Ma-Config devient DriversCloud et quitte le service web pour une application

Les plugins au ban de la société 89
En bref
image dediée
Crédits : thodonal/iStock/ThinkStock
Services
Par
le samedi 22 août 2015 à 10:00
Vincent Hermann

Ma-Config a décidé de changer de nom et de s’appeler désormais DriversCloud. Un choix dicté par le caractère plus international du service d’une part, et d’autre part pour mieux refléter l’intégration directe des pilotes, réalisée en avril dernier. La nouvelle version 8 du client de détection en profite pour devenir une petite application à part entière.

Ma-Config est un service bien connu d’une partie de nos lecteurs. Il permet depuis des années d’analyser rapidement la configuration de l’ordinateur pour lister les composants selon deux modes : une version simplifiée allant à l’essentiel, et des informations beaucoup plus détaillées pour chaque pièce ou puce. Pratique notamment quand on voulait connaître le modèle exact d’une vielle carte graphique par exemple.

Ma-Config devient DriversCloud

Le service a pris un autre tour quand un partenariat avec Tous Les Drivers a permis d’établir un lien entre la détection et la proposition de pilotes adaptés. Cet accord n’existe plus depuis avril dernier et Ma-Config a dès lors intégré sa propre base de pilotes, avec à la clé une amélioration de la précision dans les résultats.

Cette activité ayant une place importante dans l’utilisation du service et les traductions lui ayant permis d’être diffusé dans d’autres pays, Ma-Config change du coup de nom et devient DriversCloud. L’idée est bien entendu de proposer un nom qui « parle » davantage aux anglophones, mais également de mieux faire circuler l’idée que la détection du matériel est désormais une simple escale pour ce qui est devenu le cœur de l’activité du site : trouver les bons pilotes.

La version 8 abandonne le plugin pour devenir une application

Le changement s’accompagne d’une nouvelle version 8 de ce qui était auparavant un plugin pour les navigateurs, mais qui est désormais une petite application à part entière. Charon, créateur du service, explique ne pas avoir eu le choix, car les technologies servant au développement des plugins sont toutes en train de disparaître. C’est donc la petite application qui s’occupe de la détection, le résultat étant simplement redirigé vers une page web pour afficher la liste.

DriversCloud

Cette application peut fonctionner de manière ponctuelle, ou permettre la connexion au compte. Celle-ci se fait via le protocole OAuth et récupère donc les informations de l’utilisateur, pour éventuellement les mettre à jour avec les caractéristiques de la machine et surtout récupérer les options de détection. Il reste possible cependant de lancer la détection depuis le site web. Le nouveau système permet notamment d’être compatible avec Edge, qui refuse catégoriquement toute forme de composant externe.

Ceux qui souhaitent récupérer la nouvelle version 8 pourront la récupérer depuis le site officiel. DriversCloud en profite par ailleurs pour ouvrir une section dédiée au gaming. Le site débute à peine et une équipe a été constituée pour créer du contenu, articles, vidéos, critiques et autres.


chargement
Chargement des commentaires...