GPU Polaris, Vega et Navi : AMD dévoile sa roadmap jusqu'en 2018

En route vers les étoiles ! 53
En bref
image dediée
Carte graphique
David Legrand

AMD publie enfin une roadmap à plus de six mois pour les GPU qui équiperont ses prochaines cartes graphiques. Ainsi, après Polaris, le constructeur mettra sur le marché ses puces Vega et Navi et promet un bond en termes de performances/watt à chaque génération.

On ne peut pas dire que les roadmaps soient la spécialité d'AMD ces dernières années, surtout du côté des GPU (voir la dernière en date). Le constructeur a en effet surtout misé sur des changements de nom et n'avait pas très bien géré la communication autour de ses dernières gammes.

Avec la mise en place du nouveau Radeon Technologies Group, dirigé par Raja Koduri, ce point aussi va changer. Après avoir revu de fond en comble les pilotes, ainsi que la gestion des projets via une stratégie open source, celui-ci a décidé de revoir un peu la façon dont la stratégie est évoquée avec la presse et le grand public.

Une conférence de presse se tenait hier soir, avec un parterre de journalistes invités à assister à la Game Developers Conference (GDC). Ils étaient aussi là pour entendre parler de réalité virtuelle (nous y reviendrons) et d'évolution de la gamme de GPU. Un peu à la manière de ce que fait NVIDIA depuis quelques temps, nous avons donc droit à un graphique évoquant trois points principaux : 

  • Le nom des futures architectures
  • L'évolution visée en termes de rapport performances/watt
  • Leur évolution principale
  • Le timing de sortie

AMD confirme ainsi que Polaris est bien prévu pour la mi-2016 avec un rapport de 2,5x en performances/watt par rapport à la gamme actuelle. Assez rapidement, une évolution sera mise sur le marché : Vega. Le but sera alors de passer à la mémoire HBM de seconde génération (HBM2) qui n'a donc pas pu être intégrée à Polaris. NVIDIA devrait ainsi être le premier constructeur à l'utiliser avec ses puces Pascal.

AMD Radeon Roadmap 2016 2018

Un an plus tard, Navi viendra prendre la suite, avec une mémoire de nouvelle génération et pour point fort la « scalability ». Reste à voir ce que ce terme un peu marketing cachera dans la pratique. Côté évolution du rapport performances/watt, il devrait être d'un peu plus de 1,5x sur ces deux dernières générations à en croire l'échelle utilisée.

Là aussi, il sera intéressant de voir si cela est tenu dans la pratique, et surtout avec quelle finesse de gravure de tels résultats seront atteints. On se retrouverait en effet avec un bond de près de 6,5x en l'espace de trois ans, ce qui n'a pas été accompli depuis bien longtemps, et certainement pas lors des trois dernières années.


chargement
Chargement des commentaires...