Facebook généralise ses Instant articles sous iOS, mais pas pour tous les éditeurs

Ouverture contrôlée 0
En bref
image dediée
Reseaux Sociaux
David Legrand

Les Instant articles de Facebook sont désormais officiellement disponibles sous iOS. Le réseau social en profite pour vanter son nouveau format, qui mise sur le mobile et le natif, mais pour le moment réservé à une poignée d'éditeurs.

Après plusieurs mois de test, les Instant articles de Facebook sont officiellement disponibles sous iOS. Les utilisateurs d'iPhone verront en effet désormais apparaître certains titres de presse avec un petit éclair dans leur visuel, indiquant qu'il s'agit de l'un de ces éléments, qui se chargera donc de manière bien plus rapide que la moyenne.

Du contenu rapide, du multimédia, mais aussi des vidéos en lecture automatique

Pour rappel, les Instant articles sont des publications de sites d'information qui ne sont plus affichées via le navigateur au sein de l'application Facebook, mais directement par celle-ci, de manière native. De quoi transformer le service en distributeur de la presse en ligne et prendre le rôle du kiosque. De plus, ils respectent une mise en page spécifique et n'intègrent pas des dizaines de trackers ou d'espaces publicitaires comme on le trouve souvent sur les sites internet des médias en ligne.

Une manière de simplifier l'expérience de l'utilisateur et d'accélérer le chargement de la page, un point important alors que la grogne monte autour de la publicité et que l'usage de bloqueurs de publicité se fait de plus en plus massif, même sur mobile. Au point que même des organismes tels que l'IAB ont décidé de faire leur mea culpa (voir notre analyse).

Facebook vante aussi les formats multimédias au sein de ses articles, des galeries proposées par certains titres aux photos haute résolution proposées par d'autres. On apprend aussi que BuzzFeed permet directement d'aimer et de commenter chaque image qu'il publie individuellement, et que National Geographic propose des images avec geo-tag permettant de les visualiser dans une carte interactive.

Au passage, il est également précisé que les vidéos de NBC News seront lues automatiquement au scroll, sans action de l'utilisateur. Une pratique désormais commune (histoire de gonfler les statistiques officielles), mais que l'on a du mal à voir comme une bonne nouvelle.

Les éditeurs ont le contrôle... pour le moment ?

Comme cela a déjà été précisé, les éditeurs peuvent bien entendu garder une présentation qui respecte leur identité graphique, intégrer des outils de mesure d'audience et monétiser le contenu à leur manière, ou passer par la régie de Facebook pour cela.

Selon le réseau social, la phase de test a montré que les utilisateurs avaient plus tendance à partager un Instant article qu'un format classique. Pour autant, aucun détail n'est donné et il faudra croire l'équipe sur parole. Cela pourrait néanmoins servir de justification a une future mise en avant plus avantageuse pour les éditeurs qui jouent le jeu par rapport à leurs concurrents.

C'est d'autant plus regrettable que les Instant articles ne sont pas encore ouverts à tous, seulement à certains partenaires sélectionnés par Facebook. L'éditeur est donc en train de créer un écosystème d'information au sein de son service, selon ses propres critères. De quoi revivre ce qui s'est passé avec Google News ? Les mois à venir nous le diront sans doute.

Il ne faut en effet pas oublier que les engagements d'hier ne sont pas ceux de demain et que les conditions assez ouvertes de Facebook pourront très bien devenir plus restrictives à l'avenir, aucune obligation n'étant imposée, que ce soit en termes de traitement égalitaire des participants, de besoin d'exploiter la publicité pour atteindre le lecteur, de mise en avant d'un sujet, de mise au rebus de tel ou tel autre, etc. 

Pour autant, les éditeurs ayant décidé de sauter le pas sont déjà nombreux outre-Atlantique. Facebook semble bien décidé à en profiter et à ne pas se laisser déborder par des initiatives concurrentes comme Apple News (qui n'est disponible que dans certains pays) ou le projet open source AMP, porté par Google et Twitter, qui est déjà utilisé par quelques applications et de nombreux éditeurs (voir notre analyse). 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, un site dédié aux Instant articles a été mis en place. Une mise à jour pour Android devrait arriver dans les semaines à venir, mais sans plus de précisions pour le moment.


chargement
Chargement des commentaires...