Opera pour Android compresse maintenant les vidéos

Toujours des économies de bande passante 8
En bref
image dediée
Applications
Vincent Hermann

Opera continue le renouvellement de son identité visuelle avec l’arrivée d’une nouvelle version pour Android. La dernière avait déjà fait fortement évoluer les fonctionnalités, avec notamment un nouveau mode de compression des données web. Cette fois, l’éditeur s’attaque aux vidéos et à leur poids.

Opera vient de publier une nouvelle version de son navigateur pour Android. La version précédente avait déjà eu fort à faire, avec un nombre important de nouvelles fonctionnalités. Elle avait surtout inauguré un mode Turbo qui se voulait plus « doux ». Plus question forcément de viser les 80 ou 90 % de compression des données, comme en mode « Extrême », mais plutôt de viser une compatibilité largement supérieure avec les pages web, qui fonctionnaient parfois très mal.

Opera peut maintenant compresser les vidéos

La nouvelle mouture, disponible depuis hier soir, ambitionne cette fois d’ajouter les vidéos dans la boucle. Le principe reste le même : le trafic passe d’abord par les serveurs d’Opera, qui se chargent de renvoyer vers l’utilisateur une vidéo prenant moins de place. À la clé, moins de données consommées et un forfait soulagé évidement. Sur une connexion faible, la fonctionnalité permet également d’obtenir plus de fluidité.

Cette compression des vidéos n’est pas activée par défaut. L’utilisateur doit se rendre dans le menu général (en appuyant sur le « O » rouge) et se rendre dans les paramètres liés à la compression. De là, il pourra cocher la case correspondant aux vidéos. Par ailleurs, et comme cela était prévisible, la qualité sera moins bonne, mais le résultat visuel (tout comme les données économisées) dépendra fortement du contenu de base.

Comme Opera Mini pour iOS et le navigateur classique pour les ordinateurs, la nouvelle icône remaniée est bien sûr de la partie.

Opera Mini peut signaler les téléchargements terminés

Dans le même temps, Opera Mini a lui aussi été mis à jour, avec quelques améliorations. D’une part, il peut désormais charger les nouveaux onglets en arrière-plan. Depuis une page web, l’utilisateur peut par exemple ouvrir un lien dans un onglet, sans pour autant s’y rendre tout de suite. La page web s’y charge pendant qu’il continue à lire le site sur lequel il était déjà. Quand il se rend dans la nouvelle page, celle-ci est donc déjà chargée. D’autre part, puisque Android permet le téléchargement de tout type de fichiers, le navigateur signale par une notification quand une récupération est terminée - exactement comme sur un ordinateur classique - y compris en tâche de fond si on utilise une autre application pendant ce temps.

Plus globalement, Opera indique avoir corrigé bon nombre de bugs et amélioré les performances générales. Les notifications en provenance de Facebook sont également plus riches et affichent par exemple l’avatar liée à la personne qui vient de commenter ou de cliquer sur « J’aime ». Certaines icones ont été changées et la zone Découvrir permet maintenant d’être « tirée » vers le bas pour provoquer un rafraîchissement de la page. On trouve enfin le nouveau logo de la marque, tel qu'il a été présenté en septembre.

Dans son annonce, l’éditeur indique travailler sur des nouveautés « excitantes » pour la version suivante. Mais sans informations supplémentaires, il faudra attendre quelques semaines avant de savoir ce qu’Opera entend par là.


chargement
Chargement des commentaires...