Migration vers Windows 10 : Mozilla en colère contre la mise en avant d'Edge

L'air de rien 370
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Mozilla n’est guère content de l’arrivée de Windows 10. Le père de Firefox s’en prend particulièrement au processus de migration qui aboutit à l’utilisation d’Edge comme navigateur par défaut. Son PDG, Chris Beard, s’est même fendu d’une lettre ouverte pour interpeler Satya Nadella sur la question.

« Je vous écris au sujet d’un aspect particulièrement troublant de Windows. En l’occurrence, que l’expérience de mise à jour semble conçue pour se débarrasser des choix faits par les clients sur l’expérience Internet qu’ils veulent, et pour la remplacer par celle que Microsoft a décidée pour eux »

C’est ainsi que Chris Beard ouvre sa lettre ouverte à Satya Nadella, pour l’interpeler sur un problème constaté par Mozilla : lors du processus de migration, Windows 10 bascule sur Edge pour le choix du navigateur par défaut. Un vrai souci évidemment pour le père de Firefox puisque ce dernier, même s’il continue à être installé, ne s’ouvre plus si l’utilisateur clique sur un lien : Edge prend sa place. Et pour peu qu’il soit apprécié, c’est la part de marché de Firefox qui sera encore affectée.

Windows 10 remplace le choix du navigateur par Edge

Nous avons vérifié ce point sur une installation fraîche de Windows 8.1 dans laquelle Chrome avait été installé et configuré en tant que navigateur par défaut. La mise à jour vers Windows 10 s’est faite sans aucun souci et le problème est finalement le même qu'avec les réglages sur la gestion de la vie privée : les choix faits par défaut. Car à moins de repérer un petit lien au bon moment (au premier démarrage après l'installation du système), c'est effectivement Edge qui sera choisi.

Windows 10 applications par défautWindows 10 applications par défautWindows 10 applications par défaut
A
près la migration, Edge est le navigateur par défaut... à moins de repérer le lien pendant la phase de configuration

C’est l’ensemble de la procédure pour changer les applications qui a en fait été modifiée. Une application n’a par elle-même plus le droit d’affecter un tel réglage, un changement mis en place par sécurité pour les fonctionnalités centrales : emails, cartes, lecteur de musique, visionneuse de photos, lecteur vidéo et navigateur web. Pour changer d’applications, il faut se rendre dans les Paramètres de Windows, puis Système et enfin dans Applications par défaut. Cliquer sur l’une d'entre elle fait apparaître la liste des choix disponibles, et il suffit alors d’en sélectionner une autre.

Des choix non respectés, des réglages plus complexes

Pour Mozilla, un tel changement n’est pas le problème en soi, même si la procédure est plus complexe qu’auparavant puisqu’elle réclame davantage de clics de souris. L’éditeur a toujours « promu le choix » et voit dans cette attitude lors de la migration un immense pas en arrière, « après quinze années de progrès ». Mozilla note quand même qu’il existe bien des solutions techniques pour maintenir le choix par défaut : « Nous apprécions le fait qu’il soit toujours techniquement possible de préserver les réglages précédents et applications par défaut, mais la conception de l’expérience de migration et les API des réglages par défaut ont été modifiés pour rendre l’ensemble moins évident et plus difficile ».

Que demande alors Mozilla ? De respecter les choix des utilisateurs, de les préserver de manière plus directe et de leur permettre de modifier certains réglages plus facilement. L’éditeur estime qu’il est trop complexe de changer les applications par défaut, tout simplement parce qu’une procédure prise en charge auparavant par l’application fait place à un panneau de réglages qu’il faut aller volontairement chercher. Un autre billet a d’ailleurs été publié sur le blog de Mozilla pour avertir les utilisateurs des changements qu’une migration vers Windows 10 implique.

Changer les applications par défaut n'est finalement pas complexe, du moins pas autant que Mozilla semble l'indiquer. Une fois que l'on sait où chercher, l'opération est même triviale, la nouvelle procédure évitant que les associations de fichiers ne changent subitement via une installation non souhaitée. Cependant, on aurait souhaité effectivement que la mise à jour vers Windows 10 préserve ce type de réglage, surtout quand l'assistant d'installation indique que les applications et réglages seront tous sauvegardés.

Pour Microsoft, tout baigne, mais la situation évoluera peut-être

Mozilla précise tout de même que la situation n’est globalement pas une découverte. L’éditeur précise en effet que ces changements ont été introduits assez tôt dans le cycle de développement de Windows 10 et que Microsoft avait déjà été contacté à ce sujet. La firme de Redmond n’avait cependant pas répondu, « forçant » Chris Beard à cette communication publique.

Cette fois cependant, Microsoft a réagi : « Nous avons conçu Windows 10 pour fournir une procédure simple de mise à jour et une expérience cohésive après la migration. Pendant la mise à jour, les clients ont le choix de changer les applications par défaut, notamment le navigateur. Après la mise à jour, ils peuvent changer facilement le navigateur par défaut. Comme pour les autres aspects du produit, nous avons conçu Windows comme un service : si nous apprenons par l’expérience des utilisateurs qu’il y a de la place pour des améliorations, nous le ferons ».

Un message finalement très proche de ce que dit l’éditeur actuellement pour l’ensemble de la migration vers Windows 10 : il y a une surveillance des retours pour améliorer si nécessaire. À voir donc dans le futur si ce point évoluera, d’autant qu'une mise à jour censée préserver les paramètres devrait accomplir ce travail jusqu'au bout.


chargement
Chargement des commentaires...