OneDrive : Microsoft fait demi-tour sur les comptes gratuits existants, pas sur l'illimité

Il fallait évidemment que ce soit par opt-in... 73
En bref
image dediée
Services ANALYSE
Vincent Hermann

Microsoft est finalement revenue sur certaines décisions controversées. Les utilisateurs bénéficiant déjà des 15 Go offerts par les comptes gratuits OneDrive pourront garder leur espace de stockage, mais uniquement s’ils en font la demande. Quant à la formule illimitée qui était livrée avec les abonnements Office 365, elle ne reviendra pas.

Depuis longtemps, ouvrir un compte Microsoft octroyait 15 Go de stockage dans OneDrive, que l’on pouvait rapidement augmenter via quelques options, notamment l’enregistrement automatique des photos depuis un smartphone (15 Go supplémentaires) et les offres de parrainage. Divers forfaits existaient, jusqu’à proposer le stockage illimité dès que l’on était abonné à Office 365 (offres pour les particuliers), ce qui rendait ce dernier intéressant avec un tarif débutant à 7 euros par mois.

Un vaste nivellement par le bas

Mais début novembre, Microsoft annonçait plusieurs décisions radicales. D’une part, il n’y aurait plus de stockage illimité, les abonnements Office 365 n’octroyant plus que 1 To. D’autre part, les comptes gratuits seraient limités à 5 Go, sans possibilité de les étendre gratuitement via les options habituelles. Enfin, les formules 100 et 200 Go disparaissaient, pour ne laisser que les 50 Go à 1,99 dollar par mois, soit deux fois le prix de ce qui est proposé chez Apple et Google.

L’éditeur avait expliqué que ces décisions étaient prises à cause des abus manifestes de certains utilisateurs qui stockaient parfois plus de 75 To de données sur les comptes illimités. Nous avions alors souligné deux incohérences. Premièrement, le fait de « punir » la totalité des utilisateurs pour le comportement problématique de quelques-uns. Deuxièmement, pointer du doigt des cas d’abus sur des comptes censés être illimités. Nous nous demandions donc pourquoi l’éditeur n’avait pas directement agi auprès des concernés plutôt que de niveler par le bas.

15 + 15 Go gratuits : un formulaire temporaire pour les garder

La grogne était particulièrement vive sur les comptes gratuits, puisque même ceux qui avaient par exemple 30 Go allaient être ramenés à 5 Go sans autre forme de procès. Consciente de la levée de boucliers et des diverses pétitions qui étaient nées depuis plus d’un mois, la société a finalement annoncé quelques précisions, mais elle se contente du minimum vital.

Dans un message publié vendredi sur UserVoice, le responsable Douglas Pearce présente donc les excuses de l’entreprise pour avoir pris une décision qui revenait à « blâmer les utilisateurs » et avait créé « frustration et déception ». Les offres Famille, Personnel et Université d’Office 365 garderont ainsi leur stockage de 1 To. Les utilisateurs disposant actuellement d’une quantité supérieure de données ont 12 mois pour revenir sous ce seuil, ceux n’étant pas satisfaits pouvant obtenir un remboursement au prorata. Les actuels utilisateurs d’un compte gratuit avec bonus pellicule pourront cependant garder leurs 15 + 15 Go en se rendant à l'adresse suivante pour valider le changement :

onedrive

Communication excessive et manque de logique

Que ceux qui stockaient donc 10 ou 20 Go de données se rassurent, ils pourront garder leurs données en validant simplement le formulaire mis en place. Mais en dépit des excuses de Microsoft, on ne peut s’empêcher de penser que la firme cherche à limiter son mea culpa en passant justement par une procédure manuelle qui, de plus, ne restera en place que jusqu’à la fin du mois de janvier. Les utilisateurs qui ne se tiennent pas informés de ce type d’actualité passeront probablement à côté, d’autant que Microsoft ne signale ni par email, ni sur le site de OneDrive que cette option existe.

L’éditeur a besoin de revoir sérieusement sa communication, d’autant que les soucis autour de OneDrive ne sont pas terminés. L’entreprise est déjà coutumière des annonces regrettées par la suite, et elle doit encore éclaircir certains points, comme le stockage fourni par les abonnements Office 365. De nombreux utilisateurs font ainsi remarquer que les excuses de la firme ne se concentrent que sur les comptes gratuits, alors que ceux qui payent un abonnement doivent rester sur 1 To.

Autre situation ubuesque, les acheteurs d’une Surface Pro qui ont obtenu une formule 200 Go gratuite pour deux ans et dont l’abonnement se termine : il n’existe plus que l’abonnement Office 365 pour faire gonfler l’espace de stockage. Pratique pour ceux qui ont déjà Office et qui ont bien du mal à voir la logique de cette segmentation.

onedriveonedrive
Les offres 100 et 200 Go vont disparaître, ne laissant que l'abonnement Office 365 pour aller plus loin


chargement
Chargement des commentaires...