GNOME 3.20 : de nombreuses améliorations, dont des recherches plus efficaces

Une idée simple et efficace pour les raccourcis clavier 136
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

L’environnement GNOME vient de recevoir une nouvelle révision importante. Estampillée 3.20, elle comporte de nombreuses améliorations, la plupart centrée sur la facilité d’utilisation des logiciels et différents composants, dont le module de mise à jour.

Quelques jours à peine après l’apparition de KDE Plasma 5.6, c’est au tour de GNOME de recevoir une grande mise à jour. Cette version 3.20, nommée « Delhi », capitalise sur les efforts précédents portés sur la facilité d’utilisation et l’accessibilité de cet environnement que l’on retrouve sur de nombreuses distributions. L’orientation de la mouture est donc la même : simplifier la vie des utilisateurs.

Des outils de retouche pour les photos et des raccourcis clavier

On commence avec l’application Photos, qui sert à la fois de visionneuse et désormais de suite d’outils de retouche. Dans l’idée, on reprend un peu ce qui existe dans Photos de Windows 10 : des outils simples, non-destructeurs, qui permettent de garder les modifications en mémoire et donc de restaurer le cliché d’origine. On retrouve ainsi le découpage, la rotation, tous les ajustements de couleurs ainsi qu’une sélection de filtres préconfigurés (un grand classique de ce type d’application).

GNOME 3.20 se dote également d’une très bonne idée : des fenêtres récapitulant l’ensemble des raccourcis clavier d’une application. L’équipe de développement indique que nombre d’entre elles sont compatibles (Fichiers, Videos, Photos, gedit, Builder, Maps…), la fenêtre apparaissant avec les combinaisons « Ctrl + ? » ou « Ctrl + F1 ». Chacune contient une liste complète des combinaisons de touches (deux ou trois) ainsi que les fonctions associées. Une idée que l’on aimerait voir reprise sur bien des plateformes.

gnome 3.20

Les recherches dans Fichiers enfin améliorées

La nouvelle mouture continue également son travail avec la concentration des fonctionnalités centrales dans la zone de l’heure et des notifications. GNOME 3.20 y déporte ainsi désormais les contrôles multimédia. Quelle que soit l’application active en train de lire de la musique ou une vidéo, l’utilisateur pourra donc la contrôler par un simple clic sur l’heure, en haut au centre de l’écran. Il y trouvera le nom du titre, l’artiste s’il est renseigné, pourra mettre en pause et reprendre, passer au morceau suivant et ainsi de suite.

Fichiers, le gestionnaire de fichiers, profite de son côté d’améliorations importantes, à commencer par la recherche. Un point qui était souvent reproché à GNOME, tant elle était sommaire. D’une part, elle se veut plus performante, avec une interface plus réactive. Ensuite, l’équipe précise que les filtres de recherches sont désormais beaucoup plus simples d’utilisation, l’ensemble se voulant plus « robuste ».

Fichiers dispose d’autres aménagements. Par exemple, sa fenêtre de préférence est plus compacte et plus simple. De nouveaux réglages y font d’ailleurs leur apparition, notamment pour afficher le bouton de suppression permanente (sans passage par la corbeille donc), pour créer des actions de liens symboliques ou encore pour les recherches récursives. À noter également un nouveau réglage de zoom pour les vues liste et grille, des miniatures plus grandes et l’affichage de la place restante dans les lecteurs.

gnome 3.20

Polari enrichi, une session Wayland presque utilisable au quotidien

Polari, le client IRC, a de son côté été largement remanié. Il peut par exemple gérer les mots de passe des serveurs, dispose d’une interface améliorée, dispose d’un plus grand nombre de raccourcis clavier et affiche de manière plus discrète les messages de statut. Il permet en outre de glisser directement des images dans les discussions, via Imgur. L’ajout de serveurs est particulièrement simplifié, l’utilisateur n’ayant plus qu’à le choisir dans une liste, les options de sécurité étant automatiquement choisies.

Comme pour KDE Plasma 5.6, GNOME 3.20 est également l’occasion de mettre en avant un support très largement amélioré de Wayland, le serveur graphique qui doit à terme remplacer le bien vieillissant X11. Contrairement à son concurrent, GNOME précise que la session Wayland peut s’utiliser quotidiennement, si on peut se passer de fonctionnalités toujours absentes. De nombreux éléments sont désormais gérés, comme le glisser/déposer, les notifications au démarrage, le clic de la molette et autres. Le partage d’écran ou encore le support des tablettes Wacom devront par contre encore attendre.

GNOME sait mettre à jour les distributions Linux

GNOME 3.20 introduit également une nouvelle version de son outil de mise à jour. Celui-ci aura désormais la possibilité de récupérer pour l’utilisateur la dernière version de sa distribution linux. L’équipe indique que certaines d’entre elles nécessitent parfois de réinstaller ou de passer par la ligne de commande. L’outil simplifie donc ces étapes, l’utilisateur étant automatiquement averti d’une mise à jour potentielle.

Parmi les autres améliorations disponibles, on signalera :

  • La possibilité de noter les applications dans le centre Software
  • Un contrôle de la géolocalisation par application, et non plus simplement général
  • De multiples apports pour le navigateur, dont un encadré pour les téléchargements
  • Des contrôles plus fins pour la souris et le touchpad
  • Une application Maps enrichie, avec notamment la possibilité d’ajouter et éditer des informations provenant d’OpenStreetMap

Comme toujours, il suffira d’attendre que les dépôts soient mis à jour pour profiter du nouveau GNOME.


chargement
Chargement des commentaires...