Webedia s'offre Mixicom, la régie de Cyprien, Norman et Squeezie

À qui le tour ? 39
En bref
image dediée
Crédits : RichVintage/iStock
Société
Kevin Hottot

La rumeur courait depuis plusieurs mois, mais c'est désormais officiel. Webedia, qui fait l'objet dernièrement d'une boulimie de rachats dans le domaine du jeu vidéo, vient de croquer Mixicom, la régie publicitaire de plusieurs youtubeurs célèbres (dont Cyprien et Norman) et éditrice du site JeuxActu.

Ces derniers temps, Webedia a très faim et tente de se rassasier en croquant de nombreux médias liés à l'univers du jeu vidéo. Après Jeuxvideo.com dévoré en échange de 90 millions d'euros en juin 2014, Millenium qui a rejoint le groupe en novembre de la même année pour une somme gardée secrète et l'ouverture de branches brésilienne et française d'IGN, le géant des médias vient de mettre la main sur Mixicom, une société discrète mais très présente sur le paysage web français. 

30 millions d'amis

Si Mixicom ne s'affiche pas directement sur la toile, ses marques elles sont bien présentes. La société édite notamment les sites JeuxActu, FilmsActu et MusiqueMag, dont le premier est connu dans l'univers de la presse vidéoludique pour sa notation plutôt généreuse des jeux qu'il teste. 

Mixicom édite également des « magalogues » pour le compte de marques, mélangeant à la fois du contenu rédactionnel avec une mise en avant de produits à la façon d'un catalogue. Enfin, Mixicom officie également comme « Multi-Channel Network » sur YouTube, autrement dit, il s'agit d'une régie publicitaire tierce à laquelle certains youtubeurs peuvent s'affilier afin de tenter d'augmenter leurs recettes publicitaires. 

Justement dans le catalogue de youtubeurs de Mixicom, on retrouve trois noms très connus sur le web français : Cyprien, Norman et Squeezie, qui à eux trois cumulent 22 millions d'abonnés pour un peu plus de 3,5 milliards de visionnages. De son côté, la société revendique 30 millions d'abonnés et 6 milliards de vues cumulés avec l'ensemble des membres de son réseau. 

Autre corde à l'arc de Mixicom, l'organisation d'évènements. La structure a notamment annoncé en juin la tenue de Video City Paris, un salon consacré aux vedettes de YouTube, inspiré par la VidCon qui se déroule chaque année aux États-Unis. Les visiteurs pourront y voir leurs vidéastes préférés y tenir des conférences et des séances de dédicaces. Un salon avec un budget estimé de 1,4 millions d'euros selon BFM Business et qui doit se tenir avec la participation de Canal Plus, qui détient la majorité du capital du Studio Bagel. Studio qui pendant un temps s'est intéressé de très près au gaming, ou tout du moins à ses opérations sponsorisées. On se souviendra aussi que le Cyprien Gaming Show, et sa suite, le Squeezie Gaming Show, ont tout deux été organisés par Mixicom.

Publicité native et divertissement sous influence

Avec ce rachat, Webedia se renforce encore un peu plus dans le domaine des médias liés au jeu vidéo. Selon le classement de l'AFJV du mois d'août, le groupe dispose désormais de trois des dix sites les plus visités du pays dans cette catégorie, de quoi drainer énormément de public, mais aussi d'annonceurs.

C'est d'ailleurs ce point-là que la société veut mettre en avant. Dans une entrevue accordée au Figaro, Véronique Morali, présidente du directoire de Webedia, explique en effet que l'entreprise compte devenir « un éditeur de contenus premium et un spécialiste du marketing de l'influence et de la publicité native ». Les priorités du groupe sont donc déjà bien établies. 

Du côté de Mixicom, on s'enthousiasme à l'idée de pouvoir recruter de nouveaux youtubeurs afin de faire prospérer l'entreprise. « Nous voulons repérer les talents de demain en les associant à des grands noms d'aujourd'hui, c'est un peu comme le Jamel Comedy Club, mais avec des YouTubeurs », explique Thierry Boyer, cofondateur de Mixicom.

Chez Jeuxvideo.com, Cédric Page, le directeur de Webedia Gaming, est intervenu dans ses colonnes pour indiquer qu'il n'était pas prévu que JeuxActu et Jeuxvideo.com fusionnent, ni même que Cyprien et Squeezie viennent chroniquer sur le site. Il reste donc à voir dans quel sens se feront les synergies entre les deux entreprises. 


chargement
Chargement des commentaires...