Pluton surprend encore avec sa surface « aussi complexe que celle de Mars  »

On lui aurait dit, il ne l'aurait pas cru ! 99
En bref
image dediée
Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

La sonde New Horizons de la NASA continue d'envoyer de nouvelles images de Pluton, dévoilant au passage de nouvelles facettes de la planète naine, mais soulevant aussi quelques interrogations, notamment sur la présence de dunes. 

Il y a un peu moins de deux mois, la sonde New Horizons passait à proximité de Pluton (12 500 km environ), la planète déchue de notre système solaire. Les premières images étaient alors arrivées quelques heures plus tard (il faut tout de même compter 4 heures 25 minutes pour transmettre des données). Depuis, les informations arrivent par fragments avec un débit de seulement 2 kb/s environ et, comme nous l'avions expliqué, il faudra pas moins de 16 mois pour transmettre la totalité des données récoltées.

La surface de Pluton peut « rivaliser » avec celle des autres planètes

En attendant, de nouvelles images arrivent régulièrement et la NASA vient justement d'en mettre certaines en ligne. Si l'on sait déjà qu'il existe des montagnes hautes de 3 500 mètres environ et que les cratères brillent par leur absence, Alan Stern, astronome, planétologue et responsable de la mission New Horizons fait part de sa surprise : « Pluton nous montre une diversité de reliefs et une complexité des processus qui peut rivaliser avec tout ce que nous avons vu dans le système solaire ». Il ajoute que si un artiste avait décidé de peindre Pluton de cette manière, il n'y aurait probablement pas cru, « mais c'est ce qui est réellement là ».

PlutonPlutonPluton
Crédits : 
NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

Un autre scientifique spécialisé en géologie cette fois-ci, Jeff Moore, ajoute pour sa part que « la surface de Pluton est tout aussi complexe que celle de Mars ». Une phrase qui pourraient de nouveau en pousser certain à rouvrir le débat (vieux de près d'une dizaine d'années) sur la place de Pluton dans la catégorie des planètes aux côtés de Mercure, Venus, la Terre, Mars, Jupiter, Uranus et Nepture.

Des dunes sur Pluton ? Le nouveau casse-tête des scientifiques

Quoi qu'il en soit, avec ses nouvelles images un casse-tête se dessine : « il pourrait même y avoir un champ de dunes » indique la NASA. « Ce serait dingue parce que l'atmosphère de Pluton est aujourd'hui très mince » s'étonne le géophysicien William B. McKinnon, avant d'ajouter que « soit Pluton avait une atmosphère plus épaisse dans le passé, soit un processus que nous n'avons pas compris est à l'œuvre ».

Pluton
Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

Pour rappel, cette première hypothèse rejoint une analyse du directeur de recherche François Forget du CNES. Il expliquait en effet que, « dans le passé, on pense que Pluton a perdu l'équivalent de 1 000, 2 000, 3 000 mètres d'épaisseur de glace d'azote qui se sont évaporé dans l'espace, mais il en reste ».

Quand la brume atmosphérique permet d'en voir un peu plus que prévu

Enfin, la brume autour de la planète naine continue de surprendre et les images récupérées ces derniers jours (qui sont de meilleure qualité que celles du mois de juillet) « révèlent que la brume atmosphérique autour de Pluton a beaucoup plus de couches que ce que pensaient les scientifiques, et qu'elle crée effectivement un effet de crépuscule qui illumine doucement la partie sombre de la planète qui se trouve à proximité de la zone du coucher de soleil, ce qui la rend visible pour les caméras à bord de la sonde New Horizons ». Une bonne surprise qui permet d'avoir un aperçu d'une zone que les scientifiques ne pensaient pas pouvoir observer.

Ci-dessous, dans l'image de gauche, le cliché de droite n'est quasiment pas retouché, tandis que sur la gauche le halo lumineux a été « spécialement traité pour révéler un grand nombre de couches de brume discrètes dans l'atmosphère ». Enfin, sur l'image de droite, la ligne en pointillés rouge baptisée « Terminator » représente la frontière entre le jour et la nuit sur Pluton :

PlutonPluton
Crédits :
NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute


chargement
Chargement des commentaires...