4G+ : Bouygues Telecom pousse jusqu'à près de 300 Mb/s à Lyon, d'autres villes suivront

800, 1800 et 2600 au rapport 44
En bref
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

Bouygues Telecom lance de la 4G+ jusqu'à près de 300 Mb/s à Lyon, et ce, via l'agrégation de trois bandes de fréquences. Marseille et une partie de Paris suivront d'ici la fin de l'année, avant un déploiement plus massif en 2016.

Au début de l'année, Bouygues Telecom dévoilait ses ambitions sur la 4G et sur la 4G+ (ou LTE Advanced). Comme prévu, l'opérateur annonce maintenant du changement pour Lyon avec l'arrivée de la 4G+ jusqu'à près de 300 Mb/s, via l'agrégation de trois fréquences différentes.

Lyon : jusqu'à près de 300 Mb/s en 4G+ (800, 1800 et 2600 MHz)

Pour rappel, Bouygues Telecom est pour le moment le seul opérateur à exploiter les bandes de 800, 1 800 et 2 600 MHz pour de la 4G(+). Il y dispose respectivement de 10, 20 et 15 MHz, soit une largeur de spectre totale de 45 MHz pour un maximum théorique de 337,5 Mb/s. Orange propose aussi de la 4G+ (800 et 2600 MHz) pour un débit maximum de 223 Mb/s, contre 187,5 Mb/s pour SFR et Free Mobile.

Dans l'absolu, Bouygues Telecom ne grimpe pour le moment pas aussi haut à Lyon et il se « contente » d'annoncer jusqu’à près de 300 Mb/s, sans préciser la répartition exacte dans les trois bandes de fréquences. Elle devrait néanmoins être la suivante : 10 MHz en 800, 15 MHz en 1 800 et 2 600 MHz (40 MHz au total, soit 300 Mb/s). Bien évidemment, il faut disposer d'un smartphone compatible (catégorie 9) pour profiter d'un tel débit. C'est notamment le cas du Samsung Galaxy S6 Edge+, précise Bouygues Telecom.

D'autres villes suivront dans les prochains mois

Lyon est la première ville à en profiter, mais « dans les semaines à venir » l'opérateur continuera le déploiement de sa 4G+ jusqu’à près de 300 Mb/s à Marseille et commencera à faire de même à Paris. L'année prochaine, il proposera le même genre de service dans les grandes agglomérations de plus de 400 000 habitants : Nice, Toulon, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rouen, etc. Toujours en 2016, le déploiement se poursuivra à Paris et dans les villes limitrophes comme Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Courbevoie, Nanterre, Saint-Denis, Montreuil et Vitry-sur-Seine.

Pour rappel, à partir du 25 mai 2016, Orange et SFR pourront utiliser leurs fréquences 1 800 MHz pour de la 4G, tandis que Free Mobile récupèrera à ce moment-là 10 MHz de plus sur cette bande, portant son total à 15 MHz en 1 800 MHz (contre 20 MHz pour ses trois concurrents). Les annonces d'augmentation des débits en 4G+ devraient donc être nombreuses aux alentours de cette période, d'autant que les expérimentations ont d'ores et déjà commencé.


chargement
Chargement des commentaires...