Google ne diffusera plus de publicités Flash d'ici un an

Le HTML5 est aussi le futur de la pub 37
En bref
image dediée
Web
Vincent Hermann

Google vient d'annoncer que les publicités en Flash allaient disparaître de son réseau publicitaire dans moins d’un an. Un nouveau pas vers le retrait de cette technologie et sa relève complète par le HTML5.

Flash est une technologie en recul. Le premier vrai coup a été porté par Apple quand Steve Jobs a martelé qu’il n’était pas question que son nouveau produit, l’iPhone, perde en autonomie à cause d’un produit aussi consommateur de ressources. À cette époque, les puces n’étaient en effet clairement pas aussi puissantes qu’aujourd’hui, les batteries pas aussi grandes et la technologie très peu adaptée à cette utilisation.

Depuis, c’est bien le HTML5 qui a mené l’essentiel du combat une fois que les bons outils ont été présents. On a même vu récemment Adobe annoncer que son logiciel Flash Professional se débarrassait de ce nom pour devenir Animate. Les fonctions restent globalement les mêmes et se concentrent sur l’animation, mais le format de sortie par défaut n’est plus Flash lui-même. Là encore, tout est axé sur le HTML5, WebGL, le SVG et ainsi de suite.

2 janvier 2017, la date butoir 

C’est désormais au tour de Google de remettre un grand coup de pied dans l’ancienne technologie. La publicité est en effet un vecteur régulier de contenus Flash, et l’éditeur veut y mettre un terme. À compter du 30 juin prochain, il n’acceptera donc plus les nouvelles publicités dans ce format dans AdWords et DoubleClick Digital Marketing. Ce qui laisse moins de cinq mois aux agences concernées pour revoir leur production et s’adapter en conséquence.

Le 2 janvier 2017 il sera impossible d'afficher des publicités dans le Google Display Network ou à travers DoubleClick. Au-delà de cette date fatidique, il n’y aura donc plus que des publicités HTML5 dans le réseau publicitaire de Google.

Notez que ce n’est pas la première fois que la société encourage les agences à se mettre à la page puisqu’il propose depuis un moment déjà des outils pour transiter de Flash vers HTML5. Le géant de la recherche (et de la publicité) a d’ailleurs mis en place une page résumant les informations sur ce thème, avec plusieurs liens vers des guides.

Et pourquoi pas un retrait de Flash dans Chrome ?

On pourra se demander d’ailleurs si cette annonce importante n’est pas un prélude à la suppression de Flash dans Chrome. Avec Edge, ce dernier est en effet le seul navigateur à intégrer le lecteur Flash dans une zone isolée. Une décision prise pour simplifier certes la vie des utilisateurs et contrôler soigneusement les conditions d’un code binaire extérieur, mais qui avait également le mérite de permettre la lecture de toutes les publicités.


chargement
Chargement des commentaires...