Windows 10 : la préversion 14279 renforce Cortana, mais fait planter les Surface Pro

Des hommes et des bugs 31
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Microsoft a diffusé vendredi soir auprès des testeurs une nouvelle build de Windows 10. Estampillée 14279, elle propose plusieurs nouvelles fonctionnalités, surtout autour de Cortana. L’assistant s’ouvre ainsi à plusieurs nouvelles langues, dont le français au Canada.

L’apparition d’une nouvelle build de test tous les vendredis pour les membres du programme Insider semble se confirmer. La build 14279 est ainsi arrivée au début du week-end, continuant le travail de fond débuté sur la base, afin d’unifier davantage le code et le rendre plus facilement exploitable sur les ordinateurs, tablettes, smartphones et Xbox One. Il y a cette fois cependant quelques nouveautés, centrées pour la plupart sur Cortana.

De nouvelles langues et fonctionnalités pour Cortana

L’assistant vocal gagne ainsi plusieurs langues : l’espagnol pour le Mexique, le portugais pour le Brésil et le français pour le Canada. L’équipe en profite pour rappeler qu’il ne s’agit pas seulement de proposer une langue académique pour tous les pays où elle est parlée. Dans chacun, Microsoft cherche à proposer une expérience locale, en tenant compte des particularités. Au Mexique par exemple, la voix tiendra compte d’intonations qu’on ne trouve pas en Espagne.

Côté fonctionnalités, Cortana gagne enfin la capacité de créer un rappel pour un élément particulier ou une action à effectuer plus tard. Microsoft donne des exemples tels que « Rappelle-moi de lire tel livre » ou « Rappelle-moi de laver la voiture ». Lors de la création de la requête, l’utilisateur peut préciser une date, une heure, un lieu et les personnes qui seront présentes. Les informations peuvent être modifiées ou supprimées après coup.

Cet ajout est particulièrement indicatif, pour deux raisons. D’une part, il rend Cortana plus interactif et apte à répondre aux requêtes du quotidien. Ce type de fonctionnalité existe par exemple depuis longtemps dans Siri sur iOS et est l’apanage d’un assistant vocal efficace. D’autre part, il sera renforcé dans de futures versions de Windows 10. Il pourra ainsi extraire les informations d’un rappel ou d’un évènement, en demandant par exemple la liste des personnes présentes à un une soirée prévue.

Une expérience de connexion unifiée

La build 14279 permet également d’unifier les fonds d’écran entre l’écran verrouillé et l’écran de connexion. Si l’utilisateur a défini une image personnalisée pour l’écran verrouillé, elle sera donc répercutée sur l’autre. Ce comportement est adopté pour s’aligner sur celui présent dans Windows 10 Mobile, et à la demande des utilisateurs. Il n’était plus possible en effet depuis l’apparition du fond d’écran officiel de changer celui de la connexion à la session, Microsoft supprimant l’option de personnalisation.

La nouvelle préversion corrige en outre un certain nombre de problèmes, dont celui qui provoquait parfois un blocage du rafraichissement du bureau quand on y copiait ou déplaçait un élément. Il fallait alors faire un F5 pour que les fichiers, raccourcis et dossiers veuillent bien s’afficher. Elle résout également plusieurs cas de plantages avec Edge et Cortana. L’assistant ne devrait d’ailleurs plus afficher continuellement des rappels déjà terminés.

Des problèmes persistants et parfois sérieux

Malheureusement, la build 14279 traine un certain nombre de casseroles. Le bug lié aux antivirus Kaspersky n’est toujours pas résolu, et les produits de l’éditeur ne fonctionneront donc toujours pas. De même pour le plantage du système qui peut intervenir après la sortie d’une hibernation. La seule solution est alors de désactiver cette dernière. Plus problématiques, des soucis spécifiques aux Surface Pro 3, Pro 4 et Book sont présents dans cette version. Le système peut se bloquer, ou certaines fonctionnalités ne plus être disponibles, comme le Type Cover quand il est raccordé, ou même le tactile.

Comme d’habitude, la build se récupère dans Windows Update. On rappellera à ce sujet que Gabe Aul, responsable du programme Insider chez Microsoft, avait bien précisé que le rythme des nouvelles préversions dans le Fast Ring serait accéléré et qu’il y aurait en conséquence des bugs supplémentaires. Ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas tenir la cadence peuvent paramétrer le système pour basculer sur le Slow Ring, et ainsi se contenter des préversions les plus stables. Il faudra par contre s’assurer de modifier ce réglage depuis une build moins plantogène, afin de ne pas y rester coincé trop longtemps.


chargement
Chargement des commentaires...