Le Meizu Pro 5 sous Ubuntu annoncé à 369,99 dollars

Le début d'une aventure ? 32
En bref
image dediée
Smartphones MWC
David Legrand

Après avoir annoncé l'arrivée du Pro 5 de Meizu dans une édition Ubuntu, on apprend désormais son tarif de précommande : 369,99 dollars. Il ne sera par contre disponible qu'à travers une unique boutique en ligne, livrant partout dans le monde.

Comme nous avons déjà eu l'occasion de l'évoquer, ce MWC 2016 est important pour Canonical. En effet, outre les habituelles présentations de ses différents projets et technologies, il permet à la société de commencer à présenter de nouvelles références de smartphones et tablettes exploitant son OS mobile.

Intégrer de nouveaux mobiles et de nouveaux marchés

C'est ainsi le cas des XPeria Z1 et OnePlus One, qui ont désormais droit à un portage, mais ce sont surtout les produits qui intègrent nativement le système d'exploitation qui étaient attendus. Et après les annonces de renforcement du partenariat avec BQ et Meizu, on apprend que le tarif du Pro 5 de ce dernier, qui arrive en précommande.

Pour rappel, il s'agit d'un premier smartphone de la marque vendu avec Ubuntu qui ne vise pas le marché des modèles à moins de 200 euros (voir ici pour le détail de ses caractéristiques). Mais reste une problématique : comment le mettre sur le marché ? En effet, convaincre les revendeurs un à un peu s'avérer compliqué, et Meizu n'est pas forcément bien implanté partout dans le monde.

En attendant que le temps fasse son œuvre, une décision a donc été prise : proposer une précommande à travers un partenaire unique, qui livre partout dans le monde : JD. Celui-ci devrait ainsi proposer sous peu le Meizu Pro 5 sous Ubuntu à 369,99 dollars. Pour rappel, le modèle classique de ce produit, avec 32 Go de stockage, est actuellement disponible en France pour un peu moins de 500 euros.

De son côté, l'édition Ubuntu de l'Aquaris M10 de BQ reste sans date de disponibilité ou de tarif annoncé.

Le plus gros reste à faire

Reste maintenant à voir si les utilisateurs sont au rendez-vous, car plus que de nouveaux partenaires, Ubuntu a désormais besoins d'un nombre croissant d'utilisateurs sur mobile et tablette. C'est cela qui fera venir les développeurs sur la plateforme, et qui donnera assez de force à Canonical pour continuer d'avancer.


chargement
Chargement des commentaires...