#ShowHello : Orange dévoile sa Nouvelle Livebox avec Ultra HD, HEVC, Dolby Atmos, VR, etc.

Disponible avant l'été 167
En bref
image dediée
FAI
David Legrand

Orange présentait ce matin ses innovations et ses projets pour les mois à venir, mais surtout sa nouvelle Livebox. Et celle-ci semble plutôt réussie. Reste à voir ce qu'il en sera dans la pratique, la commercialisation étant prévue avant l'été.

Ce matin Orange organisait son grand Show Hello. L'occasion pour la société de revenir sur son objectif de devenir un acteur majeur du secteur des objets connectés.

LoRa : d'abord dans quelques grandes villes et chez les salariés

Cela passera notamment par l'étendue de son réseau LoRa, dès le premier trimestre, dans 17 agglomérations : Angers, Avignon, Bordeaux, Douai-Lens, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Toulon, Toulouse et Strasbourg, avant un déploiement national. 

Orange a néanmoins de grandes ambitions pour ce dernier et veut qu'il soit accessible « jusqu'à la cave ». Pour cela, 5 000 antennes seront fournies à des employés d'Orange d'ici le deuxième semestre. Cette « lampe LoRa » sera ensuite proposée de manière plus large aux clients, mais dans des conditions commerciales qui n'ont pas été précisées.

Orange veut être au centre des objets connectés, sans les GAFA

La société veut aussi multiplier les partenariats pour Homelive afin de s'assurer d'être au centre de la maison connectée et des futurs usages : dans la cuisine avec SEB, dans le domaine de la santé avec Harmonie mutuelle, mais aussi de manière plus large avec Schneider Electric, EDF, Somfy ou encore AXA.

Ici, les startups ne semblent pas la priorité du groupe, qui préfère s'assurer du soutien d'acteurs majeurs en leur proposant des solutions indépendantes des GAFA (jamais mentionnés) : « mise en relation de personnes en situation de fragilité avec les professionnels compétents, suivi post-ambulatoire ou pour des patients souffrant de maladies chroniques avec les équipements connectés de Visiomed, un catalogue d’objets connectés certifiés, ou encore une application de cure connectée avec Thalasso Blanco » précise le communiqué.

Une solution pour donner le contrôle sur l'utilisation des données

Cette stratégie du tout connecté repose en partie sur les données qui seront récoltées. Avec Datavenue, Orange veut donc être rassurant et se présente comme un acteur de confiance. Cela passe par DataShare, « une interface permettant à l’utilisateur de décider quelles données personnelles il accepte de partager et d’associer avec un ou plusieurs services connectés. L’utilisateur a ainsi une plus grande lisibilité et maîtrise des données qu’il partage. Enfin, Orange a créé le Badge de Confiance pour garder le contrôle des données personnelles utilisées par ses applications ».

Une solution annoncée comme « open source », sur laquelle on sait encore peu de choses et qui va sans doute intéresser la CNIL, qui se préoccupe de plus en plus de l'utilisation des données collectées en masse pas les objets connectés, surtout lorsqu'ils sont centralisés au sein d'une même plateforme. Elle sera intégrée au premier trimestre sur les applis Orange et Moi et Family Place puis dans d’autres applications Orange au deuxième trimestre 2016.

Des startups au service des produits maison

Orange a néanmoins voulu évoquer sa politique d'aide et de financement des startups, qui restent importantes pour sa stratégie et surtout l'innovation du groupe. Mais on voit ici que le but est surtout de trouver des acteurs capables de fournir des solutions à utiliser au sein des produits Orange avant tout.

Il a notamment été question d'un système de reconnaissance des acteurs au sein de l'offre de VoD de la société qui sera proposée avant l'été (Reminiz). Un peu à la manière de ce que propose depuis un moment Google avec Play Films, le but est de permettre l'affichage de contenus contextuels. 

Une « Nouvelle Livebox » qui ne fait plus les choses à moitié

Quoi qu'il en soit, la grande annonce du jour était l'arrivée de « la nouvelle Livebox » préparée depuis plus d'un an, afin de proposer une bonne expérience (et éviter les ratés des moutures précédentes ?). Présentée sous ce nom, dont on ne sait pas s'il est définitif, elle sera proposée sur le marché avant l'été.

Orange semble avoir décidé d'arrêter d'être à la traîne face à la concurrence avec cette nouvelle mouture et a décidé de frapper fort au niveau des caractéristiques. L'ensemble reste épais, mais le boîtier TV est beaucoup moins large qu'avant.

On retrouve ainsi une box sous la forme de deux boîtiers, un pour la TV et l'autre pour la partie modem (xDSL et Fibre). Le second intègre directement l'ONT et il ne sera ainsi plus nécessaire d'avoir un élément tiers à installer chez l'utilisateur qui dispose de la fibre. Le débit maximal supporté est ainsi de 1 Gb/s. On retrouve ici une puce Broadcom 63138.

