Le marché du PC termine 2015 en forte baisse

Seuls Apple et Lenovo s'en sortent bien 148
En bref
image dediée
Crédits : thodonal/iStock/ThinkStock
Finances
Kevin Hottot

Comme le veut la tradition, les instituts Gartner et IDC ont publié leurs observatoires du marché mondial du PC. Tous deux s'accordent à penser que sur les trois derniers mois de 2015, les ventes de PC ont chuté de 8,3 à 10,6 % par rapport à l'an passé.

Nous l'avions déjà souligné cet été, mais le marché mondial du PC ne se porte plus aussi bien que par le passé. Certains constructeurs cherchent à mettre fin à leurs activités dans ce domaine, Sony et Toshiba en tête, tandis que Lenovo, pourtant en forme sur ce secteur, s'est récemment séparé de 3 200 employés.

L'arrivée de Windows 10 au troisième trimestre n'a pas suffi à redonner un nouvel élan au marché qui reculait encore de 7,7 % à 10,8 % selon les instituts Gartner et IDE. Dernier espoir pour redonner un coup de fouet au secteur en 2015 : les fêtes de fin d'année, les constructeurs espérant que les consommateurs allaient garnir leurs sapins avec des PC flambant neufs, plutôt qu'avec de nouvelles tablettes.

De 8,3 % à 10,6 % de recul sur un an

Sans grande surprise, le sursaut ne s'est pas produit. Selon l'institut Gartner, les ventes de PC au quatrième trimestre 2015 se sont établies à 75,72 millions d'unités, un chiffre en baisse de 8,3 % sur un an. Sur l'ensemble de l'année, le total atteint 288,7 millions d'ordinateurs, avec là encore une baisse de 8 % par rapport à 2014.

De son côté, IDC annonce une baisse de 10,6 % sur un an, avec 71,9 millions de machines vendues au dernier trimestre, et assure que pour la première fois depuis 2008, le total des ventes sur l'année est passé sous la barre des 300 millions d'unités, en raison d'une baisse des ventes supérieure aux 9,8 % enregistrés entre 2013 et 2014.

Marché PC Gartner Q4 2015

Plusieurs facteurs permettent de comprendre cette baisse. Le premier concerne le marché européen, la dévalorisation de l'euro par rapport au dollar faisant grimper les prix du matériel, et ralentissant ainsi le renouvellement des machines. Dans le reste du monde, Gartner évoque le fait que pour le moment, Windows 10 n'en est encore qu'à sa phase d'évaluation dans les entreprises, et que les sociétés n'ont donc pas encore cherché à renouveler leur parc dans le but de migrer vers le nouveau système.

Notons également que Microsoft insiste puissamment pour que les machines existantes sous Windows 7 et 8/8.1 migrent vers Windows 10. La contrepartie de cette mise à jour proposée gratuitement est un court-circuit partiel des raisons qui pourraient amener certains utilisateurs à changer de machine.

Apple rit, Acer pleure

Tous les constructeurs n'ont pas tous souffert au même degré de cette baisse. Apple par exemple est parvenu à augmenter ses volumes de vente de 2,8 % selon Gartner et IDC, lui permettant ainsi de lutter avec ASUS pour le quatrième rang mondial en termes de parts de marché. Ce dernier enregistre quant à lui une baisse d'environ 3 % selon Gartner et une progression de 0,8 % selon IDC.

D'autres souffrent bien plus, IDC notant un recul de 10,1 % sur les volumes de ventes de HP, tandis que Gartner note une baisse de seulement 8,1 %. Ce dernier indique également que les parts de marché d'Acer sont en chute libre, à -11,2 %, ce qui le placerait en sixième position, derrière Apple. 

De son côté, Lenovo conforte sa place de leader avec 20,3 % de part de marché selon Gartner et même 21,4 % selon IDC. Le podium est complété par HP (18,8 % selon Gartner 19,9 % selon IDC) et Dell (13,5 % selon Gartner et 14,1 % selon IDC).

La tendance ne semble donc pas près de s'inverser et les fabricants vont devoir sérieusement réfléchir à la diversification de leurs activités afin de ne pas être pris de court par ce ralentissement global de la demande. Certains ont déjà amorcé leur virage en visant d'autres secteurs d'activité,  mais cela reste encore plutôt timide.


chargement
Chargement des commentaires...