Numericable et Virgin Mobile disparaitraient bientôt pour laisser place à SFR et RED

Et non, il n'y aura pas de « Numerifibre » 93
En bref
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

La réorganisation continue chez Numericable-SFR et, comme cela avait déjà été annoncé, la marque Numericable va bientôt disparaitre. L'opérateur virtuel Virgin Mobile devrait finalement lui aussi suivre le même chemin.

Il y a quasiment un an, Altice/Numericable rachetait SFR à Vivendi pour plus de 13 milliards d'euros. Depuis, le groupe de Patrick Drahi a largement remanié les offres de la marque au carré rouge, notamment avec des augmentations (ici et  par exemple) et une très forte mise en avant de son câble (FTTLA) au détriment de la fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH). Plus récemment, l'opérateur tirait un trait sur le MVNO Joe Mobile. Dans la même optique de recentrer davantage ses gammes, deux autres marques devraient prochainement subir le même sort. 

La fin de la marque Numericable est en marche

Selon le Parisien, « la marque Numericable vit ses derniers moments » et passera donc prochainement sous pavillon rouge. Pour rappel, cette annonce n'a rien de surprenant puisque, mi-mars de l'année dernière, les dirigeants d'Altice avaient déjà annoncé que le nouveau groupe arrêterait la marque Numericable afin de se concentrer sur SFR. Cette dernière dispose d'une meilleure image (au moins à l'époque du rachat) et cela permet également de gommer le terme « câble » que le groupe de Patrick Drahi veut mettre de côté par tous les moyens, préférant  parler de « fibre  », ce qui provoque régulièrement la colère de certains.

Nos confrères indiquent que cela a été annoncé mardi dernier aux syndicats et ajoutent qu'ils ont pu consulter le plan de travail dévoilé à cette occasion. On y apprend que la transition se ferait en deux étapes. Pour commencer, les « offres Premium » sur le fixe et le mobile ne seront plus proposées que sous la marque SFR aux nouveaux clients. Dans la pratique, cela ne devrait pas changer grand-chose étant donné que les offres « fibre » de Numericable-SFR sont calquées sur celles de Numericable depuis début juin, tandis que RED Fibre a d'ores et déjà pris la place d'iStart dans l'entrée de gamme de Numericable depuis plusieurs mois. Les synergies n'ont donc pas attendu cette annonce.

Dans un second temps, serait ensuite opérée « une migration des clients [Numericablevers SFR », mais sans préciser ce qu'il en sera des modalités d'application pour les anciens abonnés. Nicolas Chatin, directeur de l'information chez SFR, précise néanmoins à nos confrères de Le Monde qu'ils pourront profiter d' « offres privilégiées lors de leur évolution vers SFR », sans doute afin d'éviter d'en perdre une bonne partie au passage.

Fermeture de boutiques et inquiétudes des syndicats

Autre conséquence de ce changement : « les 62 boutiques Numericable disparaîtront dans les mois à venir. Six devraient prendre l'enseigne SFR, les autres fermeront », précise encore le Parisien. Mais, comme s'y était engagé Patrick Drahi lors du rachat, cela ne devrait conduire à aucun licenciement dans l'immédiat et les salariés concernés par ces fermetures devraient donc être reclassés en interne.

Pour autant, les syndicats ne sont pas rassurés. Jean-Marc Dubois, coordinateur CFDT du groupe Numericable-SFR, s'inquiète par exemple des « CDD qui ne seront pas renouvelés » et du sort des sous-traitants ; certains ayant déjà souffert lors du rachat de SFR. Ils annoncent qu'ils seront également attentifs aux conditions des affectations des collaborateurs de Numericable : « on ne voudrait pas connaître la situation de France Télécom : avec la réorganisation, des salariés avaient récupéré des missions pour lesquelles ils n’étaient pas compétents. On a vu les conséquences… »

Après Joe Mobile, au tour de Virgin Mobile de fermer ses portes ? 

Toujours selon nos confrères, une autre marque devrait disparaitre prochainement : Virgin Mobile. Les clients qui disposent d'un forfait sans engagement seraient migrés vers RED, tandis que les autres rejoindraient les offres de SFR. Cette disparition, si elle était confirmée, ne serait pas non plus une grande surprise et s'inscrirait dans un mouvement initié il y a plusieurs mois déjà.

Comme nous l'indiquions au mois de juillet, un employé de Virgin Mobile et représentant du collectif du même nom nous annonçait que, pour lui, « à 75 % on est mort ». Il faut dire que plusieurs vecteurs pointaient en ce sens : la fermeture de Joe Mobilel'arrivée de RED Fibre dans les tests d'éligibilités de Virgin Mobile et l'« isolement » d'une partie de l'équipe de Virgin Mobile.

Les conséquences pourraient par contre être bien différentes que celles de l'arrêt de la marque Numericable. En effet, le représentant du collectif nous expliquait à l'époque que les employés Virgin Mobile n'avaient « pas eu la garantie de l'emploi », contrairement à ceux de SFR. Il faudra alors voir si, comme dans le cas de Joe Mobile, tous les employés se verront offrir un nouvel emploi au sein du groupe.

Un retour à la course au nombre de clients ?

Il sera aussi intéressant de voir ce qu'il en sera des offres, puisque la promotion reste pour le moment un levier important du recrutement de RED et Virgin, qui pourraient tenter de profiter de cette réorganisation pour revoir les choses à ce niveau, maintenant que la perte d'abonnés s'est plus ou moins stabilisée.

Mais selon le Parisien, les ambitions de la marque au carré rouge sont importantes pour RED : « dépasser en nombre de clients son principal concurrent, Sosh, dès 2017 ». Une course au nombre d'abonnés à laquelle Patrick Drahi ne nous a pas spécialement habitué, car l'homme d'affaires « préfère perdre quelques clients et gagner de l’argent », ce qui est d'ailleurs le cas sur les bilans des derniers trimestres. Reste donc à voir comment il compte y parvenir.


chargement
Chargement des commentaires...