Vacances de Noël : quelle offre de SVOD choisir pour occuper les enfants ?

Sinon, il y a Pie face ! 61
En bref
image dediée
Crédits : gordana jovanovic/iSock
Streaming
Sébastien Gavois

Dans la jungle des offres de SVOD, il existe des services spécialement pensés pour les enfants. Au-delà du catalogue, les fonctionnalités et les prix peuvent largement varier de l'un à l'autre. Nous avons donc décidé de faire un tour d'horizon des principales offres afin de vous guider dans cette période de vacances.

Ça y est, les vacances d'hiver sont là. Dans les maisons, de nombreux enfants vont piaffer d'impatience en attendant le père Noël qui ne passera qu'à la fin de la semaine (pour les plus sages). En attendant, vous aurez peut-être envie de laisser vos enfants regarder leurs séries ou films favoris, tout en gardant un certain contrôle sur le temps qu'ils y consacrent et les programmes qui leur sont accessibles.

Nous avons donc décidé de nous pencher sur les principales offres de SVOD disponibles, qui proposent des services sans publicité et des fonctionnalités dédiées aux plus jeunes. SFR Play VOD illimité (anciennement Zive) n'est pour le moment pas dans ce comparatif puisque l'offre n'est réservée pour l'instant qu'à certains clients de SFR.

Au-delà du catalogue qui est forcément différent de l'une à l'autre, et qui a un aspect très personnel (chaque enfant à ses personnages préférés), nous nous sommes attardés sur les fonctionnalités et les services proposés par chacun. Comme nous allons le voir, il existe de grandes disparités.

Amazon Prime Video : pas de compte multiple, mais un contrôle parental efficace

Arrivé il y a quelques jours seulement en France, l'offre de SVOD Prime Video est accessible à tous les clients Premium d'Amazon, sans surcoût. Sans être spécialement conçu pour les enfants – il n'y d'ailleurs pas d'univers dédié –, ce service permet d'accéder à des films et des séries pour tous les âges, y compris les plus jeunes.

Contrairement à Netflix, il n'est pas possible de créer plusieurs comptes utilisateurs, mais une fonction de contrôle parental est disponible dans les paramètres (pour l'instant, l'interface n'est disponible qu'en anglais). Une fois un code PIN (5 chiffres obligatoirement) configuré, cela permet de limiter les contenus accessibles depuis le compte :

Amazon Prime VideoAmazon Prime Video

Par défaut, tous les films et les séries sont accessibles, mais il est possible de changer cela, avec plusieurs paliers : 7+, 13+, 16+ et 18+ (le détail du classement est disponible sur cette page). En fonction de votre choix, le code parental sera demandé avant de lire un contenu qui dépasse l'âge recommandé.

Une fois en place, cette restriction s'applique à tous vos écrans, mais il est possible, au cas par cas, de la supprimer sur certains de vos terminaux. Les parents peuvent ainsi ne pas avoir à saisir le code PIN sur leur smartphone, tandis qu'il sera demandé pour la tablette des enfants. Une solution certes efficace, mais la gestion des comptes multiples serait un plus appréciable, ne serait-ce que pour mettre de côté des vidéos ou reprendre une série là où on l'avait laissé.

Pour l'instant Amazon Prime Video ne peut pas être souscrit de manière indépendante et il faut absolument disposer d'un compte Premium chez le revendeur (49 euros par an).

CanalPlay Kids : application dédiée, abonnement CanalPlay obligatoire pour le moment

CanalPlay propose un service dédié Kids qui, comme son nom l'indique, s'adresse aux plus jeunes. S'il est intégré par défaut aux abonnements CanalPlay à 7,99 (sur ordinateurs et mobiles) et 9,99 euros par mois (sur la télévision en plus), on peut également y souscrire de manière séparée pour 2,99 euros par mois sans engagement. Il est aussi possible de s'abonner sur deux mois pour 4,99 euros, ou bien sur six mois pour 9,99 euros, ces deux dernières n'étant pas reconduites tacitement... c'est du moins ce qui est écrit dans les conditions générales de vente car, dans la pratique, la situation est différente.

En effet, que ce soit sur Android, iOS ou sur la version web, nous n'avons pas pu souscrire à un abonnement à CanalPlay Kids seulement. Nous avons contacté le service client par chat afin d'avoir de plus amples détails et il nous a été répondu que « le service CANALPLAY KIDS a été arrêté pour des raisons d'amélioration de la qualité, il sera relancé en janvier 2017. À partir de cette date, vous pouvez souscrire directement via l'application ».

Seule solution pour le moment : s'abonner à CanalPlay (à l'offre complète, pas seulement à Kids). Si la conseillère nous précise que « pendant la durée de gratuité, le contenu kids n'est pas disponible », nous n'avons pas constaté cette limitation lors d'une tentative faite aujourd'hui. Nous avons quoi qu'il en soit contacté le service presse afin d'avoir une confirmation et des précisions, sans réponse pour le moment.

Une fois abonné, il n'existe que deux alternatives pour accéder à CanalPlay Kids : l'application Android ou celle pour iOS. Dommage que le service ne soit pas disponible via un navigateur sur un ordinateur, ce qui aurait pu être pratique dans certains cas. Si les deux applications permettent évidemment de regarder des vidéos, elles donnent également accès à quelques jeux ludiques ainsi qu'à radio Barbouilliots, un service pensé pour les plus jeunes et disponible sur le Net également.

CanalPlay KidsCanalPlay Kids

Dans tous les cas, plusieurs fonctionnalités sont mises en avant par l'éditeur : un filtre par âge (0-4, 5-7, 8-10 ou bien accès à tout Kids), un mode hors ligne qui permet de télécharger des contenus (10 au maximum, pendant 30 jours) et un minuteur pour limiter le temps passé sur l'application.

Les différences sont nombreuses entre Android et iOS. Sur la seconde il est possible de créer plusieurs comptes utilisateurs (un par enfant par exemple), mais le temps de visionnage soit défini pour l'application et pas par compte utilisateur. Notez aussi que l'accès à l'espace parent demande de rester appuyer quelques secondes sur trois cadenas à l'écran... ce qui est finalement à la portée de presque n'importe qui.

Dommage, car une protection par code aurait été préférable et certainement plus sécurisante... alors que c'est justement le cas de la mouture Android qui permet de spécifier un code PIN pour l'accès au mode parent. Par contre, cette mouture ne permet pas de créer plusieurs comptes utilisateurs. Bref, il serait bien que CanalPlay Kids uniformise tout cela, avec des comptes multiples et une protection par code.

On regrettera également qu'il n'existe pas plus d'interactions entre CanalPlay et CanalPlay Kids. En effet, un abonnement au premier donne automatiquement accès au second, mais les comptes utilisateurs enregistrés sur CanalPlay ne sont d'aucune utilité sur CanalPlay Kids.

Sachez enfin que CanalPlay dispose d'une rubrique Jeunesse avec des films et des séries, mais il n'est par contre pas possible de bloquer les enfants sur les contenus de leur âge. Ainsi, un profil enfant pourra accéder à n'importe quel film de CanalPlay, sans avoir besoin de rentrer le moindre code. Un problème que connait également Netflix par exemple.

Infini Kids : service minimum pour 1,99 euro par... semaine

Passons ensuite à Infini Kids, une offre de SVOD pour les enfants qui ne proposait qu'une trentaine de séries lors de notre passage, ce qui est moins que la concurrence.

Le design du site web est des plus simples et, quelle que soit la série, la présentation est la même : les vidéos des différentes saisons d'une série s'enchainent les uns à la suite des autres avec simplement des numéros pour chaque épisode. Pas de titre et de description, il faudra donc cliquer au petit bonheur la chance afin de trouver celui qui vous intéresse... Voici un exemple avec Tintin sur la version Web :

Infini KidsInfini KidsInfini Kids

Via les applications mobiles, c'est déjà un peu mieux avec le nom des épisodes et un descriptif. La présentation reste néanmoins peu ergonomique avec la moitié de l'écran qui est systématiquement occupée par le premier épisode de la série, tandis que les autres se trouvent sur la moitié inférieure, sous la forme d'images horizontales. Bref, ce n'est pas simple de naviguer et de s'y retrouver dans cette interface. Notez que les enfants peuvent également profiter d'une petite dizaine de jeux (sur iOS uniquement) et d'une chaine de télévision IKTV.

Concernant le contrôle parental, c'est encore plus simple : il n'y en a aucun, que ce soit pour les contenus triés en fonction de l'âge ou la durée de visionnage par jour. Seules bonnes nouvelles finalement, la possibilité de télécharger du contenu pour en profiter en mode hors connexion et la compatibilité de l'application Android avec Chromecast.

Côté tarif, Inifini Kids est proposé à 1,99 euro par semaine via la version web ou l'application iOS, avec la première semaine offerte, contre 9 euros par mois avec l'application Android.

Netflix : pas d'offre dédiée aux enfants, un univers ouvert aux quatre vents

Si Netflix propose un univers dédié aux enfants, il ne faudra pas en demander beaucoup plus au géant américain qui ne propose pas de contrôle parental poussé. On peut ainsi créer jusqu'à cinq comptes utilisateurs et préciser lorsqu'il s'agit d'un enfant.

Dans ce cas, il est automatiquement redirigé vers la partie « Kids » lorsqu'il se connecte avec son compte. Mais, sur l'interface web, un bouton rouge en haut à droite de l'interface lui permet de quitter cette zone et d'accéder à l'ensemble des films du catalogue. Sur le mobile c'est un peu mieux : l'enfant reste cantonné aux contenus Kids, sauf s'il change de compte utilisateur. Cette manipulation ne demande que trois clics et n'est protégée par aucun mot de passe, dommage.

Netflix KidsNetflix Kids iOS

Depuis peu, Netflix propose enfin un mode hors ligne pour certains contenus (sur Android et iOS), également accessible pour les comptes enfants. Côté tarif, Netflix est accessible à partir de 7,99 euros par mois pour un écran avec une qualité SD seulement, tandis qu'il faut débourser au moins 9,99 euros pour profiter de la HD et du multi-écran (deux maximum). L'offre à 11,99 euros par mois donne accès à quatre écrans en simultané et de l'Ultra HD sur les machines compatibles. Le premier mois est offert.

TFou Max : 2,99 € par mois et un espace parent bien protégé

Proposé par e-TF1, TFou Max est un service de SVOD qui ne vise que les enfants, à la manière d'un CanalPlay Kids par exemple. Comme sur ce dernier, il n'est pas possible de créer plusieurs profils d'utilisateurs, ce qui sera donc pénalisant à un moment donné pour les parents de plusieurs bambins. 

Les parents peuvent par contre activer un filtre par tranche d'âge (3-5, 6-8, 9-12 ou toute la famille), ainsi qu'une durée de visionnage limite par jour (15, 30, 60, 90, 120 minutes sur le web, ou des paliers de 5 minutes sur l'application mobile), qui peut être renouvelé par les parents si besoin. De plus, l'accès à cet espace parent peut être protégé par un code PIN à quatre chiffres. Une protection bien plus efficace que les trois cadenas de CanalPlay.

TFou MaxTFou Max

Dans tous les cas, Tfou Max propose un mode hors ligne plus généreux que CanalPlay avec un maximum de 20 vidéos, mais pendant 15 jours seulement. Bonne nouvelle, l'application Android est compatible Chromecast pour une diffusion sur grand écran. Attention par contre, Tfou Max précise que la lecture est limitée à un type d’écran à la fois. Ils peuvent ainsi regarder sur tablette et sur le web en même temps, mais pas sur deux tablettes à la fois.

Le tarif est le même que pour CanalPlay Kids, c'est-à-dire 2,99 euros par mois, sans engagement, avec le premier mois offert.

GulliMax : 4,99 euros par mois, avec contenus ludiques et comptes multiples

Dans le même genre que Tfou Max, il existe GulliMax, mais avec une différence de taille : les vidéos ne sont pas accessibles depuis un navigateur web. Il faut obligatoirement passer par l'une des applications mobiles de l'éditeur pour en profiter, mais une mouture universelle pour Windows 10 permet d'en profiter sur son ordinateur.

GulliMax permet de créer jusqu'à trois comptes utilisateurs, en plus du mode invité. Pour chacun d'eux, il est possible de définir la liste des vidéos, des jeux et des livres auxquels les enfants peuvent accéder, ainsi qu'une durée limite d'utilisation. L'application a aussi la bonne idée de proposer un réglage différent pour la semaine et le week-end, et c'est la seule de notre panel du jour. Attention par contre si vous avez plusieurs enfants et que l'un deux à atteint son quota de vidéo pour la journée : il pourra facilement passer sur le compte de son/sa frère/sœur, ce changement ne demandant aucun mot de passe.

L'accès à l'espace parent est protégé, mais uniquement via un code qui demande de calculer une multiplication relativement basique (3 x 2 x 10 par exemple). Si les plus petits s'y casseront évidemment les dents, d'autres, plus malins, pourraient trouver le moyen de passer outre. Certes c'est moins évident que d'appuyer sur trois cadenas quelques secondes, mais un code PIN ou un vrai mot de passe aurait certainement été plus efficace et plus simple.

Un mode hors ligne est disponible pour profiter des contenus sans avoir une connexion à Internet à portée de smartphone ou de tablette. Le nombre de vidéos et la durée n'est par contre pas précisé. L'application donne également accès à des jeux, des coloriages et des livres multimédia à télécharger (la lecture se fait automatiquement avec les mots qui passent en rouge lorsqu'ils sont prononcés par l'application). C'est donc l'application qui propose le plus de services annexes.

GulliMaxGulliMaxGulliMax

Tout cela à part contre un coût puisque le tarif de base est de 4,99 euros par mois, sans engagement, avec la possibilité de profiter du contenu sur deux écrans simultanément. Pour trois mois payés en une seule fois, il vous en coûtera 11,99 euros, avec la possibilité d'en profiter sur trois écrans. Les forfaits six mois à 21,99 euros et un an à 34,99 euros permettent de grimper jusqu'à quatre. Pour un premier abonnement, les prélèvements commenceront après les sept premiers jours gratuits.

Finalement, quelle offre choisir ?

Comme nous venons de l'expliquer, la plupart des offres de SVOD évoquées dans ce dossier permettent aux nouveaux clients de profiter d'une période gratuite, de quoi tester le service et explorer les différents contenus proposés simplement, sans débourser un centime, à condition de bien penser à se désabonner avant que la période payante ne commence. Les enfants ayant leurs préférences, il est important qu'ils retrouvent tout ou partie de leurs personnages favoris dans le catalogue de l'offre de SVOD qui vous semble la plus intéressante, il ne faut donc pas hésiter à en discuter avec eux.

Dans tous les cas, on laissera rapidement de côté Infini Kids qui n'offre rien de bien intéressant au niveau des fonctionnalités, du catalogue ou de l'ergonomie ; pour un prix relativement élevé comparé aux autres services. Pour les parents qui souhaitent pouvoir contrôler la dose d'écran de leurs enfants, Netflix et Amazon Prime Video ne sont pas les solutions idéales puisque les plateformes ne proposent pas de filtre parental ou de limite de temps de visionnage. 

CanalPlay Kids et Tfou Max sont disponibles au même prix : 2,99 euros par mois. Si vous avez besoin d'un contrôle parental efficace alors la seconde option sera probablement la plus judicieuse. De son côté, CanalPlay Kids a l'avantage de proposer des contenus supplémentaires avec une radio et des jeux.

Enfin, GulliMax permet de gérer plusieurs comptes utilisateurs, ce qui intéressera ceux qui ont plusieurs jeunes enfants aux goûts variés. Les applications mobiles proposent des jeux et des livres (ce qui pourrait plaire à certains parents), mais il faudra alors débourser 4,99 euros par mois.

Voici enfin un tableau récapitulatif des principales fonctionnalités des différents services dont il est question dans ce dossier :

SVOD Enfants


chargement
Chargement des commentaires...