Windows 10 IoT disponible gratuitement pour les bidouilleurs

Paré pour l'Internet des choses 86
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Microsoft met à disposition des utilisateurs concernés la version gratuite IoT de son Windows 10. Cette mouture spécifique du système se destine aux produits tels que le Raspberry Pi 2, mais requiert la connexion à un ordinateur déjà muni de Windows 10.

Pour le grand public, il existe deux éditions de Windows 10 : Famille et Professionnel. La carrière du système ne fait que commencer et, en dépit de problématiques liées au respect de la vie privée et aux choix par défaut, le lancement se passe raisonnablement bien. Pour renforcer un peu plus la visibilité de son produit, Microsoft propose désormais l’édition IoT (Internet of Things), dédiée aux objets connectés et donc aux micro PC.

Surtout les Raspberry Pi 2 et MinnowBoard MAX

Windows 10 IoT se destine pour l’instant à quelques machines : les Raspberry Pi 2, les cartes MinnowBoard MAX (équipées de puces Intel Celeron J1900/N2930/N2807 ou Atom E38XX) et certaines cartes certifiées Arduino telles que la Galileo d'Intel. Pour ceux qui s’étaient déjà essayés aux bêtas du système sur ce type de produit, la version finale apporte plusieurs améliorations. C’est particulièrement le cas sur les connexions GPIO puisque Microsoft annonce des performances multipliées par 8 ou 10. L’ADC (Analog-to-digital converter) et la PWM (pulse-width modulation) sont en outre pris en charge, et le support de Python et de Node.js a été renforcé.

La version IoT de Windows 10 est gratuite, l’éditeur espérant évidemment générer de l’attention autour de son système dans ce cadre particulier. Sachez cependant que cette mouture ne comprend qu’une fraction du Windows 10 classique et le téléchargement ne pèse que 517 Mo pour le Raspberry Pi 2 et 529 Mo pour les cartes MinnowBoard MAX (à comparer aux 3,2 Go d’un Windows 10 64 bits).

Windows 10 et Visual Studio 2015 requis pour l'installation

Par ailleurs, le téléchargement ne renvoie pas vers une image ISO que l’on pourrait exploiter ensuite via une clé USB ou une carte mémoire.  Il s’agit d’un fichier compressé (ZIP) contenant lui-même un fichier MSI (Microsoft System Installer). L’installation ne peut se faire que depuis un PC sous Windows 10. En dépit de ce qui est indiqué par Microsoft dans sa documentation technique, Visual Studio 2015 n'est pas obligatoire. Le fichier MSI déclenche l'installation et s'occupe directement de la connexion avec l'appareil relié à l'ordinateur.

Microsoft considère visiblement ces appareils comme des produits avant tout destinés à la bidouille et aux développements divers. Ce qui est certes le cas (du moins en bonne partie), mais ce mode de fonctionnement est relativement lourd : tout le monde n’a pas nécessairement envie de migrer son PC vers Windows 10, sans parler de Visual Studio 2015 qui réclame plusieurs Go d'espace libre.

Sachez en outre que même si le système installé prend moins de 1 Go sur une carte mémoire, cette dernière devra être d’au moins 8 Go. Microsoft considère en effet que le système de base n’est pas une finalité et que les tests du développeur nécessiteront de l’espace supplémentaire. Attention d’ailleurs car certaines cartes semblent causer des problèmes, entrainant un premier démarrage de plus de 15 minutes. On pourra consulter la liste des autres problèmes connus depuis le site officiel de Windows 10 IoT, ainsi que la FAQ, qui répond à certaines questions pratiques.


chargement
Chargement des commentaires...