Nouvelle Livebox Orange

Le « Super Wi-Fi » rattrape aussi son retard et passe au 802.11ac (avec WPS) avec un débit maximal cumulé annoncé à 1,9 Gb/s (5 GHz avec quatre antennes émission et réception et 2,4 GHz, avec trois antennes émission et réception). Reste maintenant à découvrir qui sera le premier FAI à proposer du Wi-Fi 802.11ad.

Orange indique avoir misé sur une expérience simplifiée, de l'installation en passant par le nombre de boutons de la télécommande (sans clavier). Vous aurez aussi accès à un boîtier Airbox 4G (conditions tarifaires non précisées) « qui se branche en USB. Celui-ci vous permet de vous connecter grâce au réseau de téléphonie mobile 4G (ou 3G si vous êtes momentanément placé dans une zone non desservie par la 4G), et ainsi d’avoir accès à Internet avant même que votre raccordement à la fibre ou à ADSL soit opérationnel ».

Impossible par contre de voir l'interface de la bête pour le moment, tant pour la partie modem et gestion du réseau que pour ce qui est du boîtier TV. 

Les clients fibre auront accès à l'Ultra HD avec HDR et son Dolby Atmos

Comme Free et SFR avec sa box Zive, l'Ultra HD est bien entendu de la partie, jusqu'à 60 ips, donc sans doute avec de l'HDMI 2.0. La compression HEVC (H.265) est supportée, tout comme le HDR (fin 2016) ou le son Dolby Atmos. C'est une puce Broadcom 7252 identique à celle de la Freebox Mini 4K qui est ici utilisée.

Côté Blu-ray, rien ne semble prévu pour l'instant, aucun lecteur n'a été évoqué, même en option. Il a juste été question de Chill qui permet de « scanner les codes-barres de vos films et les centraliser facilement, tout comme vos achats Amazon, et ainsi les emporter, les visionner ou les partager avec vos amis où que vous soyez, sur l’écran de votre choix. Et si vous êtes hors connexion, aucun problème : il suffira d’avoir téléchargé votre film avant de partir, et vous pourrez le regarder où vous voulez » promet le FAI.

Orange semble miser sur le contenu de ses partenaires pour le passage à l'Ultra HD. Ainsi, l'offre de VoD proposera « des dizaines de films disponibles avant l’été à l’achat ou en location, et jusqu’à 80 en fin d’année ». Il en sera de même pour OCS Max qui sera accessible en Ultra HD, tout comme OCS Go. 

Stéphane Richard a aussi précisé que Netflix, qui n'était pour le moment accessible en Ultra HD que via certains appareils comme la Shield Android TV de NVIDIA, sera aussi concerné et qu'Orange proposera en exclusivité la version UHD de la série française Marseille. Une annonce étonnante puisque cela commence à faire rentrer des différences de niveau dans l'accès au catalogue de Netflix en fonction de l'opérateur et non de l'équipement du client, qui paie pourtant son abonnement (MàJ : Netflix a démenti).

Les chaînes seront aussi mises à contribution avec AB Ultra Nature, des matchs de la Ligue 1 et du Top 14, des films et des émissions sur Canal+ et huit matchs de l'Euro 2016 sur M6 et TF1. Il faudra par contre être client fibre pour en profiter, quel que soit votre débit. Comme souvent dans ce genre de cas, les clients xDSL avec un très bon débit apprécieront.

1 To de stockage en option, et de nouveaux services

Le stockage, lui, passe à 1 To. Pour rappel, cela fait tout de même 31 euros HT de redevance copie privée. Le disque dur sera ainsi proposé en option uniquement. Reste à en connaître le prix. Orange promet une fonctionnalité de synchronisation et de partage assez simple dans la solution « Cloud » maison. Un service de social TV permettant de commenter les programmes sera mis en place via une application mobile d'ici le deuxième semestre. 

Bien entendu, de nombreux autres services sont prévus ou vont évoluer avec l'arrivée de cette nouvelle Livebox. On apprend ainsi que le service de « Cloud gaming » passera à 50 ips d'ici l'été. 

Une pincée de VR pour la « hype »

La réalité virtuelle est importante pour Orange, qui a fait plusieurs démonstrations dans ce sens, notamment au niveau de ses interfaces et d'OCS qui proposera un dispositif spécifique. 

Luc Besson est ainsi venu pour faire lui-même une petite démo dont il semblait ravi, et évoquer son prochain film (Valerian) cofinancé par Orange.  Le support est annoncé pour le troisième trimestre 2016 sur Samsung VR et le quatrième trimestre sur PS4 avec le casque de Sony (voir notre actualité).

Reste maintenant à découvrir l'essentiel : les offres commerciales derrières toutes ces annonces. Orange a en effet multiplié les promesses mais en étant encore assez flou sur les aspects pratiques et les tarifs. Une fois passé l'effet de nouveauté, il faudra donc voir quelle sera la note, comment se passera la migration des clients, et là où va se placer cette nouvelle Livebox face à la concurrence.

Une concurrence qui sera peut être réduite d'ici là, même si le « deal » en cours pour revenir à trois opérateurs / FAI n'a pas été évoqué publiquement ce matin.


chargement
Chargement des commentaires...