La tête hors de l'eau, Archos mise sur la pub pour rebondir en 2016

Alors ça pour une surprise 36
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

Archos a finalement publié son bilan annuel. Comme nous le pressentions lors de la présentation de ses résultats partiels, la situation du groupe s'améliore, mais sur l'ensemble de l'exercice, les bénéfices ne sont toujours pas au rendez-vous.

Il y a deux mois, Archos profitait de la présentation de ses résultats annuels partiels pour claironner que son chiffre d'affaires avait enregistré « une forte croissance : +20 % ». Une bonne nouvelle pour le fabricant français, surtout dans un marché des terminaux mobiles qui ne progresse que peu en valeur. Mais la marque prenait tout de même soin de ne pas mentionner sa rentabilité.

Le millésime 2015 se termine mieux qu'il n'a commencé

Et l'on comprend un peu mieux pourquoi une fois l'ensemble des comptes publiés. Si la hausse de 20 % du chiffre d'affaires à 158,7 millions d'euros (la première depuis 2011) est bien confirmée, le résultat net du groupe est quant à lui toujours négatif, avec une perte nette de 2 millions d'euros. La situation est toutefois nettement moins alarmante que l'an dernier, où 13 millions d'euros de déficit s'étaient accumulés.

Archos Annuels 2015

La bonne nouvelle se cache dans les chiffres du second semestre. L'entreprise a en effet vu sa marge brute passer de 13,2 % à 18,9 % en l'espace de six mois, de quoi lui permettre d'afficher un petit bénéfice de 1,5 million d'euros. Pour justifier cette progression, Archos explique « commencer à tirer profit des efforts mis en œuvre pour raccourcir la chaîne de valeur ». Premier poste à en profiter, la trésorerie du groupe, qui a gonflé de 1,7 million d'euros sur un an et atteint 12,4 millions d'euros.

Des prévisions ambitieuses pour 2016

Les objectifs du fabricant pour l'an prochain sont clairs : il veut atteindre un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros, soit 25 % de mieux qu'en 2015 et faire gonfler ses ventes de terminaux d'un tiers, afin qu'elles atteignent 4 millions d'unités. Le tout, avec une marge suffisante pour dégager un bénéfice sur l'ensemble de l'exercice. On notera que cet objectif de 200 millions d'euros n'a jamais été atteint par l'entreprise lors des huit dernières années.

Pour parvenir à ces résultats, Archos compte s'ouvrir à deux nouveaux marchés : la Pologne et la Turquie. Il est aussi question « d'améliorer la notoriété de la marque », mais également de « monétiser la base installée de terminaux ». Sur ce dernier point, l'entreprise évoque, de manière très évasive, quatre pistes : 

  • Pousser les utilisateurs à télécharger des applications
  • Proposer des publicités contextuelles sur les terminaux
  • La mise en place d'un programme de fidélité
  • La diffusion de bons plans

Nous avons contacté Archos afin d'en savoir un peu plus sur les modalités exactes de la mise en place de ce programme, notamment au niveau de la publicité. Il serait en effet intéressant de voir si le fabricant compte s'inspirer du modèle des Kindle d'Amazon, avec des terminaux moins chers à l'achat si l'on accepte la présence de pub sur l'écran d'accueil par exemple. 


chargement
Chargement des commentaires...