Domisys (Materiel.net) accepte l'offre d'acquisition de LDLC

LDLC.net ? 288
En bref
image dediée
Société MàJ
Par
le mardi 02 février 2016 à 18:20
Sébastien Gavois

Mise à jour : Dans un communiqué le Groupe LDLC annonce « l’acceptation par l’actionnaire de Domisys (propriétaire du site Materiel.net) d’une offre d’acquisition de la totalité du capital social de Domisys ». Suite à un accord favorable des instances représentatives du personnel, la finalisation de l’opération est envisagée au plus tard pour fin mars 2016. LDLC rappelle qu'elle est soumise à l’approbation de l’Autorité française de la concurrence.

La vague de concentration continue dans le secteur des boutiques en ligne. C'est désormais LDLC qui entre en négociations exclusives avec Domisys afin de racheter Materiel.net.

C'est dans un communiqué de presse qui vient d'être publié que l'on apprend que le groupe LDLC entre en négociations exclusives avec la société Domisys afin de racheter 100 % du capital de Materiel.net. Il est précisé que cette opération serait réalisée « par échange de titres et en cash avec une augmentation de capital qui ne dépasserait pas 10% ».

LDLC explique que ce rachat lui permettrait « de conforter sa position de leader du high-tech online, d’entrer dans le Top 5 de l’e-commerce en France et d’accélérer son plan de développement », mais sans préciser ce qu'il adviendrait alors de Materiel.net, de ses boutiques physiques et de ses employés. Dans tous les cas, le communiqué de presse met en avant « la même passion pour l'informatique » ainsi que de « fortes complémentarités » entre les deux sociétés. Le nouveau groupe réaliserait alors un chiffre d'affaires de près de 500 millions d'euros.

Dans tous les cas, cette acquisition devra encore être soumise aux représentants du personnel pour consultation, mais aussi et surtout aux autorités compétentes qui devront donner leur accord afin que la vente puisse être finalisée. La fin de l'opération est attendue pour mars 2016 au plus tard.

La concentration des acteurs du e-commerce est donc loin d'être terminée. Cette offre fait en effet suite au rachat de Grosbill par Mutares (qui détient déjà Pixmania), celui de Rue du Commerce (et donc de Top Achat) par Carrefour et enfin l'offre ferme déposée par la Fnac pour croquer Darty. Chacun affute donc ses armes et les années à venir devraient être l'occasion d'une bataille entre de nouveaux géants du secteur.

Dernière mise à jour le 03/02/2016 14:44:22

chargement
Chargement des commentaires...