Face aux critiques, EA maintient qu'il vendra 13 millions de Star Wars Battlefront

Mais si c'est possible, avec la carte Kiwi... 87
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Star Wars : Battlefront n'a pas vraiment été gâté par la critique lors de son lancement. Selon l'un des plus grands revendeurs de jeux au monde, ses ventes sont en dessous des attentes, mais Electronic Arts reste persuadé que le titre remplira ses objectifs.

Lors de son lancement, Star Wars : Battlefront n'a pas laissé de souvenir impérissable à la presse. Le titre développé par DICE a su séduire grâce à une réalisation de très bonne facture et une esthétique très réussie, mais pour le reste, la déception était de mise, notamment à cause d'un équilibrage plus que perfectible et à l'absence d'un mode solo, rédhibitoire pour certains joueurs.

Des revendeurs déçus

Fort logiquement, la courbe des ventes n'a pas atteint des sommets et quelques boutiques l'ont évoqué sans détour, notamment Gamestop. La maison mère de Micromania, qui est un des plus gros revendeurs de jeux vidéo au monde, expliquait ainsi à nos confrères de Gamespot que Star Wars : Battlefront, Assassin's Creed Syndicate et Halo 5 : Guardians affichaient tous des scores inférieurs à ses attentes.

Au sujet du FPS d'EA, Tony Bartel, le président de Gamestop, taclait : « Nous n'allons pas donner de chiffre exact, mais nous avions de grandes attentes, qui ont diminué en se rapprochant du lancement, et il n'a pas réussi à atteindre cet objectif réduit. » On rappellera tout de même que les ventes dématérialisées gagnent de plus en plus de terrain, notamment chez Electronic Arts, et que les boutiques traditionnelles ne profitent que très peu de cette manne financière.

Electronic Arts : « j'optimisme »

Du côté d'Electronic Arts, Peter Moore, le directeur exécutif de l'éditeur, a affirmé que « les commentaires de Gamestop sont intéressants et un peu surprenants », lors de la Credit Suisse Technology, Media and Telecom Broker Conference qui se tenait hier. « Je suis là pour réaffirmer notre objectif de 13 millions d'unités vendues d'ici fin mars 2016 », complète-t-il. Un objectif qu'EA avait annoncé au début du mois, en remplacement d'anciennes prévisions qui faisaient plutôt état de 9 millions de copies.

Pour parvenir à ses fins, l'éditeur compte sur l'arrivée dans les salles obscures de Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force pour redonner un coup d'élan à son jeu, juste avant les fêtes de fin d'année, de quoi lui permettre de se « sentir très à l'aise quant au fait que nous allons remplir l'objectif que nous avons donné aux analystes, aux investisseurs et à Wall Street ».

L'éditeur s'étant engagé sur un nombre de copies mais pas sur les revenus générés par le titre, il lui reste encore un peu de marge de manœuvre pour remplir son contrat. Si jamais des promotions apparaissent sur le jeu un peu avant la fin du mois de mars, inutile de vous demander ce qui les motive.


chargement
Chargement des commentaires...