Xiaomi permet d'installer Windows 10 Mobile sur son Mi 4

Et à ses risques et périls 61
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Xiaomi et Microsoft avaient promis qu’une ROM Windows 10 Mobile arriverait pour le Mi 4. C’est désormais chose faite, et les utilisateurs possédant ce smartphone peuvent donc remplacer complètement Android par le système de Redmond. Mais attention, car seule la version 4G du terminal est compatible, et des problèmes peuvent apparaître.

Xiaomi n’est pas forcément une marque très connue en France. Ceux qui suivent l’actualité numérique savent cependant que ce constructeur chinois propose des terminaux Android à des tarifs particulièrement attractifs. Tous n’arrivent pas en Europe, mais le Mi 4, et plus particulièrement sa déclinaison 4G, se trouve facilement depuis un moment aux alentours des 300 euros.

Transformer le Mi 4 en Windows Phone

Le constructeur avait promis, dans le cadre d’un accord avec Microsoft, qu’une ROM Windows 10 Mobile serait proposée pour son smartphone. La date du 3 décembre avait été annoncée et la promesse a été tenue : l’outil permettant de flasher le smartphone est désormais disponible. Il s’agit d’un remplacement complet du système Android présent, quelle que soit sa version, par Windows 10 Mobile.

Les testeurs ayant très probablement une ancienne version de l’outil pour flasher, il leur est recommandé de récupérer la dernière version. Cet exécutable d’environ 26 Mo installe notamment le pilote nécessaire pour reconnaitre le MI 4 correctement. Cependant, la ROM elle-même ne peut se récupérer que si l’utilisateur est inscrit au programme Windows Insider. Finalement, l’outil revient à préparer le Mi 4 pour qu’il soit reconnu en tant que « Windows Phone » classique.

mi4 windows 10 mobile

Attention aux bugs éventuels

On précisera quand même quelques points importants. D’une part, seule la version 4G du Mi 4 est compatible. La mouture W, moins chère et davantage répandue, est donc mise de côté. D’autre part, on sait que l’anglais est de la partie, mais pas si le français est bien présent. La logique voudrait que ce soit le cas car les ROM contiennent normalement de très nombreuses langues à sélectionner lors du premier démarrage. Enfin, Xiaomi prévient qu’en dépit des tests qui ont été effectués, des bugs peuvent avoir été oubliés.

Une telle possibilité est une première pour un smartphone Android, et il est possible qu’elle soit offerte chez d’autres constructeurs. Notez bien cependant que la procédure s’adresse à des passionnés et qu’elle volatilise évidemment la garantie de l’appareil. Pas question donc d’aller s’adresser à Xiaomi ou Microsoft en cas de problème.


chargement
Chargement des commentaires...