Ubuntu ne devrait pas remplir son objectif de 200 millions d’utilisateurs en 2015

Mais où sont tous les smartphones ? 326
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Ubuntu ne devrait finalement pas avoir ses 200 millions d’utilisateurs d’ici la fin de cette année. Il s’agissait de l’objectif annoncé par Mark Shuttleworth, PDG de Canonical, il y a presque quatre ans. Il est en fait complexe de savoir précisément sur combien de machines tourne la distribution Linux, à cause de l’absence de chiffres de ventes.

Il y aura bientôt quatre ans, le PDG de Canonical, Mark Shuttleworth, annonçait le grand objectif de son entreprise : faire que la distribution Linux Ubuntu soit installée sur 200 millions d'appareils, clients comme serveurs, tablettes et smartphones. Ce but, annoncé fin 2011, n’a plus que quelques jours pour être réalisé. En est-on proche ? Pas vraiment, même si les chiffres précis dans ce domaine sont très difficiles à obtenir.

Un nombre de machines difficile à estimer de manière précise

En dehors de quelques rares ordinateurs, comme le portable vendu par Dell, il n’existe que peu de ventes de machines équipées de Linux, et il est délicat d’obtenir des chiffres de ventes. Comme le rappelle Phoronix, on possède quand même quelques statistiques, notamment du côté de chez Valve, puisque le réseau Steam permet de savoir que 1 % des machines utilisées sont sous Linux. Du côté de StatCounter, on estime que 1,5 % des PC (bureau et portables) sont sous Linux.

Cependant, ces informations sont insuffisantes. D’une part, connaître la proportion de machines Linux ne renseigne pas sur celles qui fonctionnent sous Ubuntu. D’autre part, les serveurs, les terminaux mobiles et les objets connectés sont absents de l’équation. Linux garde une forte popularité dans le monde des serveurs, mais là encore la part d’Ubuntu est difficile à estimer. On notera également qu'un appareil donné peut avoir plusieurs utilisateurs.

ubuntu 15.10
Ubuntu 15.10

L'absence d'explosion pour Ubuntu Phone

Shuttleworth avait en fait tablé sur une explosion des terminaux mobiles sous Ubuntu d’ici la fin de cette année. Or, selon une étude réalisée en septembre, le nombre d’utilisateurs d’Ubuntu Phone serait d’environ 25 000. Dans ces conditions, faire gonfler les chiffres et atteindre l’objectif des 200 millions d’utilisateurs semble hors de portée, du moins pour l’instant. On ne s’attaque pas à la domination d’Android aussi facilement, surtout quand le système de Google peut se retrouver dans des gammes tarifaires identiques, comme l’a appris Mozilla à ses dépens avec Firefox OS.

Par ailleurs, dans un billet de blog daté d'avril dernier, Canonical indiquait que le nombre d'utilisateurs était d'environ 25 millions. L'éditeur précisait certes que les chiffres augmentaient rapidement et que la demande était forte, mais la tendance suggérée éloigne d'autant l'objectif : l'annonce des 200 millions a eu lieu il y a quatre ans, et il a fallu pas loin de trois ans et demi pour parvenir à ces 25 millions. Même en comptant une marge d'erreur confortable pour la méthode de comptage, Canonical est sans doute très loin du score envisagé.

La route de Canonical est donc encore longue, mais 2016 sera riche de changements pour la distribution, après une année 2015 plutôt calme. Prochaine étape, la future nouvelle version LTS (Long Term Support) en avril. Estampillée 16.04, elle se nommera Xenial Xerus et sera disponible en deux variantes essentiellement, l'une sous Unity 7, l'autre avec le nouvel Unity 8.


chargement
Chargement des commentaires...