AMD veut « redéfinir l'industrie » du GPU avec le Radeon Technologies Group

On leur a pourtant déjà dit que changer d'étiquette ne suffit pas 78
En bref
image dediée
Société
Kevin Hottot

Exsangue, AMD a décidé de remettre un peu d'ordre dans son organisation interne afin d'essayer de reprendre du poil de la bête sur certains marchés. La firme de Sunnyvale va ainsi mettre en avant ses solutions graphiques au sein d'une nouvelle branche de l'entreprise, sobrement nommé Radeon Technologies Group. 

Ces derniers temps la santé financière d'AMD est très loin d'être au beau fixe. Les rouges sont dans le rouge, comme en témoignent les 181 millions de dollars de pertes nettes affichés lors du dernier trimestre, où son chiffre d'affaires qui est passé sous la barre du milliard de dollars à la même période, ce qui n'était pas arrivé depuis de très nombreuses années. Les revenus de la société ont par ailleurs chuté de 35 % sur un an.

Jamais deux sans trois

Jusqu'ici, AMD s'articulait entre deux pôles. Le premier, Enterprise, Embedded and Semi-Custom regroupe les activités liées à la production de puces personnalisées pour des grands comptes, (APU pour consoles, puces pour serveurs, électronique embarquée etc.) Il s'agit du plus important en termes de chiffre d'affaires, avec 563 millions de dollars au dernier trimestre, mais il est tout juste rentable avec un bénéfice opérationnel de 27 millions de dollars. 

Le second, Computing and Graphics, est quant à lui le « boulet » qui tire AMD vers le fond, avec au dernier trimestre 379 millions de dollars de revenus, pour des pertes opérationnelles de 147 millions de dollars. Ce pôle chargé de la vente de puces graphiques et de processeurs dédiés aux ordinateurs portables et de bureau avait donc besoin d'un sérieux remaniement afin de retrouver le droit chemin.

Des parts de marché à reconquérir

AMD a donc décidé de scinder ce groupe en deux en créant une division Radeon Technologies Group qui, comme son nom l'indique se concentrera uniquement sur le développement et la vente de solutions graphiques. « Nous avons donc une équipe concentrée sur la croissance de notre activité pendant que nous créons un environnement unique pour les meilleurs et les plus brillants des esprits qui feront partie d'une équipe qui va redéfinir l'industrie », estime ainsi le constructeur. Cela devrait aussi permettre de mettre les choses au clair lors des prochains bilans financiers.

Mais avant de redéfinir l'industrie, AMD devra surtout tenter de reconquérir les parts de marché que son grand concurrent NVIDIA lui a dévoré sur le segment des cartes graphiques. Sur le marché desktop, les rouges sont ainsi passés de 38 % de parts de marché à seulement 18 % en l'espace d'un an. La faute à d'intenses sessions de renommage, y compris sur le haut de gamme, et à des nouveautés un brin décevantes sur le plan des performances, quand elles sont disponibles

Marché GPU Mercury 2014-2015

À la tête de cette nouvelle division, on retrouvera Raja Koduri, actuel vice-président senior de l'entreprise et désormais architecte en chef du Radeon Technologies Group. Il est notamment à l'origine du récent virage consistant à utiliser de la mémoire HBM sur les dernières cartes graphiques haut de gamme de la marque, a participé au développement de l'initiative LiquidVR et a officié comme directeur des architectures graphiques pour le compte d'Apple.


chargement
Chargement des commentaires...