UWP : Microsoft propose une première préversion de son Desktop App Converter

Direction toute le Store 49
En bref
image dediée
Développeurs
Vincent Hermann

Microsoft avait présenté son Desktop App Converter pendant sa conférence d'ouverture de la Build. Objectif : récupérer les logiciels Win32 et .Net pour les faire transiter vers UWP. La première préversion de cet outil est désormais disponible.

Il n’aura finalement pas fallu longtemps pour que Microsoft publie la première préversion de son Desktop App Converter. Ce composant, très important dans la stratégie développeur du géant, permet de « convertir » des applications Win32 et .NET vers UWP (Universal Windows Platform).

L’objectif du projet Centennial est en effet d’augmenter à terme la taille du catalogue d’applications et de jeux du Windows Store en y basculant des logiciels classiques. Il ne s’agit pas vraiment d’un vrai processus de conversion, puisque seul l’installeur est essentiellement transformé, le reste étant surtout une question de redirection des appels. Mais dans tous les cas, les applications ainsi modifiées peuvent profiter des fonctionnalités de Windows 10, notamment les notifications, les vignettes dynamiques, la désinstallation simple ainsi que les mises à jour automatiques.

Un processus basique, mais de nombreuses évolutions possibles

Sur la fiche de téléchargement, Microsoft explique d’ailleurs bien que Desktop App Converter empaquète simplement les binaires d’une manière différente. Le DAC fonctionne de concert avec certaines modifications intervenant dans l’exécution des paquets UWP dans Windows 10 avec l’Anniversary Update (AU). Les exécutables classiques ainsi empaquetés peuvent y fonctionner avec tous leurs droits. Ces paquets UWP disposent en outre d’une identité, débloquant ainsi l’utilisation de toutes les API.

Pour l’éditeur, ce processus de conversion permet aux développeurs de prendre leur temps. Ils peuvent se contenter par exemple du processus de base, générant ainsi un paquet APPX qu’ils pourront ensuite déployer sur des machines Windows 10 via le sideloading (actif par défaut depuis la version 1511 du système). À terme, ils pourront viser le Windows Store et remplacer petit à petit par exemple le code Win32 pour se tourner vers WinRT.

Notifications, interface XAML, vignettes dynamiques, tâches de fond, services et autres pourront donc être ajoutés avec le temps. Précision importante : tant que le développeur n'a pas basculé intégralement son code, il ne profitera pas vraiment de l'aspect universel de la plateforme. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le module se nomme Desktop App Converter, puisqu'il ne peut fonctionner que pour les logiciels de bureau.

Des paquets APPX qui ne fonctionnent qu'avec la build 14316 minimum

Pour l’heure, le fonctionnement du DAC est un peu « spartiate ». Disponible en version 0.1.8, il se récupère depuis le site de Microsoft, avec une image WIM contenant une préversion de Windows 10 AU (build 14316). Il prend en charge les applications Win32 et .NET, mais uniquement celles qui visent la version 4.6.1 pour ce dernier. Le processus de conversion est silencieux, générant un paquet APPX qui ne pourra ensuite être installé qu’à travers la commande Add-AppXPackage de PowerShell.

Actuellement, le DAC s’utilise comme un élément séparé, mais on imagine qu’il sera dans le futur disponible de manière plus intégrée, notamment dans Visual Studio. Pour le reste, il est déjà capable de prendre en charge les binaires d’installation en EXE ou MSI et fait son travail.

Il faut laisser le temps au temps

Le DAC, tout comme Windows 10 AU, va évoluer au cours des prochains mois. Le déploiement de telles applications ainsi « converties » ne pourra de toute manière se faire qu’à compter du moment où la grosse mise à jour système aura été diffusée. Or, Microsoft n’a pas donné de date précise, même si la logique voudrait qu’il s’agisse de fin juillet. Après tout, elle doit célébrer la première année de vie de Windows 10, sortie le 29 juillet 2015.

Il ne restera donc plus qu’à voir si les développeurs répondent présents dans les prochains mois, mais il ne s’agit pour l’instant que d’un premier jet. Il est possible que beaucoup attendent une maturation plus avancée du projet, même si de gros éditeurs comme Sage ont annoncé durant la conférence Build qu’ils travaillent déjà à la conversion de certains logiciels.

Ceux qui le souhaitent pourront lire des explications plus complètes sur cette page de MSDN.


chargement
Chargement des commentaires...