Erreur 53 sur l'iPhone : Apple corrige le tir avec une mise à jour pour iOS

« Pardon » 65
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Il n’aura finalement pas fallu longtemps pour qu’Apple réagisse à la polémique de l’erreur 53 sur les iPhone. L’entreprise a présenté ses excuses et a publié une mise à jour pour débloquer les appareils touchés. Il faudra passer par une restauration complète d’iOS et donc par iTunes.

Bien qu’elle ne soit pas nouvelle, l’erreur 53 s’est brutalement manifestée il y a une dizaine de jours à la faveur d’un article de The Guardian. Le journal anglais y collectait les plaintes des utilisateurs dont l’iPhone 6 ou 6s était bloqué. Manifestement, la panne s’était déclarée après le remplacement du bouton d’accueil, lors d’une migration vers iOS 9 ou d’une mise à jour de ce dernier. Le symptôme était toujours le même : un blocage complet du smartphone et l’impossibilité de s’en servir.

Pourquoi bloquer tout l'appareil ?

Interrogée, Apple avait expliqué qu’il s’agissait d’une mesure de sécurité. Depuis l’iPhone 5s, le bouton d’accueil contient le capteur Touch ID, responsable de la reconnaissance des empreintes digitales. Deux points à savoir à son sujet : c’est lui qui stocke les copies des empreintes digitales, et il s’accompagne d’un appairage à la carte mère du smartphone. Pour Apple, n’importe quel réparateur malveillant aurait pu ainsi récupérer les empreintes digitales d’une personne et s’en servir par la suite, pour valider des achats par exemple.

Cette explication ne tenait cependant guère la route. Techniquement, les raisons de sécurité se justifient. Mais Apple ne pouvait pas masquer le fait que l’erreur 53 existait depuis en fait bientôt trois ans, et que le blocage complet n’est qu’un symptôme récent, en fait spécifique à iOS 9. Sur un iPhone 5s sous iOS 7 par exemple, elle se manifestait sous la forme d’un avertissement prévenant l’utilisateur que Touch ID ne pouvait plus être utilisé. Il devait alors revenir au code PIN pour le déverrouillage de l’appareil au mot de passe du compte iCloud pour valider les achats.


L'erreur 53 initiale, quand elle ne bloquait pas l'appareil

Le correctif débloque la situation, au prix d'un effacement complet

Quoi qu’en dise l’entreprise, elle avait fait un choix lors du passage à iOS 9, et c’est bien ce choix qui provoquait des remous. Au point d’ailleurs qu’un recours collectif s’est déjà mis en place. Un cabinet d’avocat a ainsi déposé plainte devant un tribunal de Californie, demandant réparation à Apple et une série de mesures, dont la publication d’un correctif et la prise en charge complète des réparations si nécessaires.

Une partie de ces vœux a été exaucée. Sur une nouvelle fiche technique, Apple explique désormais la situation, les détails de l’erreur 53 et la manière de s’en débarrasser. Car oui, il est possible finalement de la corriger, en dépit de ce qu’indiquaient certains Apple Store qui recommandaient d’acheter un nouvel iPhone. Malheureusement, cette réparation passera obligatoirement par l’effacement de toutes les données du téléphone.

Il faut en effet passer par iTunes, relier l’appareil à l’ordinateur et demander à restaurer l’iPhone. Cette procédure, pour ceux qui ne la connaitraient pas, télécharge la dernière révision d’iOS, formate le smartphone et installe donc un système « propre ». L’utilisateur se retrouve donc avec un iPhone vierge, comme s’il venait de l’acheter. Dans le cas présent, iTunes récupère la version 9.2.1 du système, uniquement installable par ce biais. Elle contient le correctif qui va permettre à l’appareil de fonctionner en revenant à l’ancien système d’avertissement pour Touch ID.

iphone touch erreur 53 ifixit
Crédits : iFixit

Apple propose de rembourser ceux qui ont acheté un nouveau smartphone

Dans un communiqué adressé à TechCrunch, Apple s’excuse également pour cette situation, un mouvement assez rare : « L’erreur 53 a été conçue pour vérifier que Touch ID fonctionne correctement avant que l’appareil ne quitte l’usine. Aujourd’hui, Apple a publié une mise à jour qui permet aux clients qui ont rencontré cette erreur de restaurer leur appareil en utilisant iTunes sur un Mac ou un PC. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée, il s’agissait d’un test d’usine qui n’était pas destiné à affecter les utilisateurs ». Et le plus important : « Ceux qui ont payé pour un remplacement hors garantie de leur appareil peuvent contacter AppleCare pour un remboursement ».

Il se pourrait bien que l’offre de remboursement et la mise à jour soient suffisantes pour désamorcer l’envie de certains de se joindre à la class action américaine. La question est cependant de savoir actuellement si la mise à jour fonctionne. Selon iFixit, qui l’a testée, la réponse est oui. Le site note que le processus est direct et sans surprise : la mise à jour fait ce qu’elle annonce et la restauration se passe donc bien. Mais, comme nous l’avons signalé précédemment, ceux qui n’avaient pas de sauvegarde récente de leurs données en seront pour leurs frais.

Les boutiques non agréées peuvent respirer

Signalons enfin que si l’on peut considérer ce retournement d’Apple comme une victoire pour le consommateur, ça en est également une pour le réseau des boutiques non agréées. À travers l’erreur 53 et sa gestion, Apple a été accusée de vouloir étouffer les enseignes non certifiées Apple Premium Reseller (APR), qui pratiquent souvent des tarifs beaucoup moins élevés. Nous avions ainsi pointé le tarif moyen des réparations en Apple Store pour un bouton d’accueil, s’étalant de 291 à 351 euros selon le modèle d’iPhone. Les boutiques non agréées ont donc encore de beaux jours devant elles, mais il n’est pas dit que l’erreur 53, même réparée, les aura totalement épargnés.  


chargement
Chargement des commentaires...