Slack lève 200 millions de dollars et frôle les 4 milliards de valorisation

Ça commence à faire un petit paquet de licornes 18
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

Slack poursuit sa croissance à un rythme effréné. Après avoir annoncé l'ouverture d'un fonds d'investissement doté de 80 millions de dollars, la start-up vient de lever 200 millions supplémentaires, avec une valorisation de 3,8 milliards de dollars.

Si Slack a démarré sa carrière comme une sorte de client IRC amélioré, en permettant les échanges sur des salons publics ou privés, l'outil a depuis largement évolué. Outre son interface qui a su s'adapter avec le temps pour se rendre agréable à l'œil, y compris sur les terminaux mobiles, il a également profité régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Récemment, l'intégration des appels audio laissait même entendre que la jeune pousse comptait jouer sur le même terrain que Skype.

200 millions plus tard

Pour parvenir à concurrencer efficacement Skype, Slack va devoir investir dans le développement d'autres fonctions qui manquent encore à l'appel dans son outil maison. Typiquement, il n'est pas encore possible d'assurer de visioconférences avec lui, ce qui laisse encore une certaine longueur d'avance à l'outil de Microsoft. Reste aussi la question de l'élargissement du nombre d'utilisateurs. Avec 2,7 millions d'utilisateurs quotidiens, Slack l'a multiplié par 3,5 en l'espace d'un an, mais il reste à des années lumières de son grand concurrent.

C'est là qu'intervient la levée de fonds bouclée ce week-end par l'entreprise. Nos confrères de TechCrunch ont en effet obtenu la confirmation officielle de la finalisation d'un tour de table à 200 millions de dollars, qui valorise la société à 3,8 milliards de dollars. À titre de comparaison, Microsoft avait racheté Skype pour 8,5 milliards de dollars en 2011.

Parmi les investisseurs présents lors de ce tour de table, on retrouve Thrive Capital (GitHub, Patreon), GVV (Airbnb, Soundcloud...) et Comcast Ventures (FanDuel, Meerkat...) aux côtés de fonds déjà présents au capital, soucieux de ne pas se faire trop diluer. 

Que faire d'une telle somme ?

Pour l'heure, Slack n'a pas souhaité communiquer sur le dessein réservé à ces 200 millions de dollars, pourtant bienvenus. Toutes les portes restent donc ouvertes, qu'il s'agisse de dépenses en recherche et en développement (pourquoi pas sur la vidéo justement) ou bien de recrutement d'ingénieurs particulièrement qualifiés.

Pour ce qui est d'éventuelles acquisitions, Slack peut déjà compter sur son fonds de 80 millions de dollars ouvert en décembre. Celui-ci doit pour rappel servir à des « investissements dans des entreprises en phase d'amorçage [NDLR : généralement inférieurs à un million de dollars] mais il est possible qu'à l'avenir, nous signions de plus gros chèques », comme le signalait Stewart Butterfield, le PDG de la start-up. Si ces 200 millions sont mis à profit dans ce but, cela sera forcément pour attraper un gros morceau, reste à savoir lequel.


chargement
Chargement des commentaires...