Firefox se prépare à abandonner des fonctionnalités pour s'alléger

Normalement, elles ne devraient pas être trop regrettées 97
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Dans les prochains mois, Mozilla fera le tri dans quelques fonctionnalités présentes depuis longtemps dans Firefox, mais que l’éditeur souhaite abandonner. Elles ne seront pas toutes logées à la même enseigne et Pocket, par exemple, sortira du navigateur. Mais seulement pour être fournie dans une extension active par défaut.

Mozilla a lancé il y a quelques mois son programme Go Faster qui passe en revue les fonctionnalités de Firefox pour les en faire sortir éventuellement. Certaines seront simplement supprimées, tandis que d’autres seront portées dans des extensions, plus ou moins optionnelles. L’inclusion de Pocket devrait donner lieu à une telle méthode. Mais qu'en est-il exactement dans la pratique ?

Pocket sortira de Firefox... pour mieux y coller comme extension

La question renvoie directement à la manière dont l’éditeur considère Pocket. On rappellera que l’intégration de la fonctionnalité avait créé un petit vent de « scandale », et ce pour plusieurs raisons. Certains utilisateurs pestaient ainsi contre un ajout qu’ils jugeaient inutile, soit parce qu’ils n’avaient pas l’utilité d’une telle fonction, soit parce qu’ils préféraient un Firefox le plus léger possible. D’autres, plus nombreux, critiquaient un accord autour d’un produit aux sources fermées, quand bien même le code d’intégration était disponible en open source, Pocket ayant par la suite clarifié ses conditions d’utilisation pour mieux refléter son accord avec Mozilla.

Et voilà qu’un billet dans Bugzilla laissait entendre récemment que Pocket pourrait être exfiltré de Firefox pour ne plus devenir qu’une extension classique. Mais n’en existait-il pas déjà une ? Interrogé par VentureBeat, Dave Camp, directeur de l’ingénierie de Firefox, a indiqué qu’il n’était pas question d’éloigner Pocket de Firefox. Oui, il est bien envisagé d’en faire une extension, mais uniquement dans le cadre du projet Go Faster qui prévoit des rythmes de développement différents pour le navigateur et certaines fonctionnalités qui peuvent évoluer séparément.

En définitive, si Pocket sort de Firefox, ce sera bien pour basculer dans une extension, mais pas optionnelle. Il s’agira de « featured add-ons » qui seront fournis avec le navigateur. On pourra les désactiver, mais pas les supprimer.

Les groupes d'onglets, cette fonctionnalité oubliée

Le cas d’autres fonctionnalités est par contre beaucoup plus clair. Les groupes d’onglets, apparus avec Firefox 4, vont ainsi être purement et simplement supprimés. Selon l’éditeur, ils ne sont pratiquement pas utilisés. Le développeur Gijs Kruitbosch indique ainsi qu’à peine 0,01 % des utilisateurs de Firefox s’en servent. En fait, depuis leur introduction dans le navigateur en 2009, beaucoup semblent avoir oublié jusqu’à l’existence même de cette fonctionnalité.

Mozilla avait en fait tenté déjà de s’en débarrasser en 2013. Les groupes d’onglets étaient déjà connus pour créer des instabilités et l’éditeur voulait les basculer déjà dans une extension, cette fois classique. La demande avait été rejetée par la communauté, mais rien ne sauvera la fonction cette fois, d’autant que l’extension n’est même plus considérée. L’une des idées retenues pour ne pas impacter les utilisateurs qui auraient des groupes non actifs est de créer automatiquement un dossier dans les favoris avec l’ensemble des liens. Autre méthode, créer directement un dossier sur l’ordinateur.

Les thèmes complets disparaîtront pour préparer le passage à Servo

Mais si les groupes d’onglets ne sont guère utilisés, on ne peut pas en dire autant des thèmes. Il en existe deux types : les complets, qui peuvent habiller pratiquement n’importe quel contrôle du navigateur, et les légers, aussi appelés Personnas, qui n’appliquent qu’une image sur la structure principale de la fenêtre. Les thèmes complets se servent des éléments codés avec le langage XUL de Mozilla pour créer des environnements homogènes. Or, cette situation est amenée à évoluer.

De fait, Mozilla considère deux points. D’une part, les thèmes complets sont beaucoup moins utilisés que dans les premières années de Firefox (mais sans donner de chiffre), quand le navigateur pouvait justement attirer de nouveaux utilisateurs séduits par sa grande personnalisation. D’autre part, le passage au futur moteur de rendu Servo, actuellement développé avec le langage Rust (créé d’ailleurs initialement dans ce but), signifie que de vastes changements auront lieu dans le code du navigateur, avec un retrait important du XUL, voire total. Ces thèmes ne seront donc tout simplement plus gérés.

Tous ces changements prendront place dans le courant de l’année prochaine, même si Mozilla ne fournit pas la moindre date. Ces décisions reflètent cependant une volonté de « dégraisser » Firefox, qui n’aura malheureusement pas que des retombées joyeuses. Car Firefox se rapproche de Chrome dans un modèle moins personnalisable, avec le même modèle d’extensions, le même cycle de développement ou presque, les mêmes formes d’onglets et autres. Mais l’éditeur compte bien se différencier sur un point qui fait toujours une très nette différence face à Google : la réflexion constante sur la protection de la vie privée, comme on a pu le voir avec le nouveau mode de navigation privée dans Firefox 42.


chargement
Chargement des commentaires...