Un rasoir laser récolte des millions sur Kickstarter, est supprimé puis revient sur Indiegogo

Finance-moi si tu peux ! 222
En bref
image dediée
Crédits : Skarp Technologies
Nouvelle Techno
Guénaël Pépin

La campagne de financement pour le rasoir laser Skarp avait tout pour réussir. Ses créateurs avaient même récolté quatre millions de dollars sur Kickstarter. Malheureusement, ils n'ont pas pu fournir de prototype fonctionnel et la campagne a été supprimée. Pas de problème : il n'y a qu'à la relancer ailleurs !

« Le rasage du 21e siècle » attendra. Lancée le 21 septembre, la campagne de financement pour le rasoir laser Skarp a été supprimée par Kickstarter, après avoir récolté pas moins de quatre millions de dollars. La raison ? L'équipe derrière le projet n'a pas pu fournir de prototype fonctionnel, selon un email envoyé aux financeurs, que The Register s'est procuré.

La plateforme impose en effet aux porteurs de projet de disposer d'un prototype fonctionnel avant de demander un financement. Une règle que n'aurait donc pas suivi Skarp, alors que le produit s'annonçait pourtant prometteur.

Plus d'une minute pour couper quelques poils

Dans les faits, le rasoir contient une fibre qui émet une lumière particulière, entrant en réaction avec des particules chromophores des poils « partagées par tous ». Cela doit donner une coupure nette, sans brûlure ni besoin de produits spécifiques. Le rasoir doit fonctionner avec une pile AAA pour un rechargement rare.

Le projet a été créé par un « spécialiste » du monde des cosmétiques, Morgan Gustavsson, qui compte plus de trente ans de métier. Il travaillerait sur ce rasoir depuis plus de dix ans, avant d'être rejoint par le reste de l'équipe ces dernières années.

Son produit a intéressé de nombreux médias, notamment aux États-Unis, où le discours sur le gaspillage de rasoirs non-recyclables et sur les pays en développement semble avoir touché sa cible. Cette publicité a permis au projet de récolter quatre millions de dollars de plus de 20 000 financeurs en l'espace de trois semaines. Les premiers modèles devaient être produits en février prochain et livrés en mars.

Pour toute démonstration, l'entreprise a envoyé deux vidéos d'une minute et demie et de deux minutes et demie. On y voit un membre de l'équipe tenter de couper quelques poils avec difficulté et beaucoup d'hésitation. Dans les deux cas, il doit s'y reprendre à plusieurs reprises avant de parvenir à couper un poil, même s'il finit par y arriver. Dans le descriptif du projet, l'équipe explique que la version actuelle du produit est fonctionnelle mais rudimentaire et qu'une meilleure construction ne sera possible qu'avec une production industrielle, elle-même uniquement possible via la campagne.

Ces résultats ont provoqué quelques soulèvements de sourcils, mais pas de quoi entamer l'enthousiasme des financeurs, donc. C'est plutôt du côté de Kickstarter que les sourcils ne sont pas redescendus. Après avoir demandé un prototype fonctionnel, Kickstarter n'a semble-t-il pas été convaincu et a décidé de supprimer la campagne hier soir. Cela n'a pas découragé l'équipe, loin de là.

La campagne déplacée sur Indiegogo sans explication

Pour toute réaction, les porteurs du projet ont simplement... déplacé la campagne sur Indiegogo. Sans explication, elle a été répliquée à l'identique sur une autre plateforme. « Ne vous inquiétez pas ! Vous pourrez toujours obtenir votre rasoir laser au printemps. Les détails arrivent bientôt » a simplement indiqué l'équipe, dans des messages sur Facebook et Twitter, avant d'enchainer avec un lien vers la nouvelle plateforme.

Elle n'offre pour l'instant aucune explication sur la suppression du premier essai par Kickstarter, et ne semble pas prête à en fournir. La campagne a récolté plus de 60 000 dollars en six heures. Cela sans réaction de la part d'Indiegogo, que l'équipe a dû estimer moins regardante que Kickstarter.

En attendant, des financeurs de la campagne Kickstarter demandent des comptes à l'équipe sur la page de la campagne annulée et sur les réseaux sociaux. Même s'ils livrent leur rasoir au printemps, les créateurs risquent bien d'être habillés pour l'hiver.


chargement
Chargement des commentaires...