat.

Introduit dans la build 14316 de Windows 10 Redstone (1607), il a été renforcé avec la Fall Creators Update sortie fin 2017, de différentes manières. En effet, son installation a été largement simplifiée même s'il dépend toujours de composants optionnels. Il est également possible de choisir entre différentes distributions.

Nous avons donc décidé de publier ce petit guide afin de vous expliquer comment procéder.

Plusieurs distributions, une installation par le Microsoft Store

Tout d'abord, il faut savoir que contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'est pas réservé aux éditions Professionnel ou Entreprise de Windows 10. Même la mouture Familiale peut en profiter, ce que nous avons confirmé par plusieurs essais. Il faut néanmoins utiliser une version 64 bits.

Après une longue phase de bêta qui nécessitait l'activation du mode Développeur, cette étape n'est plus nécessaire. En réalité, il faut seulement lancer le Microsoft Store et chercher le terme « Linux ». Pour rappel, le Store est accessible même si vous n'avez pas relié de compte Microsoft à votre machine ou que vous n'êtes pas connecté.

Microsoft Store Linux Ubuntu openSUSE Windows 10Microsoft Store Linux Ubuntu openSUSE Windows 10

Trois choix vous seront proposés : Ubuntu, openSUSE Leap 42 et SUSE Linux Enterprise Server 12. Mais si vous cherchez bien vous aurez aussi accès à Debian et Kali Linux, une distribution consacrée à la sécurité informatique. Si c'est votre première approche de Linux, nous vous conseillons le premier choix, même si cela dépendra avant tout de vos connaissances et de vos besoins. Dans l'idéal, n'hésitez pas à tester les différentes possibilités.

Fedora devait également être présente, mais la distribution n'est pour le moment toujours pas proposée. Pour procéder à l'installation, c'est aussi simple que pour n'importe quelle application : il vous suffit de cliquer sur Obtenir (si c'est votre première fois) ou Installer.

L'activation du sous-système Linux reste nécessaire

Une fois cette étape franchie, il faudra activer le sous-système Linux. Cette fois, cela se passera dans l'ancien Panneau de configuration. Là aussi il est possible d'accéder simplement au bon menu, en tapant « fonctionnalités » dans le menu Démarrer puis en sélectionnant « Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows ».

Apparaîtra alors une fenêtre en bas de laquelle vous trouverez l'option nécessaire :

Bash Ubuntu Windows 10

Notez que vous avez également la possibilité d'utiliser PowerShell en mode administrateur pour procéder. Deux commandes existent, l'une pour vérifier l'état du sous-système Linux, une autre pour l'activer :

Get-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName Microsoft-Windows-Subsystem-Linux
Enable-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName Microsoft-Windows-Subsystem-Linux

Vous devrez alors redémarrer votre machine. Une fois ceci fait, en tapant « Ubuntu » (par exemple) dans le menu Démarrer vous verrez une commande à exécuter afin de finaliser la procédure. Cela pourra prendre quelques minutes. Vous devrez ensuite choisir un nom d'utilisateur UNIX puis un mot de passe. Le bash sera alors pleinement fonctionnel.

Dans le cas d'Ubuntu, vous pourrez utiliser APT pour mettre à jour la distribution et les applications. Il s'agit de la 16.04 pour le moment. Notez que si vous utilisez plusieurs distributions sur un même système, l'outil wslconfig permettra de gérer les choses au mieux et de sélectionner celle à utiliser par défaut.

Da la même manière, vous pouvez lancer une ligne de commande dans le sous-système Linux directement depuis le terminal classique avec wsl. Cela prend cette forme :

wsl sudo apt update

Un terminal comme sous Linux, mais où tout ne peut pas être lancé

Dès lors, une application « Ubuntu » (par exemple) sera disponible dans votre menu démarrer, vous pourrez également la lancer depuis un terminal en tapant la commande bash ou wsl. Vous serez connecté avec votre compte UNIX, plusieurs terminaux peuvent être lancés en simultané.

Vous pourrez naviguer dans les données de vos disques durs Windows qui sont montés sur /mnt/c, où la dernière lettre est celle du lecteur que vous visez. À l'inverse, vous pourrez retrouver les données du sous-système Linux dans les données de l'application installée. Celles-ci seront dans un répertoire sous la forme :

C:\Users\[Utilisateur]\AppData\Local\Packages\[Application]\LocalState\rootfslxss

Bien entendu, tout ne sera pas possible, mais depuis les premières fois les choses ont évolué dans le bon sens. Vous pouvez par exemple installer un serveur web via apache2 directement à travers APT. La plupart des outils en ligne de commande sont utilisables, de Git à Lynx en passant par vi.

De quoi aider les développeurs sous Windows, habitués à Linux, à profiter de la simplicité de certaines commandes comme curl et tar (bientôt nativement supportées sous Windows 10), ou encore wget sans avoir à chercher une version spécifique ou à utiliser Cygwin.

Pour autant, cela ne devrait sans doute pas convertir les puristes ou ceux qui ne sont pas de grands adeptes d'Ubuntu de migrer au quotidien sous Windows 10. Comme toujours, n'hésitez pas à partager vos impressions et astuces concernant cette intégration du bash Ubuntu au sein de Windows 10 via nos commentaires.

Bash Ubuntu Windows 10


chargement
Chargement des commentaires...