Rust 1.7 : le langage de Mozilla renforce encore ses bibliothèques

Sta-bi-li-sa-tion 38
En bref
image dediée
Crédits : NorthernStock/iStock
Développeurs
Vincent Hermann

Mozilla a publié la version 1.7 de Rust. Depuis sa mouture finale lancée en mai dernier, le langage a beaucoup évolué et ses bibliothèques en particulier ont été étoffées. Le travail continu sur ce point, avec un accent particulier sur les fonctionnalités.

Rust est un langage développé par Mozilla pour répondre avant tout à ses propres besoins. L’idée de départ est d’obtenir un résultat proche des performances du C ou du C++, mais avec certains des avantages apportés par les langages de plus haut niveau, comme Java. Rust est l’outil principal de l’éditeur pour travailler sur le remplaçant du moteur de rendu Gecko de Firefox, Servo.

Depuis plusieurs versions, l’accent est mis sur le renforcement des bibliothèques et dans le nombre de fonctionnalités accessibles à travers elles. C’est encore le cas avec la version 1.7, même si Mozilla indique qu’à cause des périodes de vacances, certains apports n’arriveront que dans de futures moutures.

L’une des plus grosses nouveautés est le support stabilisé des algorithmes de hash personnalisés. Jusqu’à présent, Rust ne supportait que SipHash, conçu pour empêcher les attaques par déni de service. Le problème de cette méthode est qu’elle offrait des performances jugées insuffisantes, surtout quand il fallait hacher de petites clés de chiffrement. Désormais, les développeurs pourront se servir d’autres algorithmes à travers le type HashMap.

Parmi les autres nouveautés, signalons une dépréciation de la méthode relative-from, désormais renommée en strip_prefix. Cargo, le gestionnaire de paquets de Rust, évolue également. Il peut ainsi être averti quand des modifications interviennent dans les dépendances, afin de ne relancer les scripts de compilation qu’en ces cas précis. Enfin, et c’est tout aussi important, Rust 1.7 contient environ 1 300 correctifs divers.


chargement
Chargement des commentaires...