Twitter : un nouveau format publicitaire et peut-être bientôt des tweets de 10 000 caractères

Et qué s'appelerio Facebook 44
En bref
image dediée
Crédits : gpointstudio/iStock/Thinkstock
Reseaux Sociaux
David Legrand

Alors que la nouvelle année vient de commencer, Twitter semble déjà préparer des nouveautés pour se relancer. Cela passe par un format publicitaire qui se veut plus viral qu'à l'accoutumée, alors que certains soupçonnent la société de chercher à en finir avec la limite à 140 caractères.

Twitter continue son évolution, malgré des décisions qui ont provoqué des réactions mitigées ces derniers mois. Ainsi, le service de micro-blogging, qui teste déjà un affichage non chronologique des tweets, pourrait renier un autre élément faisant sa spécificité : la limite de 140 caractères.

Vers une possibilité de tweets extensibles selon Re/Code

C'est pourtant ce qui fait l'une des forces de l'outil, qui semble chercher à s'aliéner ses adeptes historiques en cherchant à devenir un réseau social comme les autres. Il pourrait ainsi ressembler de plus en plus à Facebook... l'efficacité des solutions mises en place en moins. 

Selon Re/code, qui cite des sources proches du dossier, c'est à travers une nouvelle fonctionnalité qu'il serait possible de dépasser la limite actuelle. Elle pourrait être lancée pendant le premier trimestre. Une fois mise en place, la limite maximale pourrait passer à 10 000 caractères comme pour les messages privés. Mais cela reste à confirmer.

Le but serait ainsi de proposer d'étendre un tweet limité dans un premier temps à 140 caractères, permettant à chacun de se servir de la plateforme comme d'un simple blog. Pour rappel, Facebook a remis au goût du jour ses Articles il y a quelque temps, alors que la plateforme Medium, créée par deux cofondateurs de Twitter, rencontre un certain succès.

Reste maintenant à voir si ces informations se confirment, et quelle sera la qualité d'intégration proposée, Twitter étant parfois un peu approximatif sur l'ergonomie de ses nouveautés. Et autant dire qu'un tel changement, s'il venait à avoir lieu, ne laissera aucune marge d'erreur aux équipes. 

Twitter assume, évoquant les usages de ses membres

De son côté, le PDG Jack Dorsey a publié un tweet contenant un long texte dans une image, expliquant que ses équipes constatent que des utilisateurs font de même. « Et si ce texte était... du texte. Du texte qui puisse être recherché, du texte qui puisse être surligné. Cela serait plus utile et plus puissant » s'est-il demandé, précisant que ses équipes ont pour but de construire des outils qui ont un tel but, tant que cela a du sens par rapport aux usages des gens.

Rappelons d'ailleurs que le même genre d'argument avait été utilisé pour vanter le remplacement des favoris, par des cœurs.

Avec les « conversational ads », propagez les campagnes des marques

De manière plus concrète, Twitter vient d'annoncer un nouveau format publicitaire. Dans sa volonté de renforcer ses lignes de revenus, la société continue de tenter de convaincre un nombre croissant d'annonceurs d'utiliser ses services.

Cette fois, cela passe par les « Conversational ads » qui sont en test chez certains partenaires. Selon Twitter, ces publicités « permettent de faciliter l'engagement des consommateurs avec le message de la campagne d'une marque puis de le répandre ». Dans la pratique, cela prend la forme de boutons personnalisables permettant de favoriser une action précise.

Lorsqu'il est utilisé, un tweet sera créé avec des éléments mis en place par avance comme une vidéo ou un hashtag par exemple. Le tweet d'origine apparaitra sous le message personnalisé par l'utilisateur afin d'inciter ceux qui le suivent à participer à la campagne publicitaire. La marque pourra au passage afficher un message de remerciement :

Twitter Conversational adsTwitter Conversational adsTwitter Conversational adsTwitter Conversational ads

Twitter va-t-il réussir à se relancer ?

Une idée intéressante, dont il faudra tout de même voir comment elle sera mise en place dans la pratique. Car avec la multiplication des espaces publicitaires, les changements multiples annoncés, et les personnes que l'on suit qui peuvent devenir des relais publicitaires, les utilisateurs pourraient commencer à en avoir assez.

Twitter, qui est déjà en perte de vitesse ces derniers temps, risque ainsi de perdre ses membres actuels alors qu'il cherche à faire croitre ses revenus. Une équation qui peut vite devenir complexe si les prochaines décisions prises ne permettent pas de remonter la pente d'un côté comme de l'autre. La publication des prochains résultats de la société seront ainsi scrutés de manière détaillée afin de voir si la stratégie de ces derniers mois s'avère payante ou désastreuse.


chargement
Chargement des commentaires...