Western Digital lève 3,8 milliards de dollars auprès d'un investisseur chinois

Rep' à ça Altice 24
En bref
image dediée
Crédits : Claudio Arnese/iStock/ThinkStock
Société
Kevin Hottot

Western Digital vient d'accueillir un nouvel investisseur en son sein : Unisplendour. Il s'agit d'un fonds d'investissement détenu par l'État chinois et il n'est pas venu les mains vides, puisqu'il injecte 3,8 milliards de dollars dans l'entreprise.

En même temps qu'Altice, Western Digital vient de conclure une importante augmentation de son capital. Le fabricant de disques durs basé en Californie a lié un partenariat avec Unisplendour, un fonds d'investissement chinois détenu par l'État. En l'échange d'actions nouvellement crées, représentant un total de 15 % des parts de l'entreprise, le fonds a injecté 3,8 milliards de dollars.

Des milliards pour contrer Seagate et SanDisk

L'opération valorise l'entreprise à hauteur de 25 milliards de dollars, ce qui correspond exactement au double de son rival de toujours : Seagate. Justement, les fonds récoltés doivent permettre à Western Digital de grignoter de nouvelles parts de marché sur le secteur des disques durs. À l'heure actuelle, Western Digital revendique une part de marché de 43,7 % dans le monde en vendant environ 228 millions de disques durs par an, tous secteurs confondus (entreprises, particuliers, etc.), contre 212 millions pour Seagate l'an dernier.

En termes plus diplomatiques, la société explique que « les capitaux de cet investissement seront utilisés pour renforcer la situation financière de Western Digital, apporter davantage de flexibilité financière et poursuivre des initiatives de croissance à long-terme aux États-Unis comme ailleurs ».

Western Digital reste en très bonne santé

Sans cet investissement, Western Digital s'en sortait déjà très bien. La société n'est que peu endettée avec seulement 2,15 milliards de dollars de dettes à long terme, à comparer au bénéfices nets de 1,465 et de 1,617 milliard de dollars enregistrés lors des deux exercices précédents. 

Le seul véritable point noir de Western Digital se trouve du côté de son chiffre d'affaires, qui baisse lentement années après années. Il était ainsi de 14,6 milliards de dollars lors de l'exercice précédent, et de 15,1 milliards un an plus tôt. Une diminution principalement due à un ralentissement des ventes de disques durs, pas encore compensé par la progression de ventes de SSD aux entreprises.


chargement
Chargement des commentaires...