Netatmo lève 30 millions d'euros et cible « la maison connectée » avec Legrand

David ?! 24
En bref
image dediée
Société
Kevin Hottot

Netatmo, une start-up française spécialisée dans les objets connectés, vient d'annoncer la levée de 30 millions d'euros pour soutenir sa croissance. En tête de cette opération, on retrouve Legrand, un industriel français spécialisé dans les infrastructures électriques et Bpifrance.

Netatmo est une jeune pousse française à qui tout semble sourire pour le moment. Elle s'est spécialisée dans les objets connectés, principalement dans le domaine de la domotique, avec divers produits tels que des caméras de surveillance, des thermostats connectés et autres stations météo, tous pilotables depuis un simple smartphone. 

Une nouvelle levée de fonds à 30 millions d'euros

La dernière levée de fonds orchestrée par l'entreprise remonte à juin 2013, tout juste deux ans après sa création. Elle avait alors récolté 4,5 millions d'euros afin de l'aider à développer de nouveaux produits et d'accélérer son développement à l'international, notamment en Asie et aux États-Unis. À l'époque, trois acteurs avaient pris part à cette levée, le fonds d'investissement Iris Capital, le fonds Bpifrance, et Pascal Cagni, alors membre du conseil de surveillance de Vivendi. 

Hier, Netatmo a bouclé un nouveau tour de table avec succès, et avec cette fois-ci un montant bien plus important : 30 millions d'euros. En plus des trois investisseurs « historiques » qui ont pris part à cette levée de fonds, un quatrième larron est venu rejoindre la table : le groupe Legrand. Celui-ci n'a rien à voir avec notre David national puisqu'il s'agit du géant industriel français spécialisé dans les infrastructures électriques. Ou plus simplement dans la vente d'interrupteurs, de prises de courant et de tableaux électriques, entre autres choses. 

L'internet des objets veut s'inviter à la maison

Legrand cherche également à prendre place dans le domaine des objets connectés. En 2014, l'entreprise a d'ailleurs réalisé un chiffre d'affaires de « plus de 200 millions d'euros » dans ce secteur, notamment avec des centrales domotiques. Elle explique par ailleurs que son investissement dans Netatmo n'est pas totalement innocent. « Ce rapprochement facilitera d’éventuelles collaborations entre les deux marques afin de développer des produits connectés et interopérables d’infrastructure électrique et numérique du bâtiment à destination des professionnels et du grand-public », explique ainsi Gilles Schnepp, PDG de Legrand dans un communiqué.

Il reste encore à voir quelles formes prendront ces fameuses collaborations, une réponse que nous n'aurons certainement pas avant de longs mois. Mais on rappellera au passage que ce n'est pas la première fois que Legrand s'intéresse de près aux objets connectés. Il y a deux semaines seulement, une collaboration avec Nest (concurrent de Netatmo appartenant à Google) avait été annoncée afin d'exploiter le protocole Weave qui venait d'être annoncé.

De son côté Netatmo assure que le financement obtenu lui permettra, une fois encore, d'accélérer sa croissance mondiale et à développer de nouveaux produits « pour la maison connectée ».


chargement
Chargement des commentaires...