4G totalement illimitée : Sprint et T-Mobile USA donnent la priorité aux moins gourmands

Une bonne idée ? 54
En bref
image dediée
Crédits : merznatalia/iStock/ThinkStock
Téléphonie
Sébastien Gavois

Aux États-Unis, plusieurs opérateurs proposent de la 4G illimitée, mais sous certaines conditions. Après T-Mobile, c'est au tour de Sprint de mettre en place une gestion de la « qualité de service » afin de limiter les plus gros consommateurs lorsque le trafic sur le réseau est important.

En France, la 4G illimitée n'existe pas et tous les opérateurs appliquent en fait un « fair use » qui limite le débit - généralement quelques dizaines de kb/s - au-delà d'une certaine limite. Le maximum dont on peut actuellement disposer est 50 Go de 4G chez Free Mobile, mais sous certaines conditions (smartphone 4G et sous couverture Free Mobile pour au moins 30 Go). Aux États-Unis par contre, la 4G illimitée est une réalité pour certains, même si elle prend régulièrement un peu de plomb dans l'aile depuis l'année dernière.

4G totalement illimitée : Sprint suit l'impulsion de T-Mobile

Via un billet de blog, Sprint vient d'annoncer la mise en place d'une « nouvelle qualité de service » pour les clients qui ont souscrit à une offre illimitée ou bien qui ont demandé une migration, et ce, depuis le 16 octobre. Le but de la manœuvre ? « Empêcher qu'environ 3 % des clients aient à l'avenir un impact négatif pour les autres 97 % ».

Cette QoS a un fonctionnement différent d'un « Fair use » et Sprint en explique le fonctionnement : « les clients qui utilisent plus de 23 Go de données pendant un cycle de facturation seront prioritairement placés en dessous des autres clients pour le reste de leur cycle de facturation, mais uniquement pendant la durée et dans les lieux où le réseau est congestionné ». L'opérateur ajoute que « ces clients seront toujours en mesure d'utiliser des quantités de données illimitées sans se soucier de frais supplémentaires ». 

Le but est donc de « protéger » une majorité des clients contre ceux qui utilisent « déraisonnablement » des quantités de données très importantes, mais tout en leur laissant loisir de profiter du réseau lorsque cela ne gêne pas les autres. Un concept intéressant, mais dont il faudra voir dans la pratique à partir de quel niveau de charge cette QoS sera mise en place.

Dans les faits, Sprint n'est pas le premier à agir de la sorte puisque T-Mobile avait fait de même au début de l'été, comme l'indiquait alors TmoNews. Le principe est exactement le même : les clients qui consomment plus que 21 Go ne sont plus prioritaires lorsque le réseau reçoit beaucoup de demandes. Depuis le début du mois, l'opérateur a mis à jour ses contritions pour passer de 21 à 23 Go (quelques jours avant l'annonce de Sprint). Les deux opérateurs sont ainsi parfaitement alignés.

Bouygues préfère vendre des recharges, mais propose des week-ends illimités

Comme nous le disions en introduction, en France il n'est pas question de data illimitée. Pour rappel, au début de l'année dernière, Olivier Roussat expliquait que la 4G illimitée était un rêve.

Plus récemment, le groupe évoquait sa vision du marché de la téléphonie mobile et ne laissait que peu d'espoir à l'arrivée de la 4G illimité, même avec un QoS comme chez T-Mobil et Sprint. Il expliquait en effet que ses clients consomment de plus en plus de data et « sont ainsi de plus en plus nombreux à acheter des recharges de consommation de data », un marché lucratif qui ne devrait donc pas cesser de sitôt... sauf si un de ses concurrents devait bouger le premier. Cela n'empêche pas Bouygues Telecom de mener régulièrement des expérimentations avec de la 4G illimitée durant quelques jours, comme ce sera de nouveau le cas le week-end prochain.


chargement
Chargement des commentaires...