Emails : Voila.fr, c'est fini

Trouve un autre rocher petite huitre perlée 44
En bref
image dediée
Crédits : peshkov/iStock
Web
Sébastien Gavois

Le portail web Voila fermera son service d'emails le 12 janvier 2016. Une redirection temporaire a été mise en place afin de transférer ses correspondances, mais aucune solution automatique n'est proposée pour récupérer son carnet d'adresses ou son agenda.

Voila est l'un des premiers moteurs de recherche francophone, créé en 1996 (sous le nom d'Echo), soit deux ans avant Google. En 2001, Wanadoo (filiale de France Télécom, devenue depuis Orange) rachète 100 % de son capital et devient ainsi le seul propriétaire du portail et de l'ensemble de ses services.

Le 12 janvier, le service email de Voila fermera ses portes

Depuis, Voila a essayé de se renouveler à plusieurs reprises, sans vraiment réussir à convaincre et à se démarquer de la concurrence. Elle a récemment annoncé que son service email (@voila.fr) fermera définitivement ses portes le 12 janvier prochain, soit moins de deux mois après l'arrêt des pages perso.

Voila a mis en place une page dédiée afin d'expliquer les conséquences à ses clients, mais aussi les aider à trouver une solution. Un système de transfert automatique d'emails est ainsi proposé afin de renvoyer vos correspondances vers l'adresse de votre choix. Problème, cette solution n'est que temporaire et ne durera que de six mois après l’arrêt du service d'emails de Voila, soit jusqu'au 12 juillet 2016.

Aucune solution pour récupérer automatiquement son carnet d'adresses

Pour ceux qui souhaitent récupérer leurs anciens messages, plusieurs solutions sont proposées et détaillées par Voila. Néanmoins, ce n'est pas le cas du carnet d'adresses, de l'agenda et des tâches qui ne peuvent pas être récupérées de manière automatique. Dans tous les cas, un forum d'aide a été mis en place.

Sur Change.org, une pétition a été mise en ligne (plus de 5 000 soutiens au moment de rédiger ces lignes) afin de demander à Orange de ne pas « jeter » les adresses email Voila. L’association formule deux demandes : « proposer à ses utilisateurs une solution pérenne pour que ceux-ci puissent continuer à utiliser leur adresse e-mail @voila.fr » et « confier à une société française la gestion des adresses e-mail @voila.fr et ainsi conserver en France les données de tous ces internautes ». Elle ajoute que Net-C serait prêt à proposer cette continuité de service, mais sans préciser dans quelles conditions. Dans tous les cas, la décision appartient à Orange.


chargement
Chargement des commentaires...