CES de Las Vegas : une édition 2016 qui va vous en faire voir de toutes les couleurs

Ainsi qu'à nos pieds 13
Accès libre
image dediée
Crédits : David Legrance (Licence CC-BY-SA 3.0)
Nouvelle Techno CES
Par
le mardi 05 janvier 2016 à 09:30
David Legrand

Alors que le CES de Las Vegas ouvre ses portes ce mercredi, nous avons déjà eu droit aux premières annonces et conférences officielles. L'occasion de faire le point sur ce qui nous attend cette semaine pour une édition 2016 où chacun devrait trouver son compte.

Le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas est LE salon international qui donne le tempo de l'année qui vient dans le domaine des nouvelles technologies. Alors qu'il fêtera ses 50 ans en 2017, il se retrouve comme le marché qu'il couvre : à un point d'inflexion.

Le CES continue sa mutation

La plupart des passionnés de nouvelles technologies connaissent le CES à travers les centaines d'annonces de nouvelles générations de composants qui y ont été faites. Ces dix dernières années, il était le lieu où se battaient tous les grands constructeurs du secteur pour montrer l'évolution du marché des nouvelles technologies, et avant tout du PC. 

Mais avec le temps les choses changent. L'arrivée du mobile, puis des objets connectés et de leurs services en tous genre, ont donné au CES un autre aspect. Contrairement à un CeBIT qui n'a pas su évoluer avec les tendances et se meurt, le salon de Las Vegas a su faire de la place aux nouveaux marchés et aux révolutions en cours. Quitte à devenir moins technique, et à être surtout le lieu de la découverte des nouveaux usages.

Les organisateurs ont d'ailleurs décidé de prendre en compte cette évolution jusque dans le nom de la structure organisatrice. La Consumer Electronics Association (CEA) est ainsi devenue en novembre dernier la Consumer Technology Association.

Une manière de mieux prendre en compte les nouveaux membres selon Shawn DuBravac, mais surtout de mieux refléter ce dont il est question durant ces quelques jours de fête annuelle des nouvelles technologies. « Auparavant, il s'agissait surtout de savoir ce qu'il était possible de faire technologiquement. Désormais, on se demande ce qui a du sens » précise le Chief Economist de la CEA qui semble oublier qu'il va aussi être question de VR ou de télévision 8K durant cette semaine. Deux tendances émergentes surtout poussées parce qu'elles sont techniquement possibles, sans que l'on sache encore trop ce que l'on va en faire.

L'endroit où découvrir les tendances du moment

Mais validées ou non dans la pratique, les tendances sont au cœur de ce qui fait le CES depuis des années. Et 2016 ne dérogera pas à la règle. Une année qui battra sans doute des records, avec pas moins de 150 000 professionnels attendus, dont plus de 45 000 issus de près de 150 pays hors des États-Unis. 20 000 nouveaux produits seront ainsi exposés par plus de 3 600 exposants.

Et il n'y a qu'à regarder le plan des différentes zones d'exposition pour se convaincre de la diversité de ce qui marquera cette édition. Près de 223 000 m² de stands où l'on retrouvera des sociétés historiques, ainsi que des acteurs du monde des contenus et de l'internet comme l'IETF ou Netflix. Mais surtout, de grandes zones thématiques qui permettent de constater en un coup d'œil de quoi il sera majoritairement question.

CES 2013
Crédits : David Legrand (licence: CC by SA 3.0)

Ainsi, outre les habituelles TV 4K/8K et autres nouvelles versions des OS de smart TV, poussées par les géants de l'OTT et l'arrivée des Ultra HD Blu-ray, il sera question d'automobile. La voiture connectée et autonome est sur toutes les lèvres ici et les constructeurs n'y vont pas avec le dos de la cuillère dans leur communication, parfois en s'associant aux médias qui couvrent le CES de manière importante.

De nombreuses annonces devraient ainsi être faites dans les jours qui viennent avec des produits exposés sur de très larges stands. Des acteurs comme NVIDIA, Google et autre Lyft devraient aussi tenter de tirer leur épingle du jeu en multipliant les officialisations de partenariats.

Une nouvelle zone a aussi été dédiée à tout ce qui touche l'eCommerce, en particulier les processus de paiement. On note d'ailleurs que Samsung a largement décidé de faire la promotion de Samsung Pay, qui s'affiche sur de nombreux hôtels et bâtiments de la ville pour indiquer qu'il est possible de l'utiliser à de nombreux endroits.

Réalité virtuelle : l'année de trop ou celle du véritable décollage ?

La réalité virtuelle fait aussi parti de ces tendances dont tout le monde parle. Des acteurs comme Oculus Rift devraient prendre une large place, mais nombreuses sont les sociétés à se lancer sur ce terrain d'une manière ou d'une autre. 

Alors que les premiers produits devraient arriver dans le courant de l'année, espérons néanmoins que l'on aura droit à plus que quelques démos, et que les usages vont commencer à se montrer de manière plus concrète. Sans quoi, la réalité virtuelle pourrait vite rejoindre la liste des évolutions technologiques majeures annoncées comme révolutionnaires mais rapidement oubliées (vous avez entendu parler de TV 3D récemment ?).

Oculus Touch

500 startups, dont 190 issues de la French Tech

Bien entendu, les objets connectés seront partout. Wearables, Maison intelligente, appareils pour votre santé, drones et autres accessoires en tout genre devraient se multiplier. Cela devrait d'ailleurs être l'un des vecteurs importants de communication de la French Tech qui sera présente en force, cette année encore.

Car le CES s'est ouvert il y a quelques années aux acteurs de moindre envergure, notamment afin d'attirer les startups et autres services qui émergent. Une extension matérialisée au Tech East qui est selon certains « The place to be », reléguant les acteurs plus classiques à des mastodontes qui n'ont rien de bien excitant à offrir.

Bien entendu, les choses sont plus complexes que cela, mais il sera intéressant de décortiquer les tendances et les meilleures surprises de l'Eureka Park. 500 startups de près de 29 pays sont annoncées, dont 190 issues de la French Tech.

Emmanuel Macron viendra d'ailleurs faire jeudi matin son désormais traditionnel petit tour du salon, ce qui permettra de renforcer l'intérêt des médias grand public, après la soirée de lancement prévue mercredi soir sous le thème « L’attractivité de la France et l’offre française en matière de smart tech for business ».

Il participera aussi jeudi après-midi au panel sur « Les impacts positifs des politiques publiques de soutien à l’innovation » avant une visite plus générale du salon avec le PDG de la CEA, Gary Shapiro. Il sera d'ailleurs son invité d'honneur lors du Leader in Technology Dinner, avant de s'envoler pour San Francisco afin de rencontrer Astro Teller de Google X, Tim Cook (Apple), John Chambers (Cisco), Paul Duan (Bayes Impact) ainsi que des entrepreneurs et investisseurs français.

Derrière les exposants, les keynotes et les petits fours : les tables rondes

Cela est souvent oublié, mais le CES est aussi l'occasion de discussions sur ce qui sera l'avenir du secteur sous différents aspects à travers de nombreuses tables rondes : réseaux, contenus, monétisation, usages, il sera même question de la façon dont le marché publicitaire évolue face aux nouvelles technologies.

Tant d'aspects du salon que nous allons tenter de vous faire découvrir dans les jours qui viennent. Ainsi, après la première salve de communiqués de presse où chaque grand constructeur évoquer ses projets pour les mois à venir, nos premières rencontres à l'occasion du CES Unveiled hier soir et les nombreuses conférences qui nous attendent aujourd'hui, nous aurons l'occasion de vous faire vivre nos découvertes et nos analyses des tendances de cette édition 2016 à travers notre page dédiée tout au long de la semaine.


chargement
Chargement des commentaires...