Le choix des noms de régions, c'est aussi celui des noms de domaine

Dàs ìsch wohr 46
En bref
image dediée
Crédits : Filograph/iStock
Web
Marc Rees

La problématique des noms des nouvelles régions, rendus nécessaires par le redécoupage géographique de la France, ne se limite pas seulement à l'épineuse question du choix. Tapis dans l’ombre numérique surgit aussi celle du nom de domaine.

Le nom de domaine Hauts-de-France.fr acheté depuis janvier 2016

Hier, on apprenait ainsi que la nouvelle appellation de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie sera désormais « Hauts-de-France ». Manque de chance pour Xavier Bertrand, président de Région, HautsdeFrance.com est propriété depuis 2005, heureusement non d’un groupe de naturistes, mais d’un acteur local spécialisé dans les nouvelles technologies (tout comme hautsdefrance.fr et hautsdefrance.eu).

Reste évidemment Hauts-de-France.fr. Ce nom a été enregistré par un particulier (anonyme) pas plus tard que le 9 janvier 2016, quant à Hauts-de-france.eu, il appartient depuis le 24 novembre 2014 à la SARL Tatanka Business Impact. Raté ! Pour la Normandie, soulagement général : le nom normandie.fr a bien été enregistré par la région éponyme.

La région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine propriétaire d'Acalie.fr

Plus à l’est, l’Alsace-Champagne-Ardenne-Loraine hésite entre plusieurs options. Le risque de cybersquatting a bien été ressenti. « Acalie » a été enregistré en .fr le 7 mars par Philippe Richert, président de la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, tout comme le TLD (Top-Level Domain) .eu comme on peut le constater sur la base Whois de l'Afnic ou celle d'Eurid.

Mais parfois, il est difficile d’avoir du nez. GrandEst.fr par exemple est propriété depuis 2008 de la société Dijonnaise Droguerie Peinture, installée à Chenôve. Depuis le 18 novembre 2014 le Groupe Matheim, installé à Remilly Aillicourt, est lui, heureux papa de GrandEst.eu (et Grand-Est.eu). Reste Grand-Est.fr, mais ce nom de domaine est détenu par le CNRS.

Quid alors de Rhin-Champagne.fr ? Indisponible ! Il a été enregistré par un particulier (encore anonyme) le 12 mars dernier. Sa version en .eu a d’ailleurs connu le même sort au même moment tout comme Nouvelle-Austrasie.eu. Remarquons la générosité de ce particulier propriétaire de nouvelle-austrasie.com, nouvelle-austrasie.frrhin-champagne.com et qui propose de céder l'un de ces noms gracieusement à la région.

nouvelle austrasie

NouvelleAquitaine.eu et Nouvelle-Aquitaine.eu sont disponibles

Dans les autres régions, les noms possibles ne sont pas tout à fait connus, le moment étant consacré au recueil des propositions avant la sélection finale. Cette sélection devra là aussi tenir compte d'une situation un peu contrainte sur Internet. Parmi celles en lice, remarquons certes la disponibilité de NouvelleAquitaine et Nouvelle-Aquitaine en .eu, mais pour les .fr, c'est trop tard, un anonyme est passé par là en 2015. 

GrandeAquitaine.eu et sa variante Grande-Aquitaine.eu peuvent également être enregistrés, mais non leur versant .fr, achetés en janvier 2015 par le Conseil régional d’Aquitaine, ouf ! Le Domaine Bordenave, basé dans les vignes de Monein est lui, propriétaire de Sud-Ouest.eu.

Blue Monkey Ltd, une entreprise basée à Gibraltar, s’est porté acquéreuse de SudOuest.eu le 11 décembre 2011. SudOuest.fr appartient évidemment à nos confrères, mais non Sud-Ouest.fr qui offre un joli carnet de voyage en ligne, enregistré par Reponses.fr. Reste dans cette région « Atlantique », mais ce nom est sans surprise pris en .eu depuis le 5 décembre 2006 par un particulier. Le .fr est détenu depuis 2002 par une société de HLM basée à Paris.

Tout comme Rhognale.fr et Puyrhonealpes.fr 

Reste le cas de Languedoc-Pyrenees.fr. Ce nom, qui a les faveurs de certains selon France 3, a été enregistré en 2014 encore par un inconnu. La région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a toutefois eu le bon nez d’enregistrer nom avec TLD .eu le 28 juillet 2015, mais pas Languedoc-Pyrénées.fr avec ses deux accents, déposé par Couleur Pollen.

Glissons-nous maintenant en Auvergne-Rhône-Alpes. « Aura », une option sur la table, est enregistré en .eu par une société allemande (2006). Et ces quatre lettres en .fr servent également à épingler un site dédié dans la vente de tableaux. On remarquera toutefois que Rhognale reste disponible en .eu et .fr, tout comme Puyrhonealpes.eu et .fr, tous proposés par des lycéens. Les mauvaises langues y verront peut-être le signe d’un échec assuré pour la sélection finale.


chargement
Chargement des commentaires...