Fil d'actualité : Facebook veut plus de diversité et s'intéresse au temps de lecture des articles

L'important : que vous passiez toujours plus de temps dans Facebook 9
En bref
image dediée
Crédits : fotostorm/iStock
Reseaux Sociaux
David Legrand

Facebook vient d'annoncer qu'il allait prendre en compte de nouveaux éléments pour la constitution de son fil d'actualité. Ainsi, le temps que vous pourriez passer sur un contenu et la diversité des pages entrent désormais en ligne de compte.

Nouvelle mise à jour pour le fil d'actualité de Facebook. Le réseau social continue de renforcer son algorithme afin de montrer à ses utilisateurs ce qu'ils apprécient de voir. Pour cela, deux nouveaux signaux vont entrer en ligne de compte.

Le premier concerne la diversité des pages représentées. Ainsi, il sera désormais évité d'afficher plusieurs fois de suite des éléments issus d'un même éditeur afin de ne pas donner une impression de répétition. Bien entendu, cela dépendra aussi grandement des pages que vous suivez et de ce qui est partagé par vos amis.

Votre temps de lecture devient (enfin ?) un indicateur

L'autre élément se veut plus intéressant sur le fond. En effet, Facebook avait précédemment indiqué mettre de côté les articles « décevants ». Cela concernait ceux qui étaient ouverts, mais dont le contenu ne correspondait pas aux attentes de l'utilisateur. Il était donc presque immédiatement fermé, un signal négatif pour le réseau social.

Désormais, le temps de lecture va aussi entrer en ligne de compte dans sa durée, et constituer un élément à part entière. Il permettra ainsi de prédire le temps que vous pourriez passer à lire tel ou tel contenu ou à regarder telle ou telle vidéo au sein des applications mobiles.

Facebook prévient de deux aspects : ce n'est pas forcément le temps de lecture global qui sera considéré, afin de ne pas systématiquement mettre en avant des contenus longs. Un seuil pourra donc entrer en ligne de compte, et l'on imagine que les équipes vont par exemple se concentrer sur le temps passé sur quelques écrans d'affichage ou une portion de vidéo, en plus de celui avant la fermeture.

Un avantage pour les adeptes d'Instant articles ?

L'autre notion qui peut avoir son importance est celle de la façon dont est calculée ce temps. Le chronomètre ne démarrera en effet qu'une fois la page chargée, au sein du navigateur ou du module d'affichage des Instant articles. Un critère qui aura sans doute une utilité double : ne pas favoriser les sites lents, mais surtout favoriser les sites rapides qui utilisent Instant articles.

Car de fait, lorsqu'une page se charge instantanément, l'utilisateur aura bien moins tendance à la fermer rapidement du fait d'une mauvaise expérience. Les Instant articles sont aussi mieux organisés que bon nombre de sites mobiles, et ont sans doute plus vocation à retenir les utilisateurs.

Facebook veut-il enfin mettre en avant le contenu de qualité en priorité ?

Avec la mise en avant « forcée » des contenus AMP opérée par Google, cette nouvelle annonce de la part de Facebook pourrait commencer à faire réfléchir ceux qui ont à décider de sauter le pas ou non pour ces nouveaux formats. Mais le réseau social est bien plus malin dans son approche, et qu'ils optent ou non pour Instant articles, cette modification du fil d'actualité va sans doute inciter les éditeurs à revoir leur stratégie mobile aussi bien sur le plan éditorial que sur celui de l'ergonomie, afin de s'assurer d'attirer toujours autant de lecteurs de Facebook.

Reste à voir ce qu'en penseront certains partenaires historiques de la société, qui publient essentiellement des contenus courts et autres listes avec des GIF de chats. L'impact pour eux n'est pas encore clair et sera sans doute à surveiller, car si Facebook a toujours indiqué chercher à se rapprocher des sites de presse et du contenu de qualité, comme Google, dans les deux cas on a toujours noté un différentiel assez notable dans la pratique.


chargement
Chargement des commentaires...