Selon Nintendo, la NX sera radicalement différente de la Wii U

Kimishima no Cresta 72
En bref
image dediée
Crédits : hitachiota CC BY 2.0
Consoles
Kevin Hottot

Tatsumi Kimishima le nouveau président de Nintendo, s'est longuement étalé sur les changements qu'il souhaite insuffler au sein du géant nippon du jeu vidéo. Il promet que la NX marquera une rupture franche avec la Wii et la Wii U, tandis que les projets liés à la santé et au bien-être esquissés par Iwata suivent leur cours.

Jusqu'ici resté sous les radars, Tatsumi Kimishima, le remplaçant de Satoru Iwata à la tête de Nintendo, est sorti de l'ombre hier à l'occasion d'un long entretien accordé au magazine TIME. Deux termes importants sont à retenir pour résumer ce dont il est question : continuité et rupture.

Pas de changement brusque dans la stratégie

Si Kimishima a été retenu au poste de président, c'est probablement parce qu'il souhaitait appliquer une politique dans la même lignée que celle de son prédécesseur. Concernant l'adaptation des grandes franchises de Nintendo sur plateformes mobiles, il estime ainsi que « simplement prendre nos licences et les lâcher sur le marché déjà bien établi des jeux mobiles ne serait pas une stratégie très fructueuse ». Pour lui l'intérêt du mobile est qu'il permet de mettre en contact de manière plus régulière le consommateur avec les propriétés intellectuelles de Nintendo, et d'ainsi l'amener à se pencher vers les consoles du constructeur.

Miitomo, la première application mobile de Nintendo dont le lancement est prévu pour le mois de mars, s'inscrit dans cette optique. Elle réclamera à l'utilisateur de créer un compte Nintendo et d'ainsi mettre un premier pied dans l'univers de la marque. Le futur client sera alors confronté aux Mii, les avatars de la marque apparus avec la Wii.

MiitomoMiitomo

Kimishima-san estime que « Miitomo est quelque chose qui donnera envie, à travers l'utilisation des célèbres personnages Mii, de parler et de communiquer avec ses amis ». En utilisant l'application, il sera possible de collecter des points qui seront crédités sur son compte Nintendo. Un levier que la marque compte ensuite utiliser pour attirer ses clients vers d'autres produits, plus lucratifs. L'enjeu maintenant pour le constructeur est de faire comprendre ce concept aux clients, mieux qu'il n'a su le faire avec la Wii U.

La santé reste un objectif de Nintendo

Avec le décès de Satoru Iwata, ses projets ciblant le marché de la santé et du bien-être se sont faits très discrets. Fin 2014 , il expliquait par exemple qu'il envisageait d'ici fin 2015 de lancer un capteur permettant de  « visualiser le sommeil et la fatigue ».

Pas question de porter un bracelet au poignet toute la nuit, Iwata souhaitait créer un produit le moins intrusif possible. Il ne devait pas nécessiter de porter un appareil, ne pas entrer en contact avec le corps humain, ne nécessiter ni manipulation, ni installation spécifique, et surtout n'avoir besoin d'aucun temps de traitement pour obtenir les résultats.

Nintendo Capteur SommeilNintendo Capteur Sommeil

On pouvait craindre que cette initiative très éloignée du cœur de métier de Nintendo puisse disparaître du jour au lendemain, mais Tatsumi Kimishima assure – à demi-mot – que ce n'est pas le cas. « La seule information dont je dispose réellement, c'est que l'initiative qualité de vie est toujours en cours de développement, et je n'ai pas d'autre information à partager ». 

La NX doit marquer une rupture avec les machines précédentes

Si le dirigeant se refuse à donner le moindre détail au sujet de la console, pas même la signification de son nom de code (parce qu'il l'ignore), il assure que les consoles restent « le cœur et la première priorité » des activités de Nintendo. Pas question donc de voir la marque déserter le marché des machines de jeu, n'en déplaise aux actionnaires qui aimeraient voir la firme de Kyoto voguer vers le mobile.

Kimishima s'est toutefois risqué à donner un indice, plutôt prometteur, au sujet de la future console de Nintendo. « Je peux vous assurer que nous ne sommes pas en train de fabriquer la prochaine itération de la Wii ou de la Wii U. C'est quelque chose d'unique et de diffèrent. C'est quelque chose qui nous éloignera de ces plateformes dans le but d'aller vers quelque chose qui parlera davantage à notre base de consommateurs ». Espérons seulement qu'il ne s'agira pas d'une bête PlayStation 4 ou Xbox One avec un peu plus de muscles. Le marché des consoles a besoin d'un peu de diversité, et Nintendo reste le mieux placé pour apporter ce petit quelque chose de spécial.


chargement
Chargement des commentaires...