Ray Tomlinson, le père de l'email, est mort à 74 ans

@dieu 25
En bref
image dediée
Crédits : buchachon/iStock/Thinkstock
Services
Guénaël Pépin

Le 5 mars, Raymond Tomlinson est mort à l'âge de 74 ans. C'est notamment à lui que nous devons l'usage de l'arobase pour séparer l'utilisateur du domaine dans les emails. Il a conçu ce système il y a plus de quarante ans, alors qu'il travaillait sur un client email pour ARPANET.

Le courriel vient de perdre son inventeur. L'ingénieur Raymond Tomlinson est mort à 74 ans le 5 mars. Il est entre autres responsable du choix de l'arobase pour former une adresse email. Né en 1941, il a obtenu un master d'ingénierie en 1965, avant de rejoindre la société Bolt Beranek and Newman (désormais Raytheon BBN Technologies) deux ans plus tard.

Un client email pour ARPANET

C'est là qu'il a travaillé sur ce qui deviendra l'email. Il a notamment contribué à l'implémentation des protocoles ARPANET et Telnet au sein du système TENEX. Dans son travail sur l'ancêtre d'Internet, il a développé en 1971 le client d'envoi de message SNDMSG, toujours pour TENEX et celui d'envoi de fichiers CPYNET. C'est la combinaison des deux qui donne ce qui est considéré aujourd'hui comme le premier client email sur réseau.

À ce moment, il a dû choisir ce qui devait séparer l'utilisateur du domaine. Ce sera donc l'arobase, pour une simple raison pratique. Dans un entretien avec WIRED en 2012, il expliquait chercher un symbole qui ne puisse pas être confondu avec un nom d'utilisateur. Parmi les caractères peu utilisés, le @ semblait celui qui avait le plus de sens. « Sur les trois ou quatre caractères restants, le @ était le plus logique. Il indiquait que l'utilisateur était... à (at) » affirmait-il.

Co-auteur du format des emails

En avril 2012, il est entré dans l'Internet Hall of Fame pour son accomplissement. Selon sa biographie officielle, le programme SNDMSG a amené une révolution dans l'envoi des messages en ligne. SNDMSG a été distribué pendant plusieurs années aux centres connectés à ARPANET, ce qui a contribué à la diffusion de l'arobase comme symbole universel.

Au-delà de l'arobase, sa contribution a été cruciale pour les protocoles du courriel. Il a contribué à améliorer le FTP pour supporter l'envoi de messages, avant d'être remplacé par SMTP en 1982. Il a également été co-auteur de la RFC 561, publiée en 1973, soit le premier standard pour les champs que doit contenir un email (expéditeur, destinataire, objet...). Un format dont certains champs sont toujours en usage plus de quarante ans plus tard.

À l'annonce de sa mort, les hommages se sont multipliés. Parmi eux, on peut compter ceux de Vinton Cerf, l'un des fondateurs du Net, et de l'équipe Gmail qui le remercie pour son œuvre.


chargement
Chargement des commentaires...