Mark Zuckerberg va donner 99 % de ses actions Facebook à sa nouvelle fondation

Vivement la fondation Zuckerberg-Gates 82
En bref
image dediée
Crédits : Luc Willame/iStock
Solidarité
Kevin Hottot

Mark Zuckerberg a annoncé hier qu'il allait consacrer 99 % de sa fortune amassée grâce à Facebook pour le développement d'une nouvelle œuvre de charité qu'il vient de fonder, juste après la naissance de son premier enfant.

Dans la Silicon Valley, la philanthropie est toujours bien vue. De nombreux milliardaires locaux ont décidé de consacrer tout ou partie de leur fortune à des œuvres caritatives ou ont monté leur propre fondation pour soutenir diverses causes. L'exemple le plus emblématique est certainement celui de la Fondation Bill et Melinda Gates, qui disposait fin décembre 2014 de 44,3 milliards de dollars d'actifs.

Un milliard par an en attendant la totale

Avec la naissance de son premier enfant, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook s'est lui aussi senti pousser des ailes dans le domaine caritatif. Hier soir, il a annoncé la fondation de Chan Zuckerberg Initiative, une organisation de charité qui se donne pour mission de « faire avancer le potentiel humain et de promouvoir l'égalité », peut-on lire dans une déclaration transmise aux autorités financières américaines.

Pour que cette œuvre puisse remplir ses objectifs, Mark Zuckerberg compte lui donner d'importantes ressources. Le dirigeant a ainsi annoncé vouloir transférer à terme 99 % de ses actions Facebook dans cette fondation, tout en conservant l'intégralité de ses droits de vote à titre personnel. Ce transfert ne se fera pas d'un seul coup, Zuckerberg ayant assuré à la SEC que ces transferts n'excèderont pas 1 milliard de dollars par an lors des trois prochaines années.

À titre personnel, le fondateur de Facebook détient environ 4 millions d'actions de classe A de Facebook, pour une valeur supérieure à 4 milliards de dollars, et 419 millions d'actions de classe B, dotées de 10 fois plus de droits de vote, d'une valeur d'environ 45 milliards de dollars au cours actuel. Selon le classement de Forbes, cela suffit à lui donner la septième place sur la liste des milliardaires de ce monde.

Ce n'est une première ni pour Mark Zuckerberg, ni pour la Silicon Valley

Ce n'est pas la première fois que le créateur de Facebook décide de faire des dons à des œuvres caritatives. En octobre 2014, il avait déjà donné 25 millions de dollars pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, note The Verge. Un mois plus tôt, le Washington Post soulignait que Zuckerberg avait déjà fait don de 100 millions de dollars en 2010 pour redonner des couleurs au système éducatif dans une ville du New Jersey. En 2012, il avait également injecté 500 millions de dollars dans la Silicon Valley Community Foundation.

Dans la Silicon Valley, les fondations caritatives montées par des géants des nouvelles technologies ne sont pas rares. La fondation Bill et Melinda Gates cristallise une bonne partie de l'attention, mais d'autres font aussi partie du paysage. Laurene Powell Jobs, la veuve de Steve Jobs est par exemple à la tête de The Emerson Collective, une œuvre de charité fondée en 2013 qui promet de promouvoir l'entreprenariat social. Larry Page, l'un des co-fondateurs de Google a fondé la  Carl Victor Page Memorial Foundation, qui œuvre pour « une large variété de problèmes sociaux ».

Bien évidemment, toute cette générosité n'est pas totalement dénuée d'arrière-pensées et l'objectif est parfois pour ces milliardaires d'esquiver partiellement l'impôt. D'autres, appartenant au courant libertarien, estiment qu'ils pourront aider plus efficacement les autres en le faisant par eux-mêmes plutôt qu'en laissant l'État le faire pour eux. Une théorie controversée qui fait pourtant long feu dans la Silicon Valley.


chargement
Chargement des commentaires